la belgitude

Hello les loulous,

Un pays petit. La Belgique. Divisé en 3 régions: la Wallonie (langue française), la Flandre (on y cause le flamand) et Bruxelles (capitale qui est en Flandre où on y parle les 2 langues). Pays actuellement en crise où il n’y a toujours pas de gouvernement national après plus de 400 jours. Cela devrait être une mauvaise histoire belge mais c’est de plus en plus tendu voir très crispé entre les politicards wallons et flamands: les uns accusant les autres d’être « des grosses fainéasses » (autrefois la Wallonie était riche et industrielle et la Flandre pauvre, aujourd’hui la tendance s’est inversée); les flamands ne voulant plus de signalétiques en français dans les écoles, administrations ou les écoles; une extreme droite flamande de plus en plus populaire, bête et arrogante, réclamant l’indépendance de leur région avec Bruxelles (où siège, je le rappelle, la Commission Européenne et celui de l’Otan); un roi, Albert 2, qui « s’arrache les cheveux », en tentant de maintenir une unité et une cohésion nationales….bref  « un truc à la con  » mais mais mais !… heureusement il y a les belges ! Aaaah les belges avec leur humour et leur sens de la dérision. Tranquille, peinard et rigolard, le belge. Pas stressé dis ! « On va s’boire une bonne bière et après, t’sais on ira luncher…« aux Armes de Bruxelles » !….y’a les meilleurs vol aux vents de la terre dis !!! ». Si vous n’avez plus le moral, foncez en Belgique et engouffrez vous dans le premier estaminet venu, vous rigolerez bien et croiserez peut-être un Benoit Poelvoorde, une Virginie Efira, un Bouli Lanners, une Marie Kremer, un François Damiens, une Annie Cordy (« Ta…ta…YOYO !!! »), un Olivier Gourmet (qui tient, entre 2 tournages, un hôtel-restaurant dans les Ardennes) ou une Yolande Moreau.  Mais non !…les loulous…j’oublie pas, évidemment , le père Jacques Brel (« Le plat pays qui est le mien… »). Y’aura de la bière en picon, de la moule et des frites. Plein. A foison…ça vous dit ?

P.s;: « BXL USA » réalisé par Gaetan Bevernaege  est une comédie produite par « La Fabrique des Images » (Bruno Gaccio) pour Canal +. C’est une comédie belge bien déjantée, loufoque et à hurler de rire, avec  Nicole Shirer, Patrick Ridremont et Marie Kremer. 1ère diffusion le 20 septembre…que du bonheur  !

Publicités

romantique

Salut les loulous,

Il semblerait qu’avec la sortie de « l’Arnacoeur » de Pascal Chaumeil (2010) et de « L’Amour c’est mieux à deux » d’Arnaud Lemort & Dominique Farrugia (2010), il y ait une tentative, en France, de s’essayer au genre « comédie romantique à l’américaine ».

Dans tous les cas, il nous faut, au minimum, un gars et une fille, plutôt sexy et glamour: Vanessa Paradis & Romain Duris  sont parfaits; Virginie Efira et Clovis Cornillac le sont tout aussi. On peut citer pelle-mèle:

Ingrid Bergman & Cary Grant dans « Notorious » d’Alfred Hitchcock (1946) ou

Margaret Sullavan & James Stewart dans « The Shop around the corner » d’Ernst Lubitch (1940).Meg Ryan et Tom Hanks dans le remake « Vous avez un message » de Nora Ephron (1998)

font la rue michel, aussi.

….ou:

Romy Schneider & Alain Delon; Katherine Hepburn & Spencer Tracy; Fanny Ardant & Gégé Depardieu (avant qu’il devienne Obélix);Olivia de Havilland & Errol Flyn; Sofia Loren & Marcelloooo !; Claudia Cardinale & Bébel; Ingrid Bergman & Humphrey Bogart; Meg Ryan & Billy Crystal; Grace Kelly & James Stewart; Michèle Morgan & Jean Gabin; Audrey Hepburn & Gregory Peck; Vincent Lindon & Sophie Marceau ( ouais,je sais… ils font partie  de mes chouchous…j’avais envie de les caser !)…et la liste n’est pas close: Jim Carrey & Erwan Mc Grégor ? (…je déconne !).



Mais dans tous les cas, il y un « cahier des charges » à respecter. Mieux vaut donc que les acteurs aient du charme et qu’ils soient beaux à regarder. Quoiqu’il arrive, il faut soigner la lumière afin qu’il y ait un côté « papier-glacé » de revues de modes, type Harper(celles de « L’Arnacoeur » et de « L’amour c’est… » sont très laides, à mon goût).

En général, l’histoire se déroule dans des villes où on y rêve d’y emmener sa chérie: Venise, Rome, New-York, Rio, Paris, Londres, Marrakech,Monte-Carlo.

De la pluie (le plus souvent sans parapluies), des rues éclairées la nuit, des terrasses de cafés, des restaurants, du champagne, des espions, les bords de Seine ou Montmartre pour les Ricains (« Paris is so beautiful ! »), des vespas dans la capitale italienne, des gondoles dans la Cité des Doges, des taxis à Paname ou à la Grosse Pomme. Puis des baisers, beaucoup de baisers, sous une musique-genre-à violons. On se charme, on roucoule, on se phone, on se sms, on s’engueule (mais jamais de vulgarités) et on se retrouve, en général,…dans un palace. Et oui, les protagonistes ont de la thune dans les films romantiques. Ils ne connaissent pas la crise…eux !

…allez zou !