Libé

Libe_UNE« Libération » va mal, très mal même. Il est pas impossible qu’il disparaisse le prochain mois... »c’est une plaisanterie ?!?! »; « t’as fumé la moquette ou quoi? étasoeur !!??? ». Et non,« Libé » se 3156287_5_8a94_la-une-de-liberation-mardi-9-avril_51496b87cc742deedaf785f6dec52a58meurt et frôle le dépôt de bilan. Ce n’est pas la première crise que traverse le quotidien de gauche mais celle là est vraiment sérieuse !!! Un non dialogue s’est installé entre la libe-une-800rédaction et ses dirigeants depuis la nomination  en mars 2011, par les actionnaires (De Rotchild; Bruno Ledoux…) du journaliste Nicolas Demorand à la tête et de une_liberation_450la rédaction et de la publication. Dés le début, celui-çi essuie motion de défiance sur motion de défiance !! On a beau avoir été avec succès la tête 9891500_PhoDoc1_Clipboard013_jpg_0LUPFX2Xde gondole des matinées de France Culture et de France Inter durant 10 ans, diriger un canard « fragile économiquement » et m_216490668_0« bancal éditorialement » c’est une autre affaire de manche !! Etre le boss d’une rédaction connue pour ses casse-une_libecouilles, ses électrons libres « parigot-bobo-branchouille », sûrs d’eux, souvent exaspérant (mais liberation-liberate-your-english-too-badavec de l’ humour), n’est pas donné à tout le NICOLAS DEMORAND (LIBERATION), INTERVIEWmonde. Parti il y a 10 jours (ou contraint), Demorand n’aura tenu qu’à peine trois ans Obama-Une-Liberation-YES(sachant qu’il avait été « obligé de lâcher » la direction de la rédaction il y a quelques mois). 2013 a été terrible pour le imagesjournal de la rue Béranger avec plus de 20% de ventes en moins (en dessous m_213942327_0des 100.000 exemplaires). Les actionnaires ne veulent plus mettre « la main au pot », les journalistes m_213940497_0réclament des Liberation-se-raconte-en-Unes_scalewidth_630moyens supplémentaires (avec embauches de journaliste) pour faire de « Libération » un journal bi-média digne de ce nom avec une vraie offre supplémentaire sur le mur-payant de une-libc3a9-bd« Libé.fr ». Mais voilà Bruno Ledoux a révélé les intentions du directoire: décliner « Libé » en une marque avec un restaurant, un bar, une radio, une télé, un salon de causerie, je m_228262328_0cite « le Café Flore du XXI ème siècle »…et eventuellement un journal mais plus dans l’immeuble de la rue Béranger !!! Et les comités d’entreprises qui se sont 13-11-2006-siege-Liberation-redaction-journal-2006-MAXPPP-930x620_scalewidth_630succédés cette semaine et le refus de l’Etat (du moins pour l’instant) de ne pas donner une aide exceptionnelle au journal n’ont rien mais alors rien du tout m_213940975_0arrangé. A moins d’un sauveur de dernière minute (mais qui ??!!??…Tapie ??), je crains le pire !! Ce serait un séisme terrible pour l’histoire de la presse en France et un coup de canif dans la diversité et dans la pluralité du débat hexagonal.

26086-conference-de-redaction-libe-des-ecrivainsFondé en 1973, j’en suis lecteur depuis 30 ans avec souvent des infidélités, il faut reconnaître que depuis le départ de Laurent Joffrin (reparti au « Nouvel Obs ») en 2011, « Libé » a (re)perdu de sa niaque, de son irrévérence et de sa curiosité. Il reste souvent à la pointe sur le sociétal, l’éducation et l’environnemental, il y a eu de belles couvertures des révolutions en Tunisie, en Egypte, la chute de Kadhafi en Libye et la guerre en Syrie ont donné lieu à des papiers sérieux, les billets d’Alain Duhamel, de Bernard Guetta ou de Daniel Schneidermann la_cuisine_politiquesont souvent intéressants et pertinents, les chroniques culinaires de Jacky Durand sont réjouissantes, il y a de bons journalistes (François Sergent, Véronique Soulé, Jean Quatremer, Gérard Lefort…) mais on reste trop souvent sur sa faim pour un prix qui est passé en janvier à 1 € 70.

M0135« Libé » (en version papier ou web) doit se secouer la pulpe sérieux !!!…continuer à être à la pointe sur la société française et l’environnement dans le monde, faire du grand reportage dans l’héxagone et à l’étranger, conserver son ton rigolo et insolent mais  arrêter de se regarder le nombril et de « nous gonfler avec ses pages cultures bobo-chiantes-et-parisiennes » qui intéressent…3 personnes !!! Sinon je crains une réelle lassitude et un abandon total de celles et ceux qui vous aiment (encore) et qui vous lisent (un peu).

P.S.: Cette semaine, Bruno Ledoux a déclaré, lors d’une invitation à une école de journalisme, l’arrivée de 4 à 5 nouveaux actionnaires dans le capital du journal et l’inévitable suppressions de postes. A suivre.

.

Bilan 2011

Salut les kids,

Riche en événements que cette année 2011. Je dirais même riche… en révolutions ! Qui l’eut cru ?!? Au revoir Ben Ali, dégage Moubarak ! Casse toi Kadhafi ! On aimerait le voir se casser aussi, le tyran Bachar El Assad, qui massacre le peuple syrien dans la quasi-indifférence de la diplomatie mondiale (exceptions faîtes à la Turquie et à la très consensuelle et « trouble » Ligue Arabe). Le président yéménite, Ali Abdallah Saleh, s’accroche au pouvoir malgrè ses nombreuses promesses de démission. Le roi du Maroc, Mohamed VI, a promis à son peuple qu’il amènerait le pays à une véritable monarchie parlementaire (on aimerait le croire !). Rien en Algérie. Etonnamment rien. Ou le peuple est verouillé et tétanisé par cet état policier et militaire ou alors il est complètement « amnésié ». Le mouvement des « Indignés » gronde, manifeste, se propage  et campe à Madrid, Athènes, Wall Street, La Défonse (si si !), Tel Aviv,Bogota ou à Tokyo. Les Russes s’y mettent en manifestant en masse, à Moscou et à Saint-Pétersbourg, pour réclamer les démissions de Poutine (1er ministre et futur président pendant je-ne-sais-pas-combien d’années !!!!) et de Medvedev (président en exercice et probable 1er ministre en mars prochain) et de nouvelles élections législatives entâchées d’irrigularités il y a 2 semaines. Mettons un cierge ou ce que vous voulez pour que les autorités russes n’envoient pas l’armée tirer sur ses compatriotes.

Pendant ce temps là, la CIA et le Pentagone ont eu la peau de Ben Laden (et oui, on l’avait oublié celui-là). Un homme politique français de premier plan et d’envergure internationale, DSK, a chuté pour causes de violences sexuelles sur une employée d’un grand hôtel new-yorkais, polluant et monopolisant l’actualité, son passé de queutard et de partouzard sans scrupules remontant à la surface. On a pu en tout cas faire la connaissance de « Dodo La Saumure », patron de bars à hôtesses et maisons closes à Tournai en Belgique, qui aurait pu sortir tout droit de l’imagination de Michel Audiard ou d’Auguste Le Breton

Nadine Moréno (la poissarde de l’UMP) et Eric Besson ( le traitre-félon, ex-socialiste, débauché par Sarko) ont découvert Tweeter. Jacques Chirac a été condamné à 2 ans de prison avec sursis et Hervé Morin, (sous)-président du (sous)-parti, « Le Nouveau Centre », se présente à l’élection présidentielle (ouf !…j’ai eu peur qu’il renonce !).

Amy Winehouse nous a quitté si jeune (rejoignant le club des 27), Eddy a fait ses adieux définitifs à la scène, le lundi 5 septembre à l’Olympia, et Guy Bedos les fait actuellement et ce pendant 1 an (snif…mais j’y crois moyen).

Danièlle Mitterrand et Vaclav Havel ont poussé leurs derniers soupirs et rejoints Annie Girardot, Elisabeth Taylor et Peter Falk.

Merkosy ont bien sauvé le monde une demi-douzaine de fois cette année. La crise, la dette, les déficits, les plans d’austérité ferment des usines et mettent des gens dans la rue.

Gros Gégé a pissé sur la moquette d’un avion et a déclaré, qu’à priori, il voterait Sarko l’année prochaine.

Dieu est mort une seconde fois, en la personne de Steve Jobs (co-fondateur d’Apple).

Les Primaires Socialistes ont passionné de nombreux français et ont mobilisé les médias durant 6 semaines, mettant en rage les dirigeants de l’UMP. Le gagnant, François Hollande, a promis 60.000 créations de postes dans l’Education Nationale ainsi que des effectifs supplémentaires dans la Police, le tout financé par une refonte totale de la politique fiscale en Françe. Il s’est engagé à diminuer la part du nucléaire de 75 à 50% d’ici 2025, aux grands dames de « Europe Ecologie- Les Verts » qui l’ont finalement accepté aisément ,au vu de l’excellent accord qu’il ont obtenu avec le Parti Socialiste pour les législatives de juin 2012 (jusqu’à 60-65 circonscriptions gagnables !). Les 2 dindons de la farce dans cette histoire sont Eva Joly (qui a failli renonçé à la candidature présidentielle) et François Hollande qui trouve la « douloureuse » très sévère, mais bon, comme il le répète à longueur de journée, « je veux rassembler ! ». Rappelons que cette année a eu lieu la tragédie de Fukushima et que les Allemands se sont entendus, tous partis politiques confondus, sur l’arrêt définitif du nucléaire (entre 2025 et 2030 je crois)

Voici le top ten de mes films préférés pour 2011:

N°1( ex-aequo): « Mélancholia » de Lars von Trier; « L’Exercice de l’Etat » de Pierre Schoeller

N°2: « Une Séparation » de Asghar Farhadi

N°3: « Midnight in Paris » de Woody Allen

N°4: « The Artist » de Michel Hazanavicius

N°5: « Les neiges du Kilimandjaro » de Robert Guédigian

N°6: « Drive » de Nicolas Winding Refn

N°7: « Présumé coupable » de Vincent Garenq

N°8: « Le cochon de Gaza » de Sylvain Estibal

N°9: « Tous au Larzac » de Christian Rouaud

N°10 (ex-aequo): « Les Marches du Pouvoir » de Georges Clooney; « Pater » d’Alain Cavalier

 

« Diplomatie » est une des meilleures pièces que j’ai vu…depuis toujours ! Jean Becker en fait un film l’année prochaine.

« Frankenstein Junior », le musical dans son adaptation française du livret de Mel Brooks, fut réjouissant et Brian Setzer s’en est donné à coeur joie…comme toujours !

Voilà je vous souhaite à toutes et à tous un excellent réveillon. J’espère que vous saurez aussi nombreux à lire ce blog en 2012 comme vous l’avez été cette année. A très vite…et mollo sur le champ !…pas comme Tétard Volcanique l’année dernière qui en a foutu  tout partout…comme toujours ! La bise.

Extrémisme(s)

Salut,

Extrémisme, extrémistes. Un théâtre parisien, celui de la Ville, assiégé par des fous-barjots catholiques, furieux qu’une pièce de Roméo Castellucci, « Sur le concept du visage du fils de Dieu ». y soit programmée, la jugeant blasphématoire, et mettant du coup un quartier sans dessus-dessosu. Pour l’instant pas de bobos mais vigilance, cela rappelle le cinéma « Espace Saint-Michel, Paris 5ème, entièrement brûlé, le samedi 21 octobre 1988,par un intégriste catholique car la programmation affichait, depuis 4 jours, « La dernière tentation du Christ » de Martin Scorsese (ressorti l’année dernière, d’ailleurs, dans l’indifférence générale !). Dégats par contre considérables, dans la nuit de mercredi, au siège du journal satirique « Charlie Hebdo », boulevard Davaux-Paris 20ème, qui a été entiérement détruit par le jet de 2 coktails molotovs. Quelques heures plus tard paraissait son nouveau numéro, avec comme rédac en chef, le prophète Mahomet, rebaptisé pour l’occasion « Charia Hebdo ». De plus le site a été attaqué, au même moment, par des hackers turcs appelé « akincilar » le jugeant « devenu notre cible après cet affront à nos valeurs religieuses… », et l’hébergeur belge a reçu des menaces de morts et a été contraint de « fermer » le site (Claude Guéant, ministre de l’Intérieur, qui a condamné l’acte, a diligenté une enquête…et patati et patata).. Charb, le directeur de la publication de l’hebdomadaire, veut croire « qu’on va découvrir que les incendiaires sont deux cons du quartier, comme il y en a pleins ».  Avec les précautions d’usage et de prudence, on craint que l’acte criminel vienne de milieux intégristes islamistes, une seconde offensive de mails sur son site a été menée par des inconnus dont l’adresse courriel « tn » amène en Tunisie  Tout çela ne sent pas bon et nous rappelle l’affaire des douze dessins parus,  le 30 septembre 2005, dans le journal danois « Jyllands-Posten » ou la « fatwa »  lançée contre l’écrivain Salman Rushdie, contraint à la clandestinité, suite à la parution en 1988 de son livre « Les versets sataniques ». En 1995, alors que Israël et la Palestine était à deux doigts de sceller un pacte de paix et de reconnaissance mutuelle et irréversible, le premier ministre israélien Isaac Rabin était assassiné par un extrémiste juif.

La Tunisie a voté pour élire sa Constituante  et c’est le parti des islamistes modérés « Ennahda » qui est arrivé en tête avec plus de 40% des suffrages. Les militaires égyptiens qui contrôlent les manettes du pays (jusqu’aux prochaines élections, espérons-le) ont emprisonné un blogeur et ne font rien, surtout, pour arrêter les attaques criminelles perpétrées contre la minorité orthodoxe des Coptes (environ 7 millions de personnes tout de même). Le président libyen du Conseil National de Résistance, Mustafa Abdeljalil, a déclaré que la future Constitution de la Libye serait basée sur la « charia » rétablissant la polygamie et interdisant le divorce puis revenant sur ses propos sous la pression des chancelleries occidentales. Nanard Henri-Lévy nous explique, dans son blog-notes hebdomadaire paraissant dans  » Le Point » , la façon dont les mots suivants « ont été détourné »par les islamistes: « djihad » (signifie « effort spirituel » devenant « guerre sainte »); « charia » ( « voie » et « un ensemble de valeurs » devenant « code » ou « carcan »); « fatwa » ( « avis religieux » devenant « condamnation à mort »). Instructif ce que nous dit le philosophe, non ? Comme quoi, on en apprend tous les jours !

P.S.: Bravo au journal « Libération » et à son directeur, Nicolas Demorand, d’avoir proposé le gîte et le couvert à l’équipe de « Charlie Hebdo » qui va pouvoir travailler sur son numéro de mercredi prochain (les journaux « Le Nouvels Obs » et « Le Monde » ainsi que le syndicat la CGT s’étaient montré aussi accueillants et solidaires). Dans le malheur…y a parfois du bon !

en vrac 84

Salut les baltringues,

Un dimanche sans « en vrac », c’est un peu comme Poiret sans Serrault, Juliette sans Roméo ou Laurel sans Hardy (« Le Testamour »-Jacques Dutronc)

Le colonel et surtout tyran Muammar Kadhafi a été tué jeudi après-midi, à Syrte, par les tirs de l’OTAN (?), par une main vengeresse et haineuse d’un insurgé (?) On ne le saura pas. Pas d’enquête, ni d’autopsie. On ne sait pas où il sera enterré,  En attendant, depuis 2 jours à Misrata, sa dépouille est visitée et prise en photo par des milliers de libyens. Dans les rues, on crie, on hurle de joie et on tire dans tous les sens. L’OTAN a annonçé que leurs interventions militaires prenaient fin le lundi 31 octobre. Tout reste à (re)construire en Libye: les batiments publics (administrations, hopitaux, écoles…), les infrastructures pétrolières (je parie que la France et le Royaume-Uni vont se précipiter pour proposer leurs services….si ce n’est déjà fait ! les ricains étant en embuscade pas loin). Mais surtout la Libye doit apprendre la démocratie: s’écouter, se respecter, travailler ensemble, donner une légimité au Conseil National de Transition qui doit rédiger une Constitution, organiser des élections sans triches et arrangements entre chefs de tribus. La Tunisie vote aujourd’hui pour choisir les 217 représentants qui écriront la nouvelle Constitution: espérons que cela va bien se passer sans triches et sans débordements, que cette nouvelle page tunisienne sera une leçon de démocratie pour sa voisine libyenne et aussi pour l’Egypte, la Syrie, le Yémen, le Quatar, et l’Algérie (qui ne « bouge » pas pour l’instant).

Un coup de gueule. J’essaye toujours de défendre des films que j’aime ou qui méritent des « coups de pouce » (enfin pas de prétention de ma part, disons « pour nourrir et contribuer » à un bouche à oreille favorable). Mais le nouveau film de Maïwenn, « Polisse », me sort pas les trous de nez. Que la réalisatrice et comédienne est la faveur des médias devenant membre du club fermé « de ceux qui ont la carte » (Patrice Chéreau, Arnaud Desplechin…) et qu’elle ait obtenu « le Prix du Jury » cette année à Cannes, tant mieux pour elle. Mais je trouve que son entreprise est une vaste escroquerie. Ce n’est pas tant la Brigade de Protection des Mineurs (BPM) qui l’intéresse mais surtout sa pomme, sa love-story avec Joeystarr  ou ses rapports conflictuels avec les hommes (très lâches) et les femmes( très immatures et incapables d’aimer et d’être aimée). Ok pourquoi pas?!? Mais que l’on nous « vende « pas le film comme une plongée « naturaliste » dans une unité de police spécialisée  dénonçant le manque cruel de moyens et le peu d’intérêt porté par les pontes du ministère de l’intérieur. N’est pas Maurice Pialat qui veut (« Police ») ou Bertrand Tavernier (« L627 »). Les comédiennes Karin Viard  et Marina Foïs sur-jouent et sont exaspérantes. Beaucoup de scènes sont « clichées » et arrivent comme ça sans réellement de liens avec les précédentes. Quelques scènes très émouvantes (le petite garçon, séparé de sa mère, qui se met à hurler) et un Joeystarr qui, je dois l’avouer, est sincère et touchant.

…étonnant, non ?

Jean amadou, auteur-chansonnier, est décédé (1929-2011). Il fut, entre autre, l’une des « plumes » du « Bébete Show » de Stéphane Collaro sur TFI.

…bonne semaine.

révolution…(s) ?

Salut,

Ben Ali et sa clique dégagés, un pays, la Tunisie (10 millions d’habitants), qui s’organise et met la pression à un premier ministre, Mohammed
Ghannouchi, obligé de lâcher tous les ministres ayant travaillés avec l’ancien dictateur, afin de composer un gouvernement d’unité nationale. Tiendra-t-il, lui aussi, qui fut, 11 ans durant, grand chambellan auprès  de Ben Ali ? En tout cas, respect aux tunisiens dont certains ont payés de leur vie.

A l’heure où je vous écris, des milliers d’égyptiens sont dans les rues au Caire, à Alexandrie ou à Suez pour réclamer la démission du président (hum ! hum !) Hosni Moubarak. Beaucoup ont faim et réclament du travail. Déjà des 
morts (5 et plus de 900 blessés), un couvre-feu qui vient d’être étendu, à l’instant, à l’ensemble du pays (80 millions d’habitants).L’armée vient en renfort auprès des policiers. Internet a été coupé (même la Chine et l’Iran ne l’ont pas fait !). Le siège du parti présidentiel est en feu. Les policiers n’hésitent pas à tirer à balles réelles. Le prix Nobel de la Paix 2005, Mohamed-Elbaradei, est assigné en résidence surveillée. Les Etats-Unis sont très très inquiets et Israel, pour l’instant, reste calme (rappellons que l’Egypte est un des rares pays arabes à s’entendre avec l’état hébreu).

Des manifestations en Jordanie et au Yémen ont eu lieu aussi ces derniers jours…croyons-y et croisons les doigts. De l’espoir , de la paix et de l’AmuUUr, bordel de merde !… viva la révolution et viva Zapata !

P.s.: Dernier bilan ce matin: une vingtaine de morts tués par la police et plus de mille blessés. L’armée, quant à elle, observe, défend les bâtiments administratifs, le musée du Caire mais ne tire pas pour l’instant.

en vrac 53

Salut les kids,

En route pour un nouvel opus dominical d’ « en vrac »:

Alors que les primaires au Parti Socialiste s’annoncent longues et saignantes (pourtant je pensais que c’était une grande famille !), Dominique Straus-Kahn, lui, plane au-dessus des sondages et bat, à plate couture et dans tous les cas, Sarkosy. Il n’est pas le seul puisque Martine Aubry et même François Hollande ( attention à la tortue de la fable de La Fontaine !) le battent aussi. DSK ne peut rien dire avant début juillet car « cadenassé » par ses fonctions au FMI, à Washington, mais cela ne l’a pas empêché de recevoir, en 2008, une décoration des mains de l’ex dictateur Ben Ali. Aïe !!! Premier accroc mais il n’est pas l’unique homme ou femme politique (de gauche comme de droite !), journaliste ou industriel à avoir soutenu ET défendu le système mafieux du clan Ben Ali au nom de la stabilité dans la région et d’un rempart contre les islamistes. C’est le début d’une longue liste qui risque de faire quelques dégâts collatéraux.

A commencer par Frédéric Mitterrand, franco-tunisien (double nationalités), qui a déclaré il y a pile deux semaines, à Direct + sur Canal, « …dire que la Tunisie est une dictature univoque, comme on le fait si souvent , me semble tout à fait exagéré. ». Depuis, plus rien. Plus un mot sur la révolution du Jasmin, en cours à l’heure où je vous parle. Ok, il a retiré  des commémorations de 2011, le nom de Louis-Ferdinand Céline (mort en juillet 1961) qui paye encore et toujours ses propos et écrits anti-sémites même si il est reconnu comme un des plus romanciers du vingtième siècle.On aurait voulu un méa-culpa de notre ministre de la Culture sur sa phrase (et je parle pas des propos AhUrRissants et AllUccinAnts de Michèle Alliot-Marie).

En attendant, vive la Tunise et nous sommes de tout coeur avec vous !

Plus de 30.000 Belges ont participé  à Bruxelles, aujourd’hui, à une marche de la « honte » inédite pour dénoncer la crise politique d’une durée
record qui menace l’unité du pays (bien au roi Albert II de rester zen et ferme), du fait des divergences sans fins entre flamands et wallons, et demander la formation d’un gouvernement. La Belgique n’en a plus depuis juin 2010 (244 jours). Le monde à l’envers ! On se plaint souvent, en France, et à juste raison, de notre personnel politique mais de l’autre côté de la frontière c’est pas mal non plus voir une grosse blague avec moules-frites, bière et chocolats belges à volonté. Allez dis !

…à plouche les loulous.

dictateur…(s)

Salut Ben Ali, despote et dictateur qui régna durant 23 années en Tunisie après avoir écarté, pour « raisons médicales », son prédécesseur Bourghiba, lui-même  « empereur » depuis…matusalem ! Un jeune diplômé-chomeur  (pléonasme visiblement de ce côté -çi de la Méditérranée), s’immole, avant Noël, car la police lui a encore « confisqué » ses fruits et légumes qu’il est contraint de vendre pour faire vivre sa petite famille. Emotion ! Protestation ! Le pays s’embrase, se rebelle contre le système mafieux de Ben Ali  et des ses proches, et manifeste dans les rues son dégout. Quelques dizaines de morts plus tard (because l’armée et la police ont reçu l’ordre de tirer « à balle réelle » !), on apprend hier en fin d’après-midi que le président (ahahahaha !!!) Ben Ali (surnommé « Ben à vie ! ») s’est enfui par avion de son pays, s’est vu refuser « un refuge en France » (manquerait plus que ça !) et a pu attérir, finalement, en Arabie Saoudite. Le 1er ministre tunisien (depuis 11 ans !) a promis de constituer « un gouvernement d’unité nationale » et rétablir le calme. En attendant, l’état d’urgence est maintenu et tout rassemblement de plus de 3 personnes est interdit.

On va pas faire la liste des dictatures, régimes policiers ou démocraties « à parti unique » dans le monde mais on est en droit de se désoler pour les pays du Maghreb
qui après avoir été colonisés, soient dans les mains de groupes mafieux qui mettent la « main basse » sur les nombreuses ressources naturelles: Kadhafi, le prince marocain Mohammed VI (son père Hassan II était un sanguinaire redoutable !), l’algérien Boutéflika et son « big band » qui a augmenté récemment les payes des militaires et des policiers de 50% mais a du « faire baisser », sous les protestations de la population,les prix des aliments de premières nécessités. N’oublions pas, bien sûr, l’égyptien Hosni Moubarak, malade et « liquide », qui est prêt « à rempiler » pour un énième mandat avant de » le céder » à son fils.

Le point commun à tous ces sinistres personnages: ils ont obtenus tôt le pouvoir, font tout pour le conserver, emprisonnent les opposants politiques et syndicalistes, vérouillent la presse et internet. Ils ont un amour infini pour l’argent (tant qu’à faire !) et n’hésitent pas à en faire profiter leurs nombreux proches et courtisans. Ils ont en général des appuis dans les démocraties occidentales dont tant d’hommes et femmes politiques (Frédéric Mitterrand, Bertrand Delanoé, feu Philippe Seguin…) possèdent, tout simplement, des lieux de villégiatures pour leurs vacances. Ca dure depuis la nuit des temps et je crains que cela continue … »encore et encore ! »…comme le chante Francis Cabrel !

Tchao.

En revanche…