DSK: Mister Chance

Salut les kids,

Aujourd’hui je vais faire « mon Jean-Michel Aphatie ». Pas content de la prestation de Dominique Strauss-Kahn, sur TF1 dimanche soir, et encore moins de l’interview mené par Claire Chazal (que j’ai trouvé mieux ce à quoi je m’attendais, mais tout de même trop de connivence, de gentillesse et aucune question et de relance sur le « enfin, bon Dieu de chez bon Dieu !…mais qu’est-ce qui s’est vraiment passé, au Sofitel de New-York, dans la suite 2806, ce samedi 14 mai vers midi ? »).Les journalistes politiques (entre autres) ont raison. L’amie d’Anne Sinclair, Claire Chazal, n’aurait pas du interviewé DSK. Ce fut un excercice de com très rodé et huilé, ultra-préparé où rien n’était laissé au hasard mais qui a fait pschitt, sans convaincre. Pas de sincérité et aucune émotion.Vu quand même par plus de 13 millions de téléspectateurs.

Dominique Strauss-Kahn a beaucoup de chance, il est verni même. D’avoir échappé à la prison, d’avoir une femme qui l’aime (« Anne est une femme extraordinaire et remarquable. J’ai beaucoup de chance de l’avoir à mes côtés ». Il peut la remercier, ça c’est sûr !), le soutenant financièrement et à profusion, dans l’opulence et même dans l’indécence. Il a failli écoper de plus de 70 ans de prison et il n’a pas eu un mot,  dimanche soir au J.T. de Claire Chazal, un début d’excuse à Nafissatou Diallo,seulement reconnaissant « une faute morale » et d’avoir été léger (« Cette légèreté, je l’ai perdue pour toujours. »). La désormais femme de ménage la plus célèbre du monde, d’après le rapport du procureur Cyrius Vance Jr, a eu « un acte précipité avec » DSK (9 minutes en tout, plus fort que Chirac, surnommé du temps de sa splendeur « 12 minutes, douche comprise !) mais cet acte précipité « ne permet pas de dire si l’acte a eu lieu sous contrainte et sans consentement ». Le rapport (le fameux ! que DSK a passé son temps à nous montrer de sa main droite !) spécifie aussi que l’analyse ADN a confirmé que les traces de sperme, retrouvées sur le costume de la victime, étaient celles de DSK. Et ça pas un mot de l’ex-patron du FMI. Et aucunes questions de la part de Claire Chazal. « RiIIeEEN ! Que neni !!! » dirait Jean-Michel Aphatie. Comme l’a dit l’avocat de la victime, Kenneth Thompson, « ce n’était pas une interview mais un coup de pub ! », il a depuis porté l’affaire au civil. Chance toujours pour DSK que Nafissatou Diallo ait menti à maintes reprises durant les interrogatoires du procureur: sur son passé, sur sa relation avec un détenu jugé pour « trafic de stupéfiant », pour avoir donné plusieurs versions de « l’après aggression ».

Avec un procès au civil à New-York et l’affaire « Tristane Banon » qui suit son cours en France, Dominique Strauss-Kahn peut effectivement partir en vacance à Marrakech car je sens que « l’on va souper du DSK » pendant quelques temps…aura-t-il autant de chance ?…l’avenir nous le dira.

Publicités

en vrac 79

Salut les cocos,

« en vrac » reste fidèle à son rythme hebdomadaire avec au menu cette semaine:

« Présumé coupable » de Vincent Garenq raconte le calvaire et « la descente en enfer »que va vivre  Alain Marécaux, huissier de justice, et arrêté avec sa femme, en 2001, sur dénonciation, pour viol sur mineur. C’est la sulfureuse et hallucinante affaire Outreau. Marécaux a failli « y laisser sa peau ». Le film est haletant, porté par un Philippe Torreton tout simplement prodigieux. On sort de la projection estomaqué. A voir de toute urgence !

5 millions de téléspectateurs ont regardé, jeudi soir  sur France 2 (TF1 fait la tronche !), le premier débat de la campagne des Primaires du Parti socialiste. Pas de sang sur les murs !…ni pleurs, cris et larmes. Tout était organisé, planifié et calibré. A part la fin où tantine Aubry et F. Hollande se sont accrochés sur la fin ?/réduction de 75% à 50% ? ,avant 2025 au plus tard ,du nucléaire et sur le financement de la proposition hollandaise  » sénior/jeune « , ce fut globablement ennyeux mais toujours intéressant  dans les « plans de coupe »: la posture « gaullienne, pardon mitterrandienne …voir Jules César » de F. Hollande; l’agacement et le « bouillonnement intérieur » de Martine Aubry s’efforçant de sourire à tout va…

A part ça, Ségolène était fatiguée et « complètement à l’ouest »; Montebourg, toujours aussi barjot; Manuel Valls fut « très premier de la classe’ et on se demande toujours ce qu’est venu faire, le radical Jean-Michel Baylet, dans ces primaires.

La fontaine de Trévi, à Rome (rappellez vous de Marcello et d’Anita Ekberg dans « La dolce vita » de Fellini), est un passage obligé pour tout touriste de base. La coutume veut de jetter une pièce de monnaie de la main droite et dos à la fontaine. Chaque jour, la municipalité ramasse plusieurs milliers de pièces et qui en rapporte plusieurs centaines par mois. Cela permet de financer un supermarché pour les chômeurs et les Sans-abris ainsi que la Croix Rouge italienne. L’initiative a été « imitée » dans d’autres villes du pays. En ces temps de crise, de dettes souveraines; de la Grèce « qui est en cessation de paiement », « mais est-ce que les socialistes se rendent compte que les caisses sont vides ! », c’est un geste salutaire de solidarité et nous ferions bien de nous en inspirer.

DSK va parler ce soir, au journal de Claire Chazal sur TFone. Oui mais pour dire quoi ? Qu’il aime sa femme ?

…à très vite.