asSez…NCF !!!

334525-bac-2014-la-scnf-poursuit-la-greve-620x0-1Ras le bol (avec la casquette !) de cette entreprise de service public qui ne l’est que quand ça arrange ses syndicats, ses cheminots, son régime de retraite spécifique et qui méprise et malmène régulièrement des milliers de français lors de jours de grèves pas toujours expliqués et souvent inutiles. Marre de payer « un bras » un billet Lille -Paris (de 25 à 81 €selon les jours et les heures pour un aller !!!) ou un Cosne-sur-Loire/Paris-3920249_dbddfb47ef03500513858555a97c6c9f0c13a0fcBercy, en 1ère classe à 46 €, dans un train de 5 wagons (au lieu de 10) dont la première classe a été supprimée sans prévenir les chefs de gare (on croit rêver !!!). Je vais faire « mon Eric Brunet« , journaliste-editorialiste-polémiste (et sarkosyste !) de BFM TV et de RMC ou de son intervieweur-star-« les yeux dans les yeux », Jean-Jacques Bourdin.

20140610PHOWWW01606La Commission européenne demande depuis des années à la France de se préparer à la concurrence ferroviaire, la SNCF négocie depuis 18 mois avec les syndicats maison un nouveau statut de l »entreprise (3 entités) en absorbant le Réseau Ferré de France (propriétaire et gestionnaire du réseau ferroviaire français). La grève se déclenche, le gouvernement fait des propositions (via son Secrétaire d’Etat aux Transports, Frederic Cuvillier), qui ne satisfont pas une partie de la base de CGT Transports et de SUD-Rails qui se font « une guéguerre » de chefs et d’égos face aux caméras !! Résultat un boxon phénoménal depuis une semaine dans les gares, des usagers exaspérés et épuisés et un stress supplémentaire pour les bacheliers se rendant en train lundi dernier à leurs épreuves de philosophie. On sait ce pays difficile à réformer, on constate et subit « depuis Mathusalem » l’intransigeance d’une partie des cheminots se dressant et s’arc-boutant « comme des coqs » à la moindre demande de changement ou de modification de leurs statuts, donnant le sentiment de vivre comme Jean Gabin dans « La Bête Humaine » et refusant tout modernisme et nouveauté.

sncf_33_1la-greve-a-continue-de-s-effriter-lundi-avec-un-taux-de_1881466_480x30017411622

Ils n’ont pas c’est vrai un patron le plus à l’écoute, Guillaume Pépy, très fort par contre pour affronter 1837927_3_b317_guillaume-pepy-dans-les-tout-nouveaux-tgv_c2d55f077f0c13bd604c0c22c54be0a6les médias lors du déraillement du train en juillet 2013 à Brétigny-sur-Orge, faisant preuve de sang-froid et de retenue auprès des familles endeuillées. Cela rappelle décembre 1995 où le le pays avait été bloqué par les cheminots (et les chauffeurs routiers) malmenant le gouvernement Juppé avant sa chute.

…bref ils commencent à vraiment nous faire chier les cheminots, ceux (ultras) minoritaires (et psycho-rigides).

 

Publicités

Rigueur or not rigueur ?

Bonjour toi,

« Non, non, non, non et non !!! Il n’y aura pas de tournant, ni d’austérité ! » a déclaré cette après-midi, le Premier Ministre Jean-Marc Ayrault, lors de son discours d’investiture de 100 minutes à l’Assemblée Nationale. En gros, tout va bien, n’écoutez pas les discours apocalyptiques de l’opposition ou des journalistes politiques- financiers (voir le blog de Jean-Michel Aphatie). Il y a certes une crise mais pas de panique !…NOUS MAI-TRI-SONS everything !!!. Tout ce qui a été promis par François Hollande durant la campagne présidentielle « sera mis en oeuvre »: la réduction des déficits; un volet croissance à l’échelle européenne, arraché à Angela Merkel avec le soutien de Mario Monti et du 1er ministre espagnol; l’augmentation de fonctionnaires dans les domaines de l’éducation, de la sécurité et de la justice mais une stabilité par contre dans les autres ministères (donc une baisse); une hausse des impôts des revenus les plus riches (particuliers et entreprises), de façon générale une « remise à plat » totale de la fiscalité en France. Les syndicats ont « les quetches » et  craignent des revirements du gouvernement socialiste même si ils ont tout faits, à leur niveau, pour contribuer à la chute de Sarko. Ils sentent malgré tout que la conférence sociale organisée par le gouvernement, la semaine prochaine, risque d’être un jeu de dupes et qu’ils vont « se faire empapaouter » ! Hollande et Ayrault sont très forts depuis le 6 mai pour nous vendre un plan de rigueur qui ne se prononce pas. Cela dit, ils ne font qu’imiter le précédent couple exécutif, Sarkosy-Fillon, durant les 4 dernières années. Bien sûr que la différence se fait toujours sentir entre les deux familles politiques: dans le respect des institutions, des « corps intermédiaires », dans les 3 ou 4 mesures que le candidat Hollande a promise: la reconnaissance du mariage homosexuel et de l’homo-parentalité; du vote des étrangers pour les municipales (résidant depuis plus de 10 ans sur notre territoire); de l’encadrement des loyers; de l’augmentation des pénalités des municipalités (multipliée par 5) qui ne respecteraient pas le quota de 20% de création de logements sociaux dans leur commune; retour à la retraite à 60 ans pour les personnes ayant cotisé depuis l’âge de 18 ans; retrait des troupes en Afghanistan (quoique…); doublement du Livret A pour financer la création de logements; création d’une banque d’état d’investissement….la liste n’est pas finie mais il a fallu, en hâte, que le gouvernement trouve cette semaine 8 milliards pour respecter ses engagements européens concernant la diminution de sa dette et c’est 33 milliards de réductions qui sont annoncés pour 2013. Rigueur….vous avez dit rigueur ???