en vrac 99

Hello les kikis,

Dernier opus avant d’entamer  la première centaine, « en vrac » continue sa route, fait attention à sa ligne, reste vigilant malgré les turpitudes et les affres de la vie (wouaaaahhhHHHH !!!!).

A la demande de mon Boss, (minuscule sous-petit) Tétard Volcanique, je me suis « fâné » la trente-septième cérémonie des César 2012. Je n’étais hélas pas sur place car Tétard n’a pas voulu dégagé un budget pour ce reportage (quel rat celui-là !!!). Bon bah que dire ???…c’était naze de chez naze !! …comme d’hab !! 3 heures d’ennui, de ronronnements et de propos convenus « très-politiquement correct ». La nouvelle génération d’acteurs et de techniciens n’ont pas ou peu grand chose à dire ! C’est consternant et désespérant !! « The Artist »  est le grand gagnant  (6 césars dont celui du meilleur film qui récompense l’archarnement et l’obstination du producteur Thomas Langmann)),« polisse » n’a quasi rien obtenu (2 Césars, Maïwenn doit faire la tronche mais cela lui fera un grand bien et lui permettra peut-être « d’atterir en douceur » et de revenir dans le monde réel), « La guerre est déclarée » est reparti bredouille, « L’Exercice de l’état » de Pierre Schoeller est la surprise de la soirée (3 césars), permettant à Michel Blanc (60 ans en avril prochain) d’obtenir celui du meilleur second rôle (ça me fait rire !). Les « professionnels de la profession » ont préféré bizarrement donner le césar du meilleur rôle à Omar Sy au détriment  d’Olivier Gourmet (mon préféré cette année) ou de Jean-« Omar m’a tuer »-Dujardin (« bizarre j’ai dis bizarre ??…comme c’est bizarre ! »). Antoine de Caunes fut très poussif et bien lourdeau mais reviendra l’année prochaine, sans rien changer, puisque la cérémonie a obtenu sa meilleur audience de tous les temps (4.000.000 de téléspectateurs). Bref cela ne s’arrange pas avec le temps même si cette année, c’est vrai, les films en compétition semblaient mieux refléter les gouts du public bien que l’Académie ne compte que  4199 membres (décembre 2011), chiffre peu représentatif malgré tout de l’ensemble de la profession. Pour finir, bravo à l’équipe du « Cochon de Gaza » qui a obtenu le césar du meilleur premier film.

Nouvelle vignette pour compléter votre collection (ça doit vous changer de celles des équipes européennes de football que vous amassez depuis votre tendre enfance).

Nouvelle qui va ravir le lilliputien des Carpates. Chuck Norris est en bonne place pour donner son nom à une passerelle piétonne qui   reliera la Slovaquie à l’Autriche. Déjà plus de 3545 votes sur la page facebook du conseil régional de Bratislava. Alléluia !

Allez Duduj !! On croise les doigts pour toi ! La cérémonie des Oscars (5.765 membres dont d’après le « Los Angeles Times », 94% de blancs. Et bah c’est guère mieux qu’en France !) aura lieu cette nuit en direct sur Canal, à 2 heures du matin, heure gauloise.

« Borgen » est une excellente série danoise de 10 épisodes (diffusée le jeudi soir sur Arte) où l’on suit le quotidien d’une femme Première Ministre, centriste, confrontée entre ses convictions sincères et parfois utopistes avec la réal-politik d’un état, « monstre froid » cynique et violent. Passionnant.

…à votre tour maintenant messieurs Sarkosy et Hollande

Yes he can !!!…bravo Jean !!! Je suis méga-super-HEUREUX pour TOI !!! ON T’AIME !!!!!!!!!!

…bonne semaine les loulous.

Publicités

en vrac 84

Salut les baltringues,

Un dimanche sans « en vrac », c’est un peu comme Poiret sans Serrault, Juliette sans Roméo ou Laurel sans Hardy (« Le Testamour »-Jacques Dutronc)

Le colonel et surtout tyran Muammar Kadhafi a été tué jeudi après-midi, à Syrte, par les tirs de l’OTAN (?), par une main vengeresse et haineuse d’un insurgé (?) On ne le saura pas. Pas d’enquête, ni d’autopsie. On ne sait pas où il sera enterré,  En attendant, depuis 2 jours à Misrata, sa dépouille est visitée et prise en photo par des milliers de libyens. Dans les rues, on crie, on hurle de joie et on tire dans tous les sens. L’OTAN a annonçé que leurs interventions militaires prenaient fin le lundi 31 octobre. Tout reste à (re)construire en Libye: les batiments publics (administrations, hopitaux, écoles…), les infrastructures pétrolières (je parie que la France et le Royaume-Uni vont se précipiter pour proposer leurs services….si ce n’est déjà fait ! les ricains étant en embuscade pas loin). Mais surtout la Libye doit apprendre la démocratie: s’écouter, se respecter, travailler ensemble, donner une légimité au Conseil National de Transition qui doit rédiger une Constitution, organiser des élections sans triches et arrangements entre chefs de tribus. La Tunisie vote aujourd’hui pour choisir les 217 représentants qui écriront la nouvelle Constitution: espérons que cela va bien se passer sans triches et sans débordements, que cette nouvelle page tunisienne sera une leçon de démocratie pour sa voisine libyenne et aussi pour l’Egypte, la Syrie, le Yémen, le Quatar, et l’Algérie (qui ne « bouge » pas pour l’instant).

Un coup de gueule. J’essaye toujours de défendre des films que j’aime ou qui méritent des « coups de pouce » (enfin pas de prétention de ma part, disons « pour nourrir et contribuer » à un bouche à oreille favorable). Mais le nouveau film de Maïwenn, « Polisse », me sort pas les trous de nez. Que la réalisatrice et comédienne est la faveur des médias devenant membre du club fermé « de ceux qui ont la carte » (Patrice Chéreau, Arnaud Desplechin…) et qu’elle ait obtenu « le Prix du Jury » cette année à Cannes, tant mieux pour elle. Mais je trouve que son entreprise est une vaste escroquerie. Ce n’est pas tant la Brigade de Protection des Mineurs (BPM) qui l’intéresse mais surtout sa pomme, sa love-story avec Joeystarr  ou ses rapports conflictuels avec les hommes (très lâches) et les femmes( très immatures et incapables d’aimer et d’être aimée). Ok pourquoi pas?!? Mais que l’on nous « vende « pas le film comme une plongée « naturaliste » dans une unité de police spécialisée  dénonçant le manque cruel de moyens et le peu d’intérêt porté par les pontes du ministère de l’intérieur. N’est pas Maurice Pialat qui veut (« Police ») ou Bertrand Tavernier (« L627 »). Les comédiennes Karin Viard  et Marina Foïs sur-jouent et sont exaspérantes. Beaucoup de scènes sont « clichées » et arrivent comme ça sans réellement de liens avec les précédentes. Quelques scènes très émouvantes (le petite garçon, séparé de sa mère, qui se met à hurler) et un Joeystarr qui, je dois l’avouer, est sincère et touchant.

…étonnant, non ?

Jean amadou, auteur-chansonnier, est décédé (1929-2011). Il fut, entre autre, l’une des « plumes » du « Bébete Show » de Stéphane Collaro sur TFI.

…bonne semaine.