gros quinquin

pierre-mauroy2_reference-20130607-093211-398L’ancien premier ministre Pierre Mauroy est mort vendredi dernier, à 84 ans, du crâbe. Un monument politique, pardon un beffroi à lui tout seul s’en va. Les hommages tombent de tous bords (Moscovici, Borloo, MAUROYpierre-mauroy-et-francois-mitterrand-en-1974-lors-d-un-meeting-du-ps-a-suresnes-photo-afpFabius, JuppéBayrou, Fillon, Copé…). Celui qui porta sur ses larges épaules le programme de François Mitterrand en 1981 (la semaine des 39 heures; la cinquième semaine des congés francois-mitterrand-et-pierre-mauroypayés, l’abolition de la peine de mort; la retraite à 60 ans, la reconnaissance des homosexuels, la décentralisation,les nationalisations,la fin des tribunaux d’exceptions, la naissance des radios libres; la réforme du CNC, l’impôt sur les grandes fortunes…), qui forma le premier gouvernement d’union de la gauche avec les cocos, l’homme d’une 3890743392région, le Nord-Pas-de-Calais, d’une ville, Lille, s’en est donc 525659-des-lillois-signent-le-livre-de-condoleances-en-memoire-de-pierre-mauroy-le-8-juin-2013-a-lilleallé. Ses habitants, en deuil, l’appelait affectueusement « gros quinquin. Mitterrand lui disait souvent « vous mettrez du bleu au ciel ». François 193729Hollande lui rendra hommage mardi matin aux Invalides au nom du peuple français et de la nation avant d’être enterré Pierre-Mauroy-et-Francois-Hollande-2008_pics_390dans sa région natale. Il le mérite. Ils sont peu, chez les hommes politiques, à avoir le sens du devoir, de la solidarité et celui d’être au service de son pays et de ses habitants. Et ce avec générosité et imagesgentillesse. Bien sûr qu’il n’est pas « né perdreau de l’année », qu’il a aimé le pouvoir, savait flatter les égos par sa bonhommie rassurante et 525545-annees-80son talent d’orateur. Son côté paternaliste pouvait agacer et ses coups de pattes ou de griffes devaient être saignantes. Il en a probablement un 3425999_3_c526_pierre-mauroy-et-francois-mitterrand-le-27_84f71faebe99cf732ec1e81416c50180peu abusé mais souvent pour le bien des autres. Jack-Lang-en-compagnie-de-Pierre-Mauroy.Bien que contrarié par le rapprochement de Mauroy à Miche130607094635979_55_000_apx_470_Rocard, Mitterrand ne s’est pas trompé en le nommant à Matignon en mai 1981.Il fallait un roc, une péninsule…que dis-je un terril !!! pour affronter la violence de l’opposition de l’époque (« les russes vont nous envahir ») et engager le tournant de la rigueur en février 1983 (au grand dam de pTonton). Et aussi un peu d’humour. img-pierre-mauroy-guy-mollet-et-le-socialisme-par-le-foot-1370638437_x466_blogposts-149654Il en avait et le sollicitait auprès de ses collaborateurs. Marqué par la guerre  (il avait 12 ans en 1940 quand il rejoint  avec son père Le Crotoy par bicyclette, évitant les bombardements allemands) et choqué par le comportement, la lâcheté et la malhonnêté  de certains militaires et compatriotes français, il s’est juré d’être un citoyen c4a0c0c615exemplaire  et un élu irréprochable si il le devient. Ses modèles: Léon Blum, Léo Lagrange (mort sur le front) et Roger Salengro.Elu en 1973 maire de Lille, il n’aura de cesse d’être au plus proche de ses habitants, en en faisant une pierre-mauroy-et-martine-aubry-le-6-mai-2012-a-lille_1149056métropole moderne  et urbaine. (il a exigé que la future gare TGV soit dans la ville et non excentrée) En désignant sa dauphine Martine Aubry (élue depuis 2001), il a veillé à la présidence de la Communauté Urbaine que ses sommet-franco-allemandfondamentaux ne soient « bousculés ». Les gens, les ouvriers, être socialiste voir social-démocrate avant l’heure ,voilà les obsessions de l’édile ch’ti (il a reproché d’ailleurs à Lionel Jospin en 2002 de « ne pas voir le mot ouvrier dans ton programme ! »).

maurois-pierre-1986C’est un des derniers mohicans de la politique française qui disparait. Une certaine façon de memoires-vous-mettrez-du-bleu-au-ciel-pierre-mauroy-9782259190558penser et d’agir en politique, avec un sens de l’intérêt général et le souci de justice, de solidarité et d’éthique….de donner un peu de bleu au ciel.

en vrac 80

Salut les pioupious,

« en vrac » fête sa 80ème semaine, sereinement et tranquillement.

Malgré le torrent de protestations aux USA et un appel à Obama pour le gracier, l’exécution de Troy Davis a eu lieu cette semaine, dans l’état de Georgie. Rappelons que la peine de mort est pratiquée dans 34 états  des USA. Pour la 1ère démocratie au monde qui se veut « exportatrice de valeurs démocrates », cela fait tâche dans le décor !

Tony Bennett a sorti son nouvel album de duos (« Duets II ») pour ses 85 printemps. Quelle classe et une voix toujours aussi claire et belle. On a l’impression que le temps n’atteint pas ses cordes vocales. Mention spéciale pour les chansons avec Natalie Cole, Willie Nelson et la regrettée Amy Winehouse (celle avec Lady Gaga est pas mal non plus). J’espère que Tony La Branlette viendra chanter en France (dernier concert, au Théâtre des Champs-Elysée à Paris, en 2000). S’il faut aller l’entendre à Atlantic City, New-York ou à Las Vegas, ça fait cher la place !

Tétard Volcanique, mon Boss, a trouvé un nouveau jeu. Me balancer les évènements majeurs de l’année correspondant au numéro de la rubrique. Il est content de lui. Ca l’amuse et l’occupe. Il pollue mon blog.Je ne peux rien faire. Aidez-moi !!!!!!!

« Unchained Melody » chanté par Johnny devient « Les Enchainés »…drôle !

Le Sénat basculerait pour la première fois en France, sous la 5ème république, à gauche (de 1 à 3 sièges). C’est très mauvais pour Sarko et l’UMP qui ont perdu toutes les élections intermédiaires depuis 2007 (la réforme territoriale et la suppression de la taxe professionnelle ont été très mal perçu chez les élus). Le père Sarko doit être furibard et cela va lui gâcher sa paternité imminente ! Les prochaines semaines risquent d’être intéressantes avec cette relative « cohabitation ». Nouvelle chambre haute, donc, sans Pierre Mauroy, Robert Badinter et Charles Pasqua qui ne se représentaient pas et qui quelque part font leurs adieux à la politique aujourd’hui.

Leçon de susceptibilité par Christophe Hondelatte chez Ruquier:

…bonne semaine.