en vrac 133

Bonjour à toutes et à tous,

Un dimanche de pluie, un risotto en perspective, un après-midi où on va se la couler douce et « en vrac » qui continue de tracer sa route quelques soient les aléas de la vie (qu’est-ce que c’est beau non ??!??).

Un coup de coeur et, j’espère, un coup de pouce ! Un film: « Quelques heures de printemps » de Stéphane Brizé avec Vincent Lindon et Hélène Vincent (tous deux magistrals !). Un grand film. Simple et puissant. Admirablement dialogué. On flirte du côté d’ « Un Mauvais Fils » de Claude Sautet ou de « La Gueule ouverte » de Pialat. Un homme sort de taule, contraint de retourner chez sa mère avec qui il ne s’entend pas. Il découvre qu’elle a un cancer incurable et qu’elle a choisit de « mourir avec accompagnement  » en Suisse où c’est légal. Thème difficile  à traiter, dérangeant, voir que l’on ne souhaite pas « entendre », Brizé le fait avec des mots simples, sans juger ses personnages, au contraire en les respectant et en les aimant. C’est très fort, la relation mère/fils est violente, faite de malentendus et de rancoeurs, je redis que Lindon et Hélène Vincent sont tout simplement prodigieux et admirablement bien accompagnés par Emmanuelle Seigner et Olivier Perrier. Stéphane Brizé est un cinéaste talentueux dont j’avais déjà apprécié son précédent film, « Melle Chambon » avec Sandrine Kiberlain et Lindon (encore !!!!!!). A voir de toute urgence !!!

A ma gauche: Madame la (sous) ministre déléguée à la Francophonie (et amatrice d’avions de la République !) Yamina Benguigui, et à ma droite: Michael…étonnant non à part les nichons ?

Véronique Jannot sort un album de contines, « Tout doux »…enfin une bonne nouvelle !

…bonne semaine les loulous.

Publicités

en vrac 124

Salut les baltringues,

« en vrac » se maintient et garde le cap malgré les crises, les guerres ou les attaques de requins.

The King est mort il y a 35 ans (le 16 août 1977). Que dire sur Elvis ? Qu’il continue à enchanter des générations de tous pays et de toutes origines. Quelques chiffres ?? Un milliard de disques vendus (dont 700 millions de son vivant ). Plus 1 156 concerts donnés aux États-Unis et seulement trois au Canada (VancouverTorontoOttawa en 1957), jamais en Europe (seulement une apparition au Moulin Rouge lors d’une permission). Il était quasi résident à l’année à Las Vegas où il y a donné 525 spectacles. Il a tourné dans 31 films en 8 ans (c’est pas ce qui restera de son oeuvre) et a été le premier chanteur à donner un concert à HawaÏ (le 14 janvier 1973) resransmis par satellite. Da maison, Graceland, à Memphis se visite comme on va en pélerinage à Saint-Jacques de Compostelle. Bourreau de travail (il s’y est usé), des compilations entières d’inédits continuent à sortir régulièrement. Keith Richards le considère « comme le premier chanteur blanc à chanter comme un noir », Elvis a en tout cas, à défaut d’éradiquer la ségrégation aux Etats-Unis, probablement contribué à l’atténuer. Il reste avec Michael Jackson et Marilyn le plus gros vendeur post-mortem. Amen !

2 ans de travaux forcés pour avoir « osé » chanter une chanson se moquant de Vladimir Poutine, On croit rêver !!!! En 2012 ??? Ce Poutine est décidement un sale type qui mériterait de finir dans un camp en Sibérie avec son pote Bachar el Assad. UNE HONTE.

Tétard est en deuil. Le réalisateur Tony Scott (frère de Ridley) s’est suicidé hier en se jetant d’un pont, à l’âge de 68 ans. Rappel que sa filmographie comporte Top Gun» (1986); «Jours de tonnerre» (1990),«Ennemi d’Etat» (1998) et «Spy Game – Jeu d’espions» (2001), avec Robert Redford…quelques chefs d’oeuvres inoubliables !

…à toute !

en vrac 76

Bonjour toi,

Debout les artistes et les fainéasses (pléonasme ?) ! Il est l’heure  de votre « en vrac » du dimanche !

« Tu seras mon fils » de Gilles Legrand a été tourné au Château « Clos Fourtet »à Saint-Emilion. Nils Arestrup campe un propriétaire d’un domaine viticole prestigieux du Bordelais. Domaine qu’il a « hérité » de son père, héritage financier et terrien evidemment, mais pas seulement. Héritage d’une connaissance du vin, de la vigne, des arômes, des parfums, de la météo,, des hommes et de l’importance de « transmettre un savoir, une philosophie de vie ». Il a un fils qu’il considère comme un incapable et un imbécile, fils qu’il souhaite déshériter au profit de celui de son régisseur qu’il considère comme le « fils prodigue au pif et au palais prometteurs ». Nils Arestrup est prodigieux et terrifiant. Patrick Chesnais et Nicolas Bridet sont parfaits. Lorànt Deutsch (le « vrai » fils) l’est moins.

Chouette photo, non ?

« Smile » est le thème principal du film de Charlie Chaplin, « Les Temps modernes » (1936), composé par Charlot lui-même. C’est devenu ensuite une chanson écrite par John Turner et Geoffroy Parsons. Nat King Kole, Michael Jackson, Rod Stewart et Tony Bennett l’ont reprise par la suite. Qui savait que Clapton l’a chantée en 1974 ?

Tony Bennet qui sort, fin septembre,  son nouvel album de duos, pour ses 85 ans, avec entre autres, une reprise de  » Body and soul « avec Amy Winehouse qui restera sa dernière contribution musicale.

 A la une cette semaine…étonnant, non ?

…à toute !

en vrac 47

Salut les p’tits loups,

Certains brunchent, d’autres joggent, moi, le dimanche, j’ « en vrac ».

Après avoir suivi, à Paris, la campagne municipale de 2001 ( « Paris, à tout prix »), Yves Jeuland nous revient avec un documentaire sur la campagne des Régionales de 2010 de feu Geoges Frêche. Au vu de la bande-annonce de « Le Président« , je sens que l’on va bien rigoler et que nous allons voir une formidable bête de scène (et aussi cabo, colérique et populiste !) qui fait, pour le coup, son dernier tour de piste. J’ai hâte !

Jean Rocherfort va interpreter Liliane Bettencourt dans le prochain film d’Edouard Baer. Il a tenu à rassurer ses nombreux fans en précisant qu’il conserverait sa moustache.Ouf, on a eu peur.


Alors qu’un album d’inédits du père Jackson est dans les bacs cette semaine, est annonçé aussi pour fin février 2011 un cd de raretés de Serge Gainsbourg pour les 20 ans de sa disparition. On pourra l’entendre chanter une version inédite de « Comme un boomerang« , plutôt connue en duo par Etienne Daho et de Dany. Comme il fait bon d’être mort et de se sentir autant aimé par les maisons de disque et les éditeurs de musique.

…bonne semaine les loulous.

en vrac 23

Coucou toi,

Déjà dimanche et voilà qu’il faut s’atteler à une nouvelle version d’ « en vrac »:

Roger Moore et Tony Curtis ne s’entendaient, parait-il pas, durant le tournage des 24 épisodes de la géniale série « Amicalement vôtre », on a peine à le croire !

Quizz: Edouard Baer ou Dominique Strauss-Kahn ?

Le 25 Juin 2009, Michael nous quittait. Certains le croient vivant, d’autres l’ont vu et quelques uns pensent qu’il a « orchestré sa mort » pour mieux revenir. Comme Elvis ?

Pensez-vous aussi, comme je l’ai entendu ces jours-çi, que l’éviction de Stéphane Guillon et de Didier Porte ,de France Inter, est une atteinte à la démocratie ?

…bonne semaine.

sportif

Bonjour toi,

Des comédiens qui sont sportifs, il y en a quelques uns. Au cinoche, on peut citer notre Bébel national, bien sûr. Incontournable.

Albert Dupontel essaye aussi d’assurer ses propres cascades. Steeve Mcqueen ne s’en privait pas, lui ausssi. Je pense qu’Errol Flyn devait mettre la main à la patte.

En musique, si vous êtes aller voir, une fois dans votre vie, Jacques Higelin sur scène, vous vous êtes rendus compte des posssibilités et de l’endurance de l’artiste ( il peut faire, encore à 69 ans, 3 heures de concert !). Hallyday, c’était pas mal non plus ( il y a moins d’un an, au Stade de France, par exemple). A mon avis, un concert de James Brown devait être « coton » aussi.

Pour avoir vu,deux fois, « Mick Jèggère et les Rolinges Stons », je vous garantis que ça dépote. Le père Jagger sautille, relance la foule, trottine d’un bout à l’autre de la scène du stade (pas Keith Richard et Ronnie Wood qui se contentent de jouer magistralement de la guitare).

En revoyant, récemment, « This is it », Michael Jackson, malgré sa maigreur, se démenait et moonwalkait comme un « diablotin ».

Tel acteur de théâtre qui a endossé le rôle de « Cyrano de Bergerac« , sur scène, peut, sans sourciller, concourir dans la catégorie « les sportifs » (Jacques Weber, par exemple). Ou un Pierre Arditi dans « Tailleur pour Dames » de Feydeau ou « Joyeuses Pâques » de Jean Poiret (because le rythme ! le rythme et le rythme !).

Comme on dit, ils envoient et mouillent leurs chemises !

Allez !…bise !

chapeau !

Coucou les p’tits luuups !

Ai revu ce week-end, avec des amis, le documentaire-posthume-hommage « This is it » de Kenny Ortega sur les répétitions du show 2009 de Michael Jackson. C’est tout simplement fantastique et prodigieux. Voir tous ces gamins-danseurs/choristes  choisis par the King of the Pop fait chaud au coeur.

Michael Jackson est royal, aérien, d’une extrème gentillesse et d’un immense professionnalisme . Il ne lâche rien, s’obstine et obtient toujours ce qu’il veut avec un sourire enfantin.

C’est vrai qu’il est complétement défiguré, d’une maigreur affolante mais cela ne l’empêche pas de danser !…et quel putain de fucker rock’n roll de DANSEUR…BORDEL DE MERDE !!!…c’est tout bonnement ahurissant.

Je vous recommande le dvd « collector » avec 2h30 de bonus (que j’ai pas vu…wouinhh!!!!…je suis dégouté !!!).

Bref. C’est un immense artiste. On a peine, maintenant, à imaginer qu’il allait donner 50 concerts à Londres puis une immense turnéé ! …mondiale. C’est extremement touchant mais donne une pêche d’enfer !…moi je dis…chapeau bas l’artiste !

…allez !…bon concert !

Je vous signale la diffusion, ce soir mercredi sur France 2 à 20h35, du « Fauteuil hanté« , d’après l’oeuvre de Gaston Leroux, réalisé par Claude Chabrol, sur lequel j’ai collaboré (je vous recommande la prestation de Michaël Lonsdale).

…la bise.