Les sans Oscars

Coucou toi,

Suite à l’Oscar remporté par notre cocoricoco national Jean Dujardin (et félicitations aussi aux frenchies Michel Hazanavicius,Thomas Langmann et au compositeur de musique  Ludovic Bource), premier mâle acteur français à emporter la statuette pour le film « The Artist » (on commence à le savoir !) et rejoignant Simone Signoret, Juliette Binoche et Marion Cotillard, retour sur les nombreux oubliés des Oscars. Rappel que 5.765 membres étaient appelé à voter cette année (c’est peu !) et qu’Harvey Weinstein, distributeur et co-producteur américain de « The Artist », a mis 20 millions $ sur la table pour la promotion du film, demandant aux acteurs d’être à la disposition  totale de la production à partir de septembre 2011. Pour rester chez les comiques, Peter O’Toole, Richard Burton, Albert Finney, Jeff Bridges, Georges Clooney et Glenn Close (tous deux battus cette année) , Kevin Costner, Ed Harris, Julianne Moore, Brad Pitt, Natalie Wood, Johnny Deep, Michelle Pfeiffer, di Caprio, Robert Redford, et Tom Cruise sont marrons, certains ayant eu jusqu’à 8 nominations (O’Toole par exemple). Kirk Douglas a eu un Oscar d’Honneur en 1996 mais n’a jamais transformé une de ses 3 nominations. Henry Fonda lui l’a quand même reçu en 1982 pour un film assez médiocre, « La Maison du lac » au côté de sa fille, Jane  (2 fois oscarisée).

Chez les réalisateurs la liste est interminable , d’autant plus si l’on compte les réalisateurs étrangers: comme Antonioni, Bergman, Luis Bunuel, Renoir, Joseph Losey, Lubitsch, Fellini, Satajit Ray, Visconti, Godard, Mizoguchi, Kurosawa, Max Ophüls, Fritz Lang, Erich von Stroheim, Terry Gilliam ou Mike Leigh. S’ajoutent donc aussi leurs confrères américains ou anglos-saxons comme Robert Altman, Sir Alfred Hitchcock (hallucinant !), Kubrick (c’est fou !), Charlie Chaplin (on croit rêver !), Sidney Lumet, John Cassavetes (lui c’est un peu « normal » car il était la bête noire d’Hollywood !), De Palma, Stanley Donen, Howard Hawks (et ouais !), Georges Lucas, David Lynch, Sam Peckinpah, Michael Powell, Douglas Sirk, King Vidor, William Wellman, Terence Malick ou Orson Welles. Quand on voit les chefs d’oeuvres ou classiques alignés par certains, cela fait juste rigoler et donne du grain à moudre à tous ceux qui détestent ce genre de compétitions (Chabrol n’a pas voulu de César d’Honneur et Belmondo a refusé le sien pour son interprétation dans « Itinéraire d’un enfant gâté » de Claude lelouch  ). Surtout que les cérémonies des César et des Oscar sont chiantes à mourir malgré le talent de Billy Christal. Et pour finir, question: est-ce qu’Elvis a eu un oscar pour tous les navetons qu’il a tourné ?

Publicités

en vrac 99

Hello les kikis,

Dernier opus avant d’entamer  la première centaine, « en vrac » continue sa route, fait attention à sa ligne, reste vigilant malgré les turpitudes et les affres de la vie (wouaaaahhhHHHH !!!!).

A la demande de mon Boss, (minuscule sous-petit) Tétard Volcanique, je me suis « fâné » la trente-septième cérémonie des César 2012. Je n’étais hélas pas sur place car Tétard n’a pas voulu dégagé un budget pour ce reportage (quel rat celui-là !!!). Bon bah que dire ???…c’était naze de chez naze !! …comme d’hab !! 3 heures d’ennui, de ronronnements et de propos convenus « très-politiquement correct ». La nouvelle génération d’acteurs et de techniciens n’ont pas ou peu grand chose à dire ! C’est consternant et désespérant !! « The Artist »  est le grand gagnant  (6 césars dont celui du meilleur film qui récompense l’archarnement et l’obstination du producteur Thomas Langmann)),« polisse » n’a quasi rien obtenu (2 Césars, Maïwenn doit faire la tronche mais cela lui fera un grand bien et lui permettra peut-être « d’atterir en douceur » et de revenir dans le monde réel), « La guerre est déclarée » est reparti bredouille, « L’Exercice de l’état » de Pierre Schoeller est la surprise de la soirée (3 césars), permettant à Michel Blanc (60 ans en avril prochain) d’obtenir celui du meilleur second rôle (ça me fait rire !). Les « professionnels de la profession » ont préféré bizarrement donner le césar du meilleur rôle à Omar Sy au détriment  d’Olivier Gourmet (mon préféré cette année) ou de Jean-« Omar m’a tuer »-Dujardin (« bizarre j’ai dis bizarre ??…comme c’est bizarre ! »). Antoine de Caunes fut très poussif et bien lourdeau mais reviendra l’année prochaine, sans rien changer, puisque la cérémonie a obtenu sa meilleur audience de tous les temps (4.000.000 de téléspectateurs). Bref cela ne s’arrange pas avec le temps même si cette année, c’est vrai, les films en compétition semblaient mieux refléter les gouts du public bien que l’Académie ne compte que  4199 membres (décembre 2011), chiffre peu représentatif malgré tout de l’ensemble de la profession. Pour finir, bravo à l’équipe du « Cochon de Gaza » qui a obtenu le césar du meilleur premier film.

Nouvelle vignette pour compléter votre collection (ça doit vous changer de celles des équipes européennes de football que vous amassez depuis votre tendre enfance).

Nouvelle qui va ravir le lilliputien des Carpates. Chuck Norris est en bonne place pour donner son nom à une passerelle piétonne qui   reliera la Slovaquie à l’Autriche. Déjà plus de 3545 votes sur la page facebook du conseil régional de Bratislava. Alléluia !

Allez Duduj !! On croise les doigts pour toi ! La cérémonie des Oscars (5.765 membres dont d’après le « Los Angeles Times », 94% de blancs. Et bah c’est guère mieux qu’en France !) aura lieu cette nuit en direct sur Canal, à 2 heures du matin, heure gauloise.

« Borgen » est une excellente série danoise de 10 épisodes (diffusée le jeudi soir sur Arte) où l’on suit le quotidien d’une femme Première Ministre, centriste, confrontée entre ses convictions sincères et parfois utopistes avec la réal-politik d’un état, « monstre froid » cynique et violent. Passionnant.

…à votre tour maintenant messieurs Sarkosy et Hollande

Yes he can !!!…bravo Jean !!! Je suis méga-super-HEUREUX pour TOI !!! ON T’AIME !!!!!!!!!!

…bonne semaine les loulous.