Rentrée 2013

  1. article_JulienLutt-8492sottoComme d’hab, elle se pointe  gentiment fin août.  Pour les grilles des radios généralistes par exemple, avec un nouveau mercato très attendu pour certaines:  Europe 1 avec au commande du 6H-9H, Thomas BENDIT7760595068_alain-duhamelSotto et un billet d’humeur (souvent décapant) de Dany Cohn-Bendit à 7H55 (« L’humeur ») ; Alain Duhamel, sur RTL, déplace à sa demande son édito politique de 7H40 pour 18H30 dans l’émission de Marc-Olivier Fogiel. En téloche aussi ça bouge (quoique): avec l’arrivée du père De Caunes au commande du « Grand Journal » de Canal (pour ceux qui n’étaient pas au courant depuis 2 mois). Alors vous l’avez regardé ? Pas pris un coup de 6277759-le-grand-journal-de-caunes-reprend-les-chaussons-de-denisotvieux le ch’Toine ?!? Toujours drôle et insolent ??!??…pas vu et pas envie en ce qui me concerne. Je trouve la recette déjà usée (et puis De Caunes j’en suis revenu depuis que j’ai bossé avec lui sur un film…vraiment pas sympa !!), je préférais Denisot même si la formule s’essoufflait. Reste le toujours réjouissant et rigolard mylene-farmer_tv_le-petit-journal-people_canal-plus_15-09-2009_001« Petit Journal » de Yann Barthes désormais diffusé à 20H25. Une touche de « belgitude » est apportée respectivement par 5229a37835702bc05f0bfb58Charline Vanhoenacker pour « le 5h-7h » de France Inter (aux côtés d’Eric Delvaux) et par Myriam Leroy tous les vendredis dans « La nouvelle édition »d’Ali Baddou sur Canal.

rentree_2Rentrée of course pour les petits et grands n’enfants demain et aujourd’hui pour les instituteurs et les professeurs. Va-t-elle être 1091771-418747-jpg_968095_434x276catastrophique, comme le laissent entendre certains syndicats, avec l’application de la semaine à 4 jours 1/2 imagesdans beaucoup de villes ??!?? J’avoue ne pas comprendre les critiques contre cette réforme 196627tant réclamée et demandée par le personnel éducatif et une grande majorité de echanges_franco-allemands_lecture_seule_mode_de_compatibilite_-_microsoft_wo_2012-06-23_16-55-13parents. « C’est mieux pour l’enfant… »;  » En Allemagne, un enfant a 208 jours de cours par an, 144 pour un français… ». Pays décidément extrêmement difficile à bouger et à changer.Cela risque de n’être pas de tout repos pour le ministre de l’Education Nationale, Vincent Peillon, car il lance en même temps et coup sur coup, trois autres chantiers importants: celui de la refonte des programmes (sic), celui de la formation du manif-educationmétier d’enseignant (on lui fait quoi ?? on le change ?? on lui rase les nouilles ???) et celui nécessaire de l’évolution  des ZEP (Zone d’Education Prioritaire). Il a de quoi mettre 1 ou 2 millions de personnes dans la rue. Ca nous changera car cela commençait à manquer en France, une bonne grève !

2013-07-24T151615Z_411248963_PM1E97O1BP401_RTRMADP_3_FRANCE-SYRIA_0Rentrée chaude aussi pour Pépère (mais elles le sont toutes pour les présidents de la République) car il vient de recevoir un camouflet avec la décision d’Obama de faire voter le Congrès (d’ici 9 jours) pour une intervention 2308-SyrieObamaen Syrie alors qu’ils s’étaient mis d’accord quelques heures avant. Les opinions américaines et européennes sont contre cette intervention la jugeant incertaine (« En Syrie, on sait identifier notre ennemi mais pas nos alliés !… »), dangereuse et couteuse,. 2445433Obama l’a senti, David Cameron s’est fait humilier lors d’un vote négatif de la Chambre des communes, d’ici aussi à ce 698948que cela se produise en France, il n’y a qu’un pas. Hollande pourra toujours se réconforter en regardant les chiffres (en hausse) du chômage en juillet et ceux des ventes automobiles des constructeurs français (- 10,9 %).

L-un-des-couples-les-plus-convoites-Johnny-Depp-et-Vanessa-Paradis1_exact810x609_lJ’aurais du commencer ce billet par ces infos capitales (Tétard me l’a  déjà reproché): après Vanessa et Johnny, suivis par Catherine Zeta-STM_SM3213_Cover_Newsstand_0_073_1201936.pdfJones et Michael Douglas, et bin c’est la Monica qui lâche le Cassel (ou inversement, peu importe !!!). Itou pour Clint Eastwood à 83 printemps. Mais Unknownoù va le monde ma p’tite dame ??!!??? A quand un largage de Nico par Carlita ? Flamby christophe-lambert-et-sophie-marceau-cabourg-2010-4724572rsnaw_1713par Cruella ?…et mieux encore: Greystoke par Sophia ????…j’en tremble.

VANESSA-PARADIS-2013_2579868057238570377Concernant le volet « cultureux » de cette rentrée, citons en vrac: Vanessa Paradis est en tournée avec son excellent double-album, « Love Songs », concocté par Benjamin Biolay. Cécile de redim_proportionnel_photo.phpFrance joue et chante (euh….) « Anna », la comédie musicale mis en musique par Serge Gainsbourg pour Anna Karina et filmée par Pierre Koralnik en 1967 pour l’ORTF. C’est « toiletté et mis à jour » par Jean-Loup Dabadie, joué au Rond-Point à Paris en septembre puis en tournée. J’y vais en décembre au Colisée de Roubaix et j’avoue ma curiosité et mes doutes sur les capacités vocales PETER-GABRIEL-CD_1243691422029190947de la comédienne belge. Si vous avez jamais vu Peter Gabriel en concert, foncez-y !!!…c’est de la bombe !!! D’autant plus qu’il reprend en intégralité son album culte « So ».

la-fin-du-monde-est-pour-dimanche-affiche« La fin du monde est pour dimanche » nous prédit François Morel. c’est le titre de son nouveau spectacle. C’est un petit joyau de la-fin-du-monde-argenteuilfantaisie, de poésie et de loufoquerie. Il est en tournée à partir de janvier 2014. Quand on peut goûter au bonheur…faut pas hésiter !!!

dessay-webLa castafiore Nathalie Dessay en compagnie du maestro Michel Legrand continuent d’arpenter les scènes mondiales et gauloises (Tours; Montpellier; l’Olympia; Toulouse; Lille…) avec leur tour de chant très jazzy, cinématographique (« Comme une pierre que l´on jette Dans l´eau vive d´un ruisseau… ») et festif avec un hommage, entre autres, à Nougaro.

robin-revient-tsoin-tsoin-afficheMuriel Robin revient avec un nouveau one woman-show (beurrrrkkk Evelyne-Buyle-et-Pierre-Arditi!!!!!!). Pierre Arditi avec « Comme si il en pleuvait », Gérard Jugnot dans la nouvelle Cher-Tresorpièce de Francis Veber « Cher Trésor », seront sur les scènes des théâtres francophones tout au long de la saison.

guy_bedos_rideauDe même que vous pouvez voir encore et plurielles-ok-laurentgerras-10761840qsblatoujours d’ici Noël à Paname ou en province, les spectacles de Guy Bedos (der des der le 23 décembre à l’Olympia !) ou de Laurent Gerra accompagné par le big-band de Fred Manoukian..

Le biopic est un genre cinématograhique (plutôt anglo-saxon) qui a (de nouveau) la côte depuis une dizaine d’année: vous pouvez éviter « Le article_TheButlerMajordome » qui narre 40 ans de services d’un domestique auprès des Présidents américains (de Kennedy à Ronald Reagan en passant par Richard Nixon). C’est un flot de « bons sentiments » le tout-mélangé en THE BUTLERacte(s) patriotique(s) nappé de militantisme noir. Désolé mais c’est vraiment mauvais Forest Withaker est bon (mais il l’est toujours !!) et Oprah Winfrey ferait mieux de continuer ses activités de talk-showoman à la télévision et d’arrêter de vouloir « faire la comédienne ». Mention spéciale pour Jane Fonda qui campe une Nancy Reagan « aux petits oignons ».

Performances d’ acteurs ?…en liberace_2572685bvoilà deux comme celles de Michael Douglas et Matt Damon pour le biopic Unknown« Ma vie avec Liberace », pianiste gay, déluré, genre un Richard Clayderman habillé en Elvis de Las Végas !! C’est à la base un téléfilm pour la chaine HBO mais les acteurs se ap_gty_liberace_douglas_kb_130523_wmaintaillent un franc succès dans les festivals. C’est sensé être l’ultime film de Steven Soderberg. Les maquillages sont tout simplement prodigieux. A la fin  du film, Kirk Douglas a été « littéralement secoué » de voir son fils au bord de la mort ravagé par le virus du sida.

elle-s-en-vaDeneuve, la reine Catherine fête le mois prochain ses 70 printemps mais continue « à oeuvrer » et faire son « bonhomme de chemin » dans la galaxie du cinéma. Son denier opus, « Elle s’en va » écrit pour elle par elle-va-cuisine-@fideeliteeEmmanuelle Bercot (aussi la réalisatrice) et Jérôme Tonnerre est un petit bijou.  Betty, ancienne Miss Bretagne, suite à un chagrin d’amour, abandonne son restaurant de elle-s-en-va-1Concarneau et sa mère (la délicieuse Claude Gensac). Va s’en suivre un périple « iniatiatique » à travers la France des champs, des autouroutes et et des zônes commerciales où « tout est possible » dans l’imprévu et les rencontres!!! Drôle et touchant. Mentions spéciales au gamin, Nemo Schiffman et à la chanteuse Camille. E-PA-TANT !!!…viva Catherine Deneuve !!

Publicités

Jojo Hallyday

Johnny-Hallyday-MiossecJohnny a donc 70 piges aujourd’hui. Il les fête comme d’hab sur scène ce soir à Bercy (en direct aussi sur Tf One). Que dire de notrre Jojo national…qui ne l’ai plus depuis 2006 où il a préféré choisir le charme et la douceur fiscale des alpages suisses. Des 0dizaines d’albums parus et une centaine de millions de disques vendus, bête de scène (quasi 200 tuUURnées au compteur), il a arpenté toutes les salles de spectacles de France et de m_196898948_0Navarre ( l’Olympia, le Palais des Sports, le Dôme de Marseille, le Colisée de Roubaix...). Oui Hallyday bande encore malgré ses accidents de motos et de voitures, ses excès en tous genres tenue-scene-johnny-hallyday-02(de l’alcool à la coke en passant par le nutella, la colle à glu et de nombreuses opérations de chirurgie-esthétiques pas toujours très heureuses), les poulettes et les prolongations en boites de nuit. Il a tout chanté,du johnny-hallyday-sur-scene-en-1961-2826174imaxj_2041(souvent) n’importe quoi avec (parfois) n’importe qui mais toujours avec talent et quelque fois avec génie: le twist, le madison, la daube, le disco, les cooleries-genre-johnnyhallyday2826173hwldy13501guimauves (parfois en allemand ou en japonais) et dieu merci le rock’n’ roll, la country et le hallyday204blues (cela reste toujours aujourd’hui ses meilleures moments de 313734-eddy-mitchell-et-johnny-hallyday-a-la-637x0-3concerts) où il taquine et flirte avec ses SIPA-_Johnny_Hallyday_et_Sylvie_Vartan_en_1968_1305226618idoles, Eddy Cochran, Johnny Clash et Elvis Presley. Il a voulu être Johnny-Hallyday-reprend-la-route-et-fetera-ses-70-ans-sur-scene_slidertour à tour The King incarné, 1530919942Méphisto, le gendre idéal, johnnydu51121303844528_grosMad Max, Terminator, le sauveur d’Argenteuil ou le maire de Las Végas. Le ridicule ne lui fait pas peur, il s’en tape et assume ses conneries ou ses choix artistiques hasardeux ou foireux (ils sont nombreux: l’album que Mathieu Chédid lui a composé par exemple…). Il est 00044007718124ys21l’homme des rencontres et de l’amitié. Solitaire, il a besoin des autres pour nourrir son énergie débordante ,sa soif de vivre et sa voix exceptionnelle, quitte à s’épuiser et à lasser son entourage et ses fans. Il a une capacité incroyable  » à rebondir et à aller de 1475031_mai-2015l’avant » qui est fascinante (je l’ai vu se rouler 2145890_1par terre il y a tout juste un an sur la scène du Stade de France alors qu’il était donné 3662767752.2« pour mort » en décembre 2009 !). Bourreau de travail, il a eu la chance de rencontrer les compositeurs 012_sylvie_vartan_johnny_halliday_theredlistMichel Mallory (« Toute la musique que j’aime ») et surtout Michel Berger (« Tennessee » 3103915553_1_3_SKeiEuKz20404756son meilleur album ?) et Jean-Jacques Goldman, la plume de Philippe Labro à qui il terminus-johnny-hallyday-filmdoit ses plus belles adaptations de standards américains. On Johnny-Hallyday-années-80-godardregrette l’album jamais-venu que Gainsbourg rêvait de lui composer et si l’on la_gamine,0devait ne choisir parmi les 18456510.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxnombreux nanards-de-chez-nanards dans lesquels à joué Johnny (malgré des collaborations avec des réalisateurs de renoms comme Conseil+de+famille-16762imagesGodard, Costa-Gavras ou Johnnie To…)…) , je retiendrai non pas la nuit mais…j’hésite: « Terminus » ou « La Gamine » ??…à vous de choisir.

Rentrée 2012

Salut les wouinwouins,

Qu’elle soit cinématographique, politique, théâtrale, syndicale, littéraire, sociale ou musicale, chaque rentrée a sa spécificité, ses menaces et ses coups de gueules, ses bonnes ou mauvaises surprises, ses habitués ou ses nouveaux venus.

Dans le genre « je suis « en permanence sur scène », Pierre Arditi a gagné la timbale: il est à l’affiche de 2 pièces de théâtre: une reprise à 19h et une nouvelle création « Comme s’il en pleuvait », à 21h au théâtre Edouard VII (je rappelle que le garçon est capable de tourner aussi la journée…si si, je vous promets, j’ai déjà eu le plaisir de tourner avec MONsieur Pierre). Dans le genre « les Mohicans ne lâcheront pas », Robert Hirsch et Michel Bouquet sont toujours là malgré leur 87 ans et une chute pour l’un et des problèmes de mémoire pour l’autre. Florian Zeller a écrit sa nouvelle pièce, « Le père » pour ce bon vieux Bob (espèrant que cela sera aussi excellent que sa précédente, « La Vérité » avec le toujours Arditi) et Michael reprend pour la énième fois « Le Roi se meurt » d’Eugène Ionesco (immense texte qui n’a pas pris une seule ride). Le comédien-conteur Fellag fait sa rentrée avec son nouveau spectacle, » Petits chocs de civilisation », d’abord au théâtre du Rond-Point puis en tournée. Guy Bedos et Laurent Gerra harpenteront l’hexagone tout au long de la saison avec leurs spectacles respectifs  « Rideau ! » et « LaurentGerra et le big band de Fred Manoukian ».

Concernant le cinoche, je me permets de faire commencer sa rentrée au 15 août, date de sortie, par exemple,  de « Cornouaille », troisième film de la comédienne Anne Le Ny avec Vanessa (mummhhh…). Une catastrophe ! Une daube ! Prétentiard et bavard ! Aucun intérêt, excepté Vanessa Parardis qui est décidemment une comédienne talentueuse mais qui « n’a pas de chance » ou « choisit mal » ses projets (ce qui n’est pas le cas sur sa carrière de chanteuse). L’infatigable Steven Soderbergh a réalisé pas moins de 3 films en un an: « Contagion »; « Piégée » et « Magic Mike ». Ce dernier est plutôt un bon film qui a pour toile de fond le milieu du strip-tease masculin. Channing Tatum campe un danseur très convaincant, et pour cause il a gagné sa vie, à une époque, en tant que strip-teaser. Je l’ai déjà dis ici même, le second volet de « The Expendables 2 »  de  Simon West est plutôt réussi, dans le genre « gros bisquoto tout visceux et ramollo, le tout avec du tatouages à profusion ! « . C’est un bon film d’action à l’ancienne. Tétard Volcanique n’en revient toujours pas de mon « revirement soudain concernant Sylvesrter Stallone » et en chiale, du coup, comme un gamin. Avec son premier ballon d’essai pour le septième art, « David et Madame Hansesn », le comédien-auteur-réalisateur-monteur et compositeur Alexandre Astier (qui s’est fait connaitre par la série « Kaamelott » sur M6) ne m’a pas convaincu. Cela a beau « flirter » du côté de Cronenberg, Lynch, Chabrol, la « Maison du docteur Edwards » d’Hitchcock ou le Claude Miller de « Mortelle Randonnée », et cela beau être écrit « cousu main » pour Isabelle Adjani, c’est etrêmement bavard, chiant et répétitif, bref…c’est raté.

C’est, d’après les spécialistes de l’animation l’héritier, celui qui va perpétuer l’esprit et la patte du Studio Ghilbli de Hayao Miyazaki. Avec son nouveau dessin animé, « Les enfants loups, Ame & Yuki », Mamoru Hosoda suscite un engouement et une curiosité chez les journalistes et critiques de cinéma. Je vais aller le voir et vous en causerai plus longuement.

Sont annoncés pour les prochaines semaines, en vrac et dans le désordre, le nouveau nanard d’Alexandre Arcady, « Ce que le jour doit à la nuit » (qui nous refait en version « carton pâte » un remake du « Grand Carnaval »), les nouveaux opus de James Bond (réalisé par Sam Mendes) et d’Astérix (j’espère qu’ils seront meilleurs que les précédents, c’est pas dur vous allez me dire !?!), Alain Resnais revient avec « Vous n’avez encore rien vu » avec  Sabine Azéma et et et qui ???devinez ??…Pierre Arditi !!! J’attends avec impatience le nouveau film de Stéphane Rozé, « Quelques heures de printemps » avec Vincent Lindon et celui de François Ozon, « Dans la maison », avec Luchini. Je suis pas du tout sûr d’aller voir « Taken 2 »; le nouveau Oliver Stone (qui m’a l’air croquignolesque !) ou le remake américain de « Lol ».

Clint Eastwood reprend du service comme acteur; Sandrine Bonnaire va nous livrer son premier film de fiction, « J’enrage de son absence » avec William Hurt et Alexandra Lamy  et s’annonce aussi un nouveau Costa-Gavras, « Le Capital », avec Gad Elmaleh et Gabriel Byrne.

William Friedkin revient avec un film, « Killer Joe », et à entendre le garçon en interview, il est toujours aussi imbu de sa personne. Tétard me gonfle à nouveau pour que je parle du nouveau film de l’un de ses dieux: Peter Jackson. Oui mon p’tit Tétard, j’oublie pas, « The Hobbit » sort le 12 décembre.

Catherine Frot interprète dans « Les saveurs du Palais » de Christian Vincent, la Chef Cuisto de l’Elysée, le romancier-académicien Jean d’Ormesson interprètant le Président. C’est parait-il réussi.

Numéro de rentrée pour la revue Positif avec un dossier « Martin Scorsese » et un interview du réalisateur qui revient sur « Hugo Cabret ». Intéressant.

 

Hommage à Tonton Georges Lautner (1926-2013)

Hello les baltringues,

Je voudrais revenir sur un cinéaste qui n’est en rien maudit mais qui, je trouve, n’a pas sa juste place auprès du cinéma français, les critiques (enfin pour ce qu’il en reste !) le jugeant mineur et sans grand interêt, je veux parler de Georges Lautner. Né en 1926 et fils de la comédienne Renée Saint-Cyr, Lautner a commencé à réaliser en 1958 avec « La Môme aux boutons ». Il ne tourne plus depuis 1996, n’ai pas aigri, a connu énormément de succès populaires, a fait beaucoup d’entrées (environ 50 millions rien qu’en France !!), tournant avec les plus grosses vedettes du cinoche (Gabin; Ventura, Bernard Blier, Paul Meurisse, 5 Belmondo; 2 Delon, Mireille Darc « sa petite soeur » à profusion,Louis De Funès, Francis Blanche, Michel Constantin, Darry Cowl Pierre Richard, Galabru; Serrault; Jean Yanne, Schmoll; Miou-Miou; Lanvin, Marielle et et et ne l’oublions pas, s’il vous plait, MONsieur Jean Lefèvre). Il a formé de nombreux techniciens (Bertrand Blier fut son assistant et lui a écrit le scénario et les dialogues de l’excellent « Laisse allez, c’est une valse », dialogues qui renvoient régulièrement à ceux d’Audiard mais annonçant déjà « la patte Blier » des « Valseuses »; « Buffet froid » ou « Tenue de soirée »). Tout n’est pas bon chez Lautner. Loin de là ! De « La Maison assassinée » (avec PatriIcKK !!!) au remake de « L’Inconnu dans la maison » avec Bébel; en passant par « Triplex » (avec Patrick Chesnais), « Room service » (avec Serrault et Galabru), « La vie dissolue de Gérard Floque » (avec Roland Giraud) ou « Joyeuses Paques » (adaptation poussive de la pièce de Jean Poiret avec (re)Bébel et et et…ahahaha Sophie Marceau…), on frise souvent le nanar de chez nanar !…du bien gras, le tout arrosé d’un rouge qui tache ! On aime déjà plus, « Est-ce bien raisonnable », « Attention, une femme peut en cacher une autre » ou les cascades de Bébel dans « Flic ou voyou » ou dans « Le Guignolo » (ah la scène de l’hélicoptère au-dessus de Venise !).Mais ce que je préfère c’est quand Lautner nous fait la série des Monocles avec Paul Meurisse, les films comme « Ne nous fachons pas », « Le Pacha » (sur une musique de Gainsbourg), « La Grande Sauterelle », « La Valise », « Mort d’un pourri » (excellent polar produit et interprété par Delon avec aussi Maurice Ronet, Jean Bouise, Michel Aumont et Stéphane Audran), « Les Barbouzes » ou « Laisse allez, c’est une valse ». Oui dans ces films, il y a « une patte », « une griffe Lautner ». Par son rythme, son découpage et son montage elliptique. Par son ton « décalé »aussi, loufoque et « très bande dessinée ». Y’a des tronches (et des pifs !), des situations comiques souvent droles et un esprit potache très frais et jubilatoire qui se ressent chez les interprêtes. Vous pensez et vous vous dites…mais il n’a même pas parlé des « Tontons flingueurs » ?!?..je rêve ou quoi ?!?….mais c’est lui, étasoeur, le baltringue ! Mais non, les loulous, j’ai pas oublié « Les tontons »…film culte et inter-générationnel (de temps en temps exploité en salle et surtout archi-rediffusé à la télé !). Dire que la Gaumont ne croyait pas en ce film et a donné « le minimum syndical » à Tonton Georges. Avec obligation de tourner dans une maison, située à Rueil-Malmaison, car louée à l’année par la compagnie au logo de la marguerite. Avec une cuisine minuscule ! Démerdes-tois Georges ! Comme quoi les contraintes, des fois, ça a du bon ! Salut Monsieur Lautner, profitez de votre soleil niçois et merci de nous avoir fait bien marré.

dans la peau de Laurent Gerra

Salut les kids,

En ce jour de Noël où j’espère que vous avez été tous comblé par le Père…(qui, entre nous, est une vraie ordure), je voudrais vous parler de Laurent Gerra que j’ai vu, hier soir, à l’Olympia. Autant le dire tout de suite, je suis très fan et c’est le quatrième spectacle que je vois de lui, après le Casino de Paris en 1999, l’Olympia en 2002 et le Palais des Congrès en 2007. Année où il était accompagné pour la première fois par le big-band de Fred Manoukian qui, depuis, ne le lâche pas d’une semelle et a incontestablement « fait décoller  » Laurent Gerra en lui  donnant une dimension nouvelle lorqu’il il imite, par exemple, Henri Salvador ou qu’il finit son spectacle par les « chanteurs disparus » dont Charles Trenet, Yves Montand, Serge Gainsbourg, Claude Nougaro, Serge Reggiani 
et Gilbert Bécaud. Laurent n’oublie pas, biensûr, ses potes Aznavour, Bébel, Dutronc (avec juste une paire de lunette noire),Delon, Schmoll et Jean-Claude Brialy (« …tellement merveilleux ! ») et son grand classique, Johnny Hallyday. Gerra a une admiration sans borne pour la chanson française d’autrefois et il la connait par coeur (passion qu’il partage avec son pote Bernard Lavilliers). Mais cela ne l’empêche pas d’égratigner et de chanter

des artistes récents comme Vincent Delerm, Garou, Bénabar ou Grand Corps Malade (« Grand Cornichon »). Il a la dent dure et ses têtes de turc: Patrick Bruel, Jack Lang, Céline Dion (la pauvre !) et biensûr Sarko (un vrai délice). Ses potes Chevalier & Laspalès ne sont pas oubliés et on sent une pointe de tendresse quand il imite Jacques Chirac (« qu’est-ce que  je me fais chier ! ») ou Francis Cabrel (« la CAbane au FOnd du jARdin ….).

Il déteste l’humour de Canal (il n’y est d’ailleurs jamais invité), Thierry Ardisson, Marc Olivier Fogiel, la Star Ac, les 35 heures de Martine Aubry, les grèves à la SNCF, Air France et à La Poste. Grand amoureux de la nature (il connait toutes les plantes), des grands espaces et redoutable skieur, Laurent Gerra est un hédoniste et entretient l’amitié et la fidélité. Il est doué, cultivé et s’éclate littéralement sur scène. Allez le voir  et n’oubliez pas qu’il est tous les matins sur RTL à 8H45.

Allez !…un Joyeux Noël…Thérèse !

en vrac 37

HelloOOOO !

« en vrac » ! « en vrac » ! « en vrac  » !….oui, oui, voi-la !!!!

Samedi 2 octobre, troisième manifestation, en moins d’1 mois, contre la réforme des retraites. 900.000 selon les préfectures….2.900.000 selon les organisations syndicales. Communication et propagande à part, c’est quand même HallUCinant, comme dirait Luchini, que l’on soit pas foutu, à l’air des satellites, du gps, d’internet, patin-couffin, de compter correctement, au manifestant près, le nombre exact de participants. Mais, pour commencer, ai-je appris cette semaine, les préfectures ne comptabilisent pas les personnes sur les trottoirs considérés comme des badauds. Sans blague ?!? Affirmatif.

La comédie musicale « DRACULA – L’Amour plus fort que la mort », débarque au Palais des Sports, en septembre prochain. Vous savez pas si il y a un package « train-hôtel-visite de la Tour Eiffel-spectacle+dîner sur un bateau-mouche » ? C’est pour mon boss, Tétard Volcanique, il y a si longtemps qu’il n’a pas vu la capitale !

Tony Curtis nous a quitté cette semaine, clin d’oeil de Laurent Gerra:

Bonne semaine.