en vrac 96

Hello les loulous,

Malgré un froid terrible qui s’installe dans de nombreux départements, rappelant quand même que nous sommes en hiver (et qu’en général, il y fait froid !…dingue, non ?!?), « en vrac » reste vigilant, a mis « ses chaines » mais ne dévie  pas de sa route (c’est vraiment beau ce que je dis).

L’acteur Ben Gazzara a donc rejoint ses potes John Cassavetes et Peter Falk. La bande du réalisateur trublion (et si indépendant) se réduit à Gena Rowlands et à Seymour Cassel (et probablement à d’autres acteurs et techniciens) et il sera jamais inutile de rappeler d’aller (re)découvrir « Faces »; « Meurtre d’un bookmaker chinois », « Husbands » ou « Gloria »: ce sont des histoires  de paumés, de marginaux qui s’aiment, s’engueulent, picolent, fument en écoutant du jazz, tous très attachants et quelque part réconfortants dans nos sociétés occidentales pleines de mesquineries et d’égoismes (bon les enfants, si avec ces bonnes paroles on me fait pas rentrer à l’Académie ! c’est à n’y plus rien comprendre !!!).

Une des affiches du film « Les Infidèles » de Jean Dujardin et de Gilles Lelouche  (sortie le 29 février) va être retirée sous les menaces et pressions de groupes (ultra)-féministes. Rappel que les affiches de « Paradis pour tous » d’Alain Jessua (1982) et de « Mauvaise passe » de Michel Blanc (1999) n’avaient connu aucun soucis à l’époque. La dictature du « politiquement correct » fait rage: Tati et Gainsbourg n’ont plus droit à leur cigarette; aucunes critiques, réserves ou caricatures ne peuvent être faîtes sur Dieu, Jésus ou Mahomet sans déclencher les foudres des extrémistes religieux. Il est toujours nécessaire de rappeler que nous vivons dans une république laïque où il est inscrit sur les frontons des mairies « Liberté, Egalite et Fraternité ».

Qu’est-ce qu’il va nous chanter pour sa prochaine campagne de candidat, le Sarko ? Je prends les paris: « J’ai changé… ».

C’est un nouveau genre, une expo d’art moderne en plein océan.

…bonne semaine.