Les émigrants

807735-lesbos.jpg« Comment crois-tu qu’ils sont venus?
Ils sont venus, les poches vides et les mains nues
Pour travailler à  tours de bras
Et défricher un sol ingrat

Comment crois-tu qu’ils ont tenu?
Ils ont tenu, en étant croyants et têtus
Déterminés pour leurs enfants
À faire un monde différent
Les émigrants « 

806008-syrieC’est une chanson de Charles Aznavour qu’il chante actuellement en ouverture de son nouveau tour de chant. Chanson écrite en 1986. Prémonitoire ? Oui et non car la famille d’Aznavour avait fui sa chère Arménie suite au génocide de 1915 perpétré par les Turcs. La France a du faire face, en 1936-1938, à une arrivée massive d’espagnols fuyant la dictature du général Franco (et plus tard les portugais fuyant celle de Antonio de Oliveira Salazar). Suite à la déclaration de guerre mondiale en 1939 déclarée par l’Allemagne ordonnée et conçue par Adolf Hitler, des exodes se sont déclenchées obligeant des millions de personnes à 806003-000_ts-nic6483318quitter leurs pays, leurs régions, leurs villages pour se protéger et survivre.

Ce que la Grèce et l’Italie vivent (ainsi que le Liban, la Jordanie et la Turquie) et subissent depuis des mois, en accueillant des milliers de syriens, erythréens, irakiens, soudanais, afghans, libyens ( et autres nationalités) avec générosité, humanité et dignité, le tout « sans trompettes », devraient remettre à leur place tous les discours populistes baignés de haine et de bêtise entendus depuis trois semaines (et encore trois semaines…je suis gentil). Rappelons que l’Italie et la Grèce ne sont pas économiquement dans une forme olympique, à-même « d’absorber » 100.000 ?, 200.000 ? voir plus ? de réfugiés. Les chiffres officiels parlent de 430.000 migrants et réfugiés ayant quitté leurs pays depuis janvier de cette année, et près de 2.800 d’entre 804317-000_ts-par8261499eux ont péri en mer Méditerranée. Terrifiant et glaçant. Il aura fallu une photo, celle du petit Eylan échoué sans vie sur une plage turque, pour déclencher une indignation dans les opinions occidentales (merci en passant aux unes de la presse britannique !). C’est alors que les états européens ont commençé à bouger et « à se secouer ». Quelle 11986936_918698291535111_4666439515133864135_nchenille !!! Pauvre et lamentable union européenne que vous êtes devenue !!! Et pourtant Jean-Claude Junker, le président de la Commission Européenne, avait alarmé les états membres en mai dernier en leur demandant d’accueillir un quota de réfugiés/migrants sur une base de 160.000 personnes pour les deux prochaines années, et en leur Jean-Claude-Juncker-10-mars-2015-OK-620x310soumettant « une grille » par pays (variable en fonction du PIB, de la taille, du taux démographique…). C’est la seule solution qu’il voyait « à court-terme » et dans la peu de marge de propositions et 1153836_accueil-des-refugies-juncker-appelle-les-europeens-a-se-mettre-daccord-des-la-semaine-prochaine-web-tete-021314506670_660x693pd’actions que lui laisse sa fonction. Mal lui en a pris le bougre !!! A commencer par la France qui lui a « volé dans les plumes » par la voix de Manuel Valls déclarant le 16 mai dernier: « La solidarité, c’est de mettre en place une répartition équitable dans l’accueil des réfugiés. Nous souhaitons être particulièrement clair sur ce point: je suis contre l’instauration de quotas de migrants; ceci n’a jamais correspondu aux propositions françaises ». Et puis Flamby en a décidé autrement, poussé non pas par les sondages majoritairement hostiles à l’accueil »massif » mais par la chancelière allemande Angela Merkel. La France accueillera donc 24.000 réfugiés sur les deux prochaines années. C’est bien et mieux que rien, mais c’est peu et ridicule par rapport aux flux annonçés.

804086-des-migrants-manifestent-a-la-gare-de-budapest-le-2-septembre-2015-en-hongrieEt rien surtout face à la décision courageuse et généreuse de l’Allemagne de s’apprêter à en accueillir 800.000 rien que pour cette année. Bon, ok…Angela s’est un peu emballée et a du faire depuis « machine arrière ». Elle a décidé « provisoirement » de refermer ses frontières et suspendre l’espace Shengen, le temps de ‘désengorger » Munich et la Bavière qui ont 805626-mc-hl-manifsoutientmigrants-12accueilli depuis le 31 août plus de 70.000 réfugiés. C’est aussi une façon de mettre la pression sur les pays qui ne veulent « pas jouer » la solidatité et répondre aux devoirs qu’imposent d’être membre de l’union européenne : le Danemark (non membre), la Finlande, les Etats Baltes pour le nord et pour la mittle europa: dans une moindre mesure la Roumanie et la Bulgarie,  mais surtout la Pologne, la République Tchèque, la Slovaquie et et et…la Hongrie !!!

6819257Sur ordre de cet empaffé de Viktor Orban (Premier Ministre), la Hongrie a érigé un mur tranchant et avec barbelés tout le long de sa 20a83c410d06a44299a9e4a425e22frontière commune avec la Serbie (elle l’envisagerait avec celle de la Roumanie), n’hésistant pas à réquisitionner pour sa construction l’armée et des matons. Au mépris  de ses partenaires et des règlesviktor et devoirs de tout membre de l’union européenne.Libérée du joug communiste, la Hongrie a tout fait pour y entrer et elle a bénéficié de nombreux financements communautaires (les Fonds Structurels) pour construire de multitudes infrastructures. On a été solidaire auprès des hongrois, à eux aussi maintenant de l’être avec ces populations déplacées du au fanatisme et au 150530_5t5qr_palmyre-prison-ei_sn635barbarisme religieux, aux guerres tribales ou à la famine. Tant que l’on aura pas éradiquer les dingos et salopards de Daesh, d’Al Quaida, de l’Acqmi, du clan Assad, de Boko Haram et autres (et c’est pas pour demain !!), les déplacements de population voulant aller en Allemagne, en Suède et au Royaume-Uni ne tariront pas. Murs ou pas murs, avec ou sans barbelés. Et je ne parle pas des futurs déplacements de populations du au réchauffement climatique. Mais ça…c’est une autre histoire.

 

Publicités

Ich am uno europeo !


untitled

644078-5candidatsL’élection européenne de dimanche prochain est capitale avec des enjeux fondamentaux: sur la transition écologique (créatrice de dizaines de milliers d’emplois), sur une politique de la Défense véritablement européenne, sur le réchauffement climatique, sur la circulation des biens et des personnes, sur la préservation des données numériques, sur l’encadrement du système bancaire, sur les conséquences des négociations sur le futur traité des échanges 5321919-7941714entre l’Europe et les Etats-Unis (TAFTA), sur l’exception culturelle française, sur l’adoption d’un salaire minimal européen, sur une harmonisation des politiques fiscales…la liste est longue et « ouverte » !!

Malheureusement, ce que j’entends de la plupart des principaux leaders politiques français ces derniers temps est désespérant: à se demander même si le PS et l’UMP sont en campagne !! A part « en faire un vote de désaveu de la politique de François Hollande te de Manuel Valls » pour Jean-François Copé, ou « l’Europe est garante des valeurs des Droits de l’Homme et de la Paix » pour Jean-Christophe Cambadélis  (et je ne parlerai pas du vomis sur l’Europe proféré par Marine Le Pen eet Jean-Luc
Mélenchon…
réunis comme souvent dans la rhétorique populiste et du Café du Commerce !!!), rares sont ceux dans l’opposition qui donnent du sens et de l’explication à cette élection. Les  645423--centristes et les verts le sont (quoique…Jean-Louis Borloo est malade et diminué; François Bayrou est en mode minimal et le fougueux Daniel Cohn-Bendit prend « sa retraite politique »…), leurs députés respectifs sont présents et bossent en commissions à Bruxelles et siègent au Parlement à Strasbourg (ce qui n’est pas le cas des Le Pen, Mélenchon, la plupart des députés PS et UMP sauf quelques exceptions…Alain LamassourePervenche Berès…).

BntB0mnCYAArPTe-1Pourtant pour la première fois cette année, les électeurs des 28 pays membres de l’Union Européenne vont « élire » le prochain président de la Commission Européenne, et ce grâce à l’application du Traité de Lisbonne qui donne au candidat arrivé en tête, sauf « coup de théâtre de dernière minute ! » des chefs d’états,  les clefs  pour diriger la prochaine Commission. C’est manifestement un pas en avant dans la démocratie, une avancée dans le fonctionnement des institutions. Finis les arrangements (en théorie) entre les 28 exécutifs pour se mettre rtr2u36rd’accord sur un homme pour le prochain mandat de 5 ans. Cette fois-çi, 6 candidats (dont un binôme) représentent les familles et courants politiques du prochain Parlement européen 1973934_664572053614404_328228494221859860_o(exceptées l’extrème-droite et les droites nationalistes qui n’ont pas réussi à s’entendre sur un nom): le conservateur Jean-Claude Juncker (PPE), le socialiste Martin Schulz (PSE), le libéral Guy Verhofstadt (l’Alliance-les Européens),les écolos Ska Keller et José Bové  et enfin le candidat pour la Gauche européenne Alexis Tsipras.

ITALY-FRANCE2012-ELECTIONS-VOTE-FEATURELes sondages en France annoncent une Marine Le Pen en tête autour de 22 à 23 % (suivi par l’UMP et le PS) avec un taux d’abstention dépassant les 60 %. C’est inquiétant. Manquent d’intérêt, de curiosité et de civisme des électeurs français sans aucun doute mais la faute faut-rendre-vote-obligatoire-L-1aussi aux partis politiques incapables de rendre l’Europe attractive  et protectrice pour les prochaines décennies. Je suis de plus en plus convaincu qu’il faut rendre le vote obligatoire comme en Belgique mais avec une reconnaissance et une représentativité du vote blanc dans les parlements nationaux et celui de Strasbourg.

P.s.: on se retrouve dimanche pour commenter la soirée électorale (seul ou avec Tétard…si il est pas bourré !!).