en vrac 66

Hello,

Dimanche se pointe avec les croissants, un peu de soleil peut-être….et évidemment  » en vrac « :

 Putain. 25 ans pile-poil que Coluche s’en allait au ciel (le 19 juin 1986), nous laissant tous orphelin (cf l’article « camion« ). Il en aurait du pain sur la planche, l’artiste, pour ses revues de presse à la radio ou à la télé: une Marine Le Pen qui affole les partis politiques, la précarité qui augmente et tes Restos du Coeur qui ne débandent pas, les moeurs politiques qui ne changent pas, une droite conservatrice incapable de reconnaître le mariage des homosexuels (toi qui l’a fait avec ton pote Le Luron…pour rire et pour pour faire la nique à l’homophobie ambiante de l’époque)…..bref, ma poule, TU NOUS MANQUES !!!!

2 films vus ces derniers jours. Mon premier ? un grand film !…iranien ! (bah oui, c’est possible !). « Une Séparation » d’Asghar Farhadi. Un couple de Téhéran,issu  de la moyenne classe, se sépare et se retrouve dans une tourmente judiciaire face à un couple qui lui vient des milieux défavorisés des faubourgs de la capitale. Extrêmement  bien écrit, conçu comme un polar et remarquablement interprêté,le film a, d’ailleurs, obtenu le Prix d’Interprétation pour l’ensemble des comédiens et le Lion d’Or. Il connait un joli succès en France grâce à un bouche à l’oreille grandissant ( 151 217 spectateurs en 1ère semaine)
. Tant mieux,cela est réjouissant et doit nous rappeller qu’il y a des décennies existe un cinéma iranien. Malgré la censure redoutable, des films se font dans ce pays avec des hommes et des femmes qui prennent des risques y compris pour leurs vies. Allez voir ce très joli film, déjà pour découvrir la sublime Leila Hatami. Qui est voilée dans le film comme toutes ses partenaires, y compris sa fille ou la gamine de 8 ans du second couple. L’actrice, interrogée sur le voile par Laurent Delahousse ce midi sur France 2, a répondu que c’était un code vestimentaire obligatoire et respecté par toutes les femmes. En gros,ne pouvant pas le dire à la télévision, je traduirais par « …tu n’as pas le choix…sinon gardes à toi ! ». A noter que Laurence Ferrari, lors d’un interview du président iranien (ahahaha !!!) Mahmoud-Ahmadinedjad en juillet dernier, était voilée. On aimerait que les révolutions du Magreb et du Proche-Orient se propagent en Iran mais la population a « bien morflé » il y a deux ans lors du soulèvement des étudiants, en juin 2009.

« Limitless », mon second choix, est plutôt une agréable surprise, un divertissement rigolo et un peu dingo. Un looser vaguement écrivain accepte de gouter une pilule de drogue qui rend surhumain et fait de la personne quelqu’un « de hors norme »: comment apprendre plusieurs langues étrangères en quelques heures ou comment devenir le nouveau génie de Wall-Street ?!?. Mais attention il faut en prendre régulièrement sinon…un bon polar survitanimé avec la nouvelle coqueluche d’Hollywood, Bradley Cooper (très « coOOol !!!). Abbie Cornish est parfaite, Bob De Niro, lui, est en pilotage automatique.

…bonne soirée, les loulous.