Bilan 2014

 

Francois-Hollande-arrive-au-festival-Solidays-a-l-hippodrome-de-Longchamp-a-Paris-le-29-juin-2014_exact1024x768_l2014…déjà derrière nous ! Une année noire pour le chômage (3.488.300 en novembre 2014 soit quasi 190.000 chômeurs de plus en un an),  et la fermeture de nombreuses entreprises en France qui n’entament manifestement pas le moral d’acier et l’optimisme rigolard de Flamby Président (en tout cas apparemment pas). Après des mois incessants de « bashing » contre sa pomme, de vie conjugale tourmentée et « déballée » sur la place publique, des couacs à répétitions au sein de la majorité avec des députés-frondeurs qui « font beaucoup de bruit » pour vraiment pas grand chose, de deux remaniements (dont les départs de Cécile Duflot, de Montebourg, de Hamon et d’Aurélie Filippetti du gouvernement) et un changement de Premier Ministre au compteur, François Hollande voit sa côte de popularité remonter « un chouille » (autour de 20-22% selon les sondages), boosté et « mis en joie » à l’annonce du retour de Sarkoléon !! Le Nabot premier-meeting-de-nicolas-sarkozy-en-campagne_500b763d26df58a25412e241faeac6f2croyait écraser ses concurrents au sein de l’élection interne pour la présidence de l’UMP (bientôt rebaptisée « Le Rassemblement » ??) mais il ne l’a emporté que par un score médiocre de 64,5% (100.000 voix sur 155.000 NKMwauquiezvotants sachant que 268.000 adhérents à jour de cotisation pouvaient voter). C’est peu. Aucun début d’auto-critique de sa part sur son bilan à la tête du pays durant cinq ans  (la réforme de Valérie Pécresse sur l’autonomie des universités; la nouvelle carte judiciaire, la Libye, les déficits de plus de 600 milliards…) . Rien. Nada. Bruno Le Maire fut le vrai gagnant de cette élection (29%-45.000 voix)) et le boxon va continuer à règner au sein de la première formation d’opposition (« la guéguerre pour avoir le plus grand 987049-1170759bureau » entre NKM et Laurent Wauquiez fut ridicule et hilarante). Juppé lui reste en retrait, savoure ses scores « soviétiques » de popularité balayant les centristes, les rebus de Sarko, les bobos de gauche (voir la une des « Inrocks » !) et peaufine son image d’homme de Sagesse, de Raison, qui a connu « des grands moments de solitude » mais ne lâchera rien concernant les primaires internes qu’il souhaite la plus ouverte possible (centre droit, UDI et MODEM compris) pour désigner le prochain candidat (ex) UMP pour 2017. Juppé aura quasi 72 ans si il est élu mais les français en l’air de s’en foutre comme d’une guigne (en tout cas pour le manuel_vallsmoment). Le match avec Sarkosy risque d’être sanglant et laissera des traces à droite. A gauche, Hollande espère pouvoir se représenter, Manuel Valls feignant de n’y être pas interéssé pour cette fois-çi, préférant jouer la carte de la loyauté et de l’intérêt général.Quant à Martine Aubry, elle aurait signifier à François Hollande lors d’un déjeuner lillois (chez « Meert ») fin novembre qu’elle ne souhaitait pas se présenter aux élections présidentielles. En revanche, ce qu’ils ont tous en tête: la conviction et l’obsession d’être au second tour face à Marine Le Pen annoncée selon les enquêtes entre 24 à 28%. C’est la Queen de 2014 : 11 villes remportées aux municipales de mars dernier, la première position aux élections européennes de juin et deux fauteuils remportés aux Accident-de-piscine-et-fracture-pour-Marine-Le-Pen_article_landscape_pm_v8sénatoriales de septembre. Elle proclame son mouvement, le Rassemblement Bleu Marine associé au FN, le premier parti de France. Y’a des casseroles pourtant, une condamnation d’un an d’inéligibilité pour le maire de la commune de Hayange (Moselle) pour invalidation des comptes de campagne et un prêt  de 9 millions d’euros consenti par une banque russe au FN sur pression de Poutine. Rajoutez à cela des décisions controversées prises par les municipalités (Fréjus; Béziers, carte_rsultats_municipales_2014_FNHénin-Beaumont…) concernant la diminutions d’aides sociales et de cantine aux populations défavorisées (surtout d’origine africaine tant qu’à faire !), d’interdictions diverses et variées (le linge 2014-05-24_001723_linge_fafsqui pend aux fenêtres, la venue d’une équipe du « Petit Journal » à un conseil municipal…) mais rien n’y fait. Son programme a beau être impraticable menant le pays au chaos (retour au franc, quitter les instances européennes, fermer les frontières…), incapable de former un gouvernement techniquement crédible, un manque de cadres formés et compétents  pour se présenter aux élections dans tout le territoire ou diriger les administrations, bref la blonde caracole en tête dans les sondages et monopolise la parole dans les trop nombreux interviews que les médias lui accordent. C’est navrant et désespérant.

1-rester-vivant-JH-wComme les Stones, c’est l’âge (72) qu’aura notre Jojo national en juin prochain repartant sur les routes avec une centaine de dates (après s’être goinfré cinq soirs durant à Bercy avec les vieilles canailles de Dutronc et Schmoll  en novembre dernier…prix des places pouvant monter jusqu’à 240 €…une honte !!!), tout comme 1739213618750501224les ACDC, Madonna (sans sa culotte j’espère !!), Voulzon/Souchy, U2 souchon-voulzyet…Pierre Perret (qui fête ses 50 ans de carrière, ses 80 balais et chantera à Thiers ((la sous-ville où vit Tétard !!)) début février).

4bd542b7aa_Rechauff-250209a_04L’écologie a du mal « à faire son trou » en France chez les politiques, c’est peu de le dire. Nicolas Hulot, Cohn-Bendit, Corinne Lepage, Bové, les ONG, le 5ème rapport du GIEC (groupe d’experts oursbanquise2intergouvernemental sur l’évolution du climat créé par l’ONU en 1988) et quelques autres rechauffement_climatique_usinesle crient, perdant leurs voix à le répêter haut et fort: ON VA A LA CATASTROPHE SI RIEN N’EST FAIT POUR BAISSER LE RECHAUFFEMENT DE LA PLANETE !!!!!

Capture-d’écran-2013-09-09-à-20.54.44L’échec de la Conférence sur le Climat à Lima l’a une nouvelle fois démontré: tant que les égoismes et les intêrets économiques des USA, de la Chine, de la Russie, de l’Inde, du Brésil, de n-GLOBAL-WARMING-large570l’Australie, du Méxique, d’une grande partie de l’Afrique et de l’Europe (même si  les diagnostics sont communs et que des progrès sont votés, actés et mis en place notamment depuis des années dans les pays scandinaves) l’emporteront, le réchauffement climatique perdura (pour rappel, 2014 est une année les plus chaudes que la planète ait connu depuis…). Hollande en fait une priorité pour 2015 (répeté hier lors de ses voeux télévisés) avec l’accueil à Paris en décembre prochain de la 21ème Conférence sur le Climat (COP21), il en attend beaucoup et espère un 1614626-laurent-fabius-nicolas-hulot-950x0-1accord réel et durable sur la baisse des gaz à effets de serre et devenir le Monsieur Ecolo de la Planète !!…c’est bien d’y croire mais encore faut-il s-royal-veut-faire-de-ce-rendez-vous-une-etape-cle-de-la-preparation-de-la-conference-de-paris-sur-le-climat-de-2015-afpl’obtenir malgré l’énergie de Ségolène Royal et Laurent Fabius convaincus eux aussi de l’enjeu. Il leur en faudra car faut pas compter sur les écolos français toujours aussi bêtes et sectaires, incapables d’avoir un minimum de cohérence et d’entente dans leur parti ou dans leurs groupes parlementaires au Sénat ou à l’Assemblée cecile-duflot-et-pascal-canfin-a-la-sortie-du-conseil-des-ministres-le-26-mars-2014-a-l-elysee-a-paris_4866753Nationale. Ca critique beaucoup, ça prend des postures, ça esquisse des plans de carrière sur 10 ans mais dès « qu’il faut mettre la main dans le cambouis » (cf Duflot, Pascal Canfin…) et avoir un minimum de solidarité avec le gouvernement, on le quitte !! Lamentable.

Mon top Ten cinématographique 2014:

grand-budapest-hotel-poster1°) « The Grand Butapest Hotel » de Wes Anderson (USA)

white-god-poster-12°) « White God » de Kornèl Mundruczo (Hongrie)

MAESTRO+23°) « Maestro » de Léa Fazer (France)

490001.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx4°) « 2 jours, 1 nuit » de Jean-Pierre et Luc Dardenne (Belgique)

the_drop_2014_poster5°) « The drop » de Michaël R. Roskam (USA)

affiche-Les-Combattants-2014-16°) « Les combattants » de Thomas Cailley (France)

122863.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx7°) « Un homme très recherché » d’Anton Corbjin (USA)

NATIONAL+GALLERY8°) « National Gallery » de Frederick Wiseman (RU)

148674.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx9°) « Jimmy’s hall » de Ken Loach (RU)

21058784_20131118171801678.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx10°) « Philomena » de Stephen Frears (RU)

…et vous ??…c’est quoi pour cette année ??!??

 

411135.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxLe prix du Meilleur Nanar 2014 est décerné à l’unanimité à Abel Ferrara et Gégé Depardiou pour « Welcome to New-York », une daube sortie en VOD et qui a « fait pschitt » quasi aussitôt mis en ligne malgré une présence médiatique remarquée (« Télérama »; soirée à Cannes…).

En vrac et en guise de conclusion:

le djihadisme étale sa barbarie, sa sanguinolité, son esclavagisme en Irak, en Syrie, au Sahel, en Libye, en Mauritanie, en Afganistan, au Pakistan avec des rares témoignages de femmes qui ont réussi à s’échapper de la pieuvre de Daech (EI) absolument terrifiants et glacants à lire ou à écouter; c’est de la boucherie version 3.0. Les pays occidentaux sont condamnés à mener cette Troisième Guerre mondiale qui ne sera pas gagnée seulement par des frappes aériennes (drones et avions).

couv850213292Nabilla s’est vue « Star-de-chez-Star-des-Pipoles » et finit dans la rubrique « Faits Divers » des journaux. Aux dernières nouvelles elle ne se s’est pas encore « dégonflée ».

600_295866_vignette_clavier-istockLa compagnie hollywoodienne Colombia Sony Pictures a été victime d’un hacking géant, probablement commandé par le dictateur nord-corréen (en tout cas la CIA en est convaincue), mettant sur la place publique des mails de ses dirigeants (pas toujours très jolis pour le petit village d’Hollywood !), le kim-jong-un-8_5174325scénario du prochain 24ème James Bond 422985.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx(« Spectre »sortie en France le 23 octobre 2015), obligeant ses dirigeants à washington-accuse-la-coree-du-nord-d-etre-responsable-de-l-attaque-contre-sony-picture-afpcensurer la sortie d’un film potache, « The Interview » ridiculisant Kim Jong-un, avant de se rétracter et de le distribuer finalement suite à la colère de Barack Obama (si si, cela peut lui arriver).

 

…enfin BONNE ANNEE 2015 A TUTTI !!

François Truffaut

Francois_TruffautLe 21 octobre 1984, François Truffaut nous quittait endeuillant le cinéma français et mondial à jamais. 21 films au compteur (plus les courts-métrages) dont certains ont marqués plus de deux générations de spectateurs, les_mistons(cinéphiles ou non), certaines oeuvres rencontrant de véritables triomphes populaires. C’est la force des grands cinéastes: avoir un univers à soi, une « musicalité » (dans les dialogues,le découpage technique,le phrasé des acteurs, le montage…) artworks-000004916857-lz78xg-cropqui touche et emporte à la fois le public et la critique. La liste cinema_renoir_e_truffautest longue: Jean Renoir, Fritz Lang, Vincente Minnelli, Jean Vigo, D.W. Griffith, Jacques Becker, Raoul Walsh, Jacques Tati, John Ford, Ernst Lubitsch, Jean Grémillon, Cecil B Demille, Murnau, Chaplin,  …et et ET A-Nouvelle-Vague-Desktop-Image!!…Sir Alfred Hitchcock !!! Justement c’est LE cinéaste adoré et adulé par François et sa bande de copains rencontrée à la Cinémathèque à partir de 1947-48: Claude Chabrol, Jean-Luc Les 400 CoupsGodard, Eric Rohmer, Jacques Rivette, Jacques Rozier…et quelques autres. Devenus critiques (dont au « Cahier du Cinéma ») et pour certains animateurs de Ciné-Clubs et attaché de presse, chacun de ces lascars a contribué à réhabiliter la fonction de metteur en scène comme patron, artisan, décideur, façonneur de son film !!  Une de leur bataille est de « faire reconnaître » Hitchcock comme un 9782070735742abc-09c97cinéaste-auteur même si il est très populaire (un des premiers réalisateurs à être reconnu dans la rue car il apparait dans ses films et qu’il passe à la télé) et qu’il fait tumblr_mdlhair7JR1qbsbnoo2_500régulièrement des millions d’entrées aux Etats-Unis et dans le monde. Cela donnera en 1962 un livre d’entretiens foisonnant, détaillé et passionnant « Hitchcock Truffaut » qui fait encore aujourd’hui référence.

201403271030-fullVirulent, féroce, parfois injuste dans ses critiques (cf l’article « Une certaine tendance du cinéma » fustigeant les Claude Autant-Lara, Jean Gabin, les scénaristes Jean Aurenche et Pierre Bost, 009-jean-pierre-leaud-theredlistles films tournés en studio…), c’est son père « spirituel » 006-jean-pierre-leaud-theredlistAndré Bazin, le Pape de la Critique, qui lui a conseillé la nuance et la distance dans ses propos. Bazin héberge François, l’éduque et le forge (ses parents génétiqies l’ont délaissé laissant l’éducation de
leur fils à une grand-mère). L’enfant est turbulent et rebelle, le copié-collé de Jean-Pierre Léaud des « Quatre-Cents Coups »  est flagrant !…nourri par son amitié qu’avait « la Truffe » 19_truffaut-theredlist(dixit Pierre Grimblat) pour son potos Robert Lachenay, relation d’enfance que résume parfaitement le titre du film…enfance que le cinéaste mettra au centre de nombreux films. En effet, Truffaut fait partie des quelques metteurs en scène  comme Pialat, Comencini, Jacques Doillon, Chaplin bien sûr, affiche-l-enfant-sauvage-829ccargent-de-pocheSpielberg aussi, probablement Louis Malle, qui sont très à l’aise « à diriger » des enfants, qui plus est sans expériences voir aux caractères difficiles: s’ajoute aux « Quatre-Cents », « L’Enfant sauvage » et « L’Argent de poche » tous deux tournés en Auvergne.Ils sont peu nombreux à avoir ce talent là, d’autant plus que les enfants sont impatients et se lassent vite du tournage (je l’ai vécu plusieurs fois).

006_fanny-ardant-et-francois-truffaut_theredlistTruffaut aimait donc les enfants mais aussi, je dirais SURTOUT…les femmes !!! De sa vie, ses filles et les actrices ( il en était très amoureux).Elles le lui ont bien rendu et le lui ont été reconnaissantes des rôles fabuleux qu’il leur a offert: de Catherine 1836903_10153261792503776_1311916783484429396_ofilm-le-dernier-metro18Deneuve (« La Sirène du Mississippi »; « Le dernier métro ») à Nathalie Baye (« La nuit la-mariee-etait-en-noir-818américaine »; « La Chambre verte ») à Jeanne Moreau (« Jules et Jim »; « La Une Belle fille comme moimariée était en noir ») à Bernadette Laffont (« Une belle fille comme moi ») en passant par Jacqueline Bisset (« La nuit américaine »); fanny_284679911_north_522xIsabelle Adjani 532339_10201136190188716_647099893_n(« La vie d’Adèle H. ») et bien sûr affiche_Femme_d_a_cote_1981_2afficheFanny Ardant (« La femme d’à côté »; « Vivement dimanche »). Je pense aussi à sa collaboratrice la plus fidèle, Suzanne Schiffman qui fut our-à-tour scripte, assistante, scénariste, directrice artistique, productrice au sein de la compagnie de film de Truffaut « Les Films du Carrosse ».

la-peau-douceLes hommes n’ont pas eu non plus à se plaindre du père François: Jean-Pierre Léaud, Jean Desailly, Belmondo, Charles Denner, Depardieu, Bemondo-BouquetJean-Louis Trintignant pour les premiers rôles, Michel Bouquet, André Dussolier, Jean-Louis Richard, Jean Jean PoiretPoiret pour les seconds rôles ont tous été gâté par les scénariis de Truffaut.

Pour conclure, François Truffaut aimait follement la vie, le cinoche, ses actrices, ses acteurs et ses 19639techniciens Il a laissé une oeuvre romanesque, identifiable et reconnue dans le monde entier. La Cinémathèque Française lui rend hommage par une exposition-fleuve dont elle a un réel savoir-faire (cf expositions Guitry, Jacques truffaut-couv-jpgDemy, Pialat, Tim Burton…). Pour finir, une citation de Gérard Depardieu recueillie pour le supplément hors-série « Le Point » : « François Truffaut manque non seulement beaucoup au cinéma français, mais aussi à la vie. J’ai retrouvé truffaut-dirigeant-gerard-depardieu-et-fanny-ardant-a-grand-place-grenoble-lors-du-tournage-de-quot-la-femme-d-a-cote-quot-en-1981-photo-ledl-archivesFanny Ardant cet été au théâtre en Lettonie, dans « La Musica Deuxième » de Marguerite Duras. Pour nous deux, c’était un peu le prolongement de « la femme d’à côté » . François était vraiment un homme qui aimait les femmes et celles qu’il a choisie lui ressemblaient, qu’il s’agisse de Madeleine ou de Fanny. J’aimais son rire franc de gamin. Il faisait un cinéma de voyou avec le sourire et une sincère joie de vivre. » – le 5 septembre 2014.

 

Momo Pialat la tendresse

Maurice Pialat, l'amour existe...10 piges. 10 ans que Maurice Pialat s’est cassé. Le 11 janvier 2003. L’emmerdeur n°1 du cinéma français. Un « casse-couilles de chez casse-couilles » !. Jamais content. Eternellement insatisfait. Aimé et détesté tant par les
Janine Pialatacteurs, les producteurs ou les techniciens. Momo s’est fâché avec « son beauf » Claude Berri (ils ne se parlaient plus depuis…25 ans ??…30 ans ???), Berri qui a tout de même continué à prendre, auprès de Sylvie Pialat, des nouvelles de la santé de son pote jusqu’au jour de 7ac05a027c85e34cb3_jjm6i6wawsa mort . Momo s’est brouillé avec Jean Yanne (qui ne s’est pas laissé faire sur le tournage de « Nous nous vieillirons pas ensemble »). Il a même été foutu de NOUS-NE-VIEILLIRONS-PAS-ENSEMBLEcasser les liens affectueux qu’il entretenait avec Daniel Toscan du Plantier (qui a laissé une partie de sa santé sur « Van Gogh » et qui décéda 1 mois après Pialat en février 2003). Combien de techniciens ont été choisi par lui, viré (mais jamais directement car pas toujours courageux le garenne) puis rappelé (« …j’ai eu la chance de faire un Pialat 1/2″). Un vrai fouteur de merde B1041qui mettait un boxon et une zizanie sur le plateau et dans les relations humaines. Il adorait créer du conflit, trouvait 100 prétextes pour ne pas lançer le moteur (le jeu « mécanique » d’un acteur; un mouvement de figuration figé ou pas naturel; un accessoire inaproprié…). Une anecdote ? Tournage de policePOLICE_MoC_011« Police » dans un bistro du 19 ème ou du 20 ème parisien d’une scène de « fin de déjeuner tardif » entre Gégé-Anconina-Marceau et Pascal Rocard. L’accessoiriste « a dressé » une table avec reliefs dans les assiettes (des restes avec sauce….), verres mi-remplis, miettes sur la nappe…etc. Pialat gueule (« …c’est quoi cette merde !!!…. »), il tire la nappe et tout valdingue par terre ordonnant à trois personnes de 39443401-85f5-4374-be44-000000000297bouffer avec lui. Tout le monde a attendu (payé evidemment) que le Maître mange avec ses « invités » et qu’il soit satisfait de « sa table »: uniquement pour faire chier son monde et probablement gagner du temps car il n’a pas envie ou a la trouille de tourner ce jour-là. Son obsession ???…le réalisme, « faire vrai »: dans les situations, dans les dialogues, le tout avec des vedettes au milieu de la vie et avec du confort (les budgets étaient plutôt conséquents). Le trio de « Police » navigue entre vrais policiers, acteurs venus du porno et d’authentiques truands (qui connaissaient of course très bien les flics-acteurs). Ce mélange mettait en lévitation couv_pialatMomo. le faisant atteindre le nirvana voir l’orgasme. Pervers, manipulateur, séducteur, généreux, drôle et cultivé, à l’aise avec les ouvriers comme avec les bourgeois,  fils (garçu) de paysans auvergnats du Puy-de-dôme, il était encensé par les Maurice Pialatintellos mais il le récusait. Ses succès réguliers en salle et ses prestations télévisuelles faisaient de lui « un bon client » et un cinéaste connu du grand public que l’on peut considérer comme tumblr_m2y8p8yNpt1qhbm6xo1_500populaire. Il adorait provoquer et « se faire passer pour une victime » comme le témoigne sa prestation lors de la remise de la Palme d’Or qu’il a obtenu en 1987 pour « Le Soleil de Satan » sous les sifflets (« …puisque vous ne m’aimez pas, et bien sachez que je ne vous aime pas ! »). Combien de conflits provoqués par sa mauvaise foi et son caractère de cochon ?!? Combien de personnes fachées inutilement à jamais avec Momo ?!? Daniel Auteuil raconte qu’il a travaillé 8 mois sur le rôle de Van Gogh et qu’au cours d’un déjeuner de travail, Pialat l’a poussé à « bout » afin qu’il explose de rage. Auteuil quitta effectivement le resto loulou-1980-tou-02-gfuribard. Sentence du cinéaste: « …Làtellurikwaves-vip-blog-1326046328, il a été bon. Pour une fois« . On connait la suite, c’est Dutronc qui a endossé le costume du célèbre peintre et a obtenu van_gogh_1990_portrait_w858un César pour ce rôle. Le seul acteur qui trouvait grâce à ses yeux, c’était son potos Depardieu. Ils s’adoraient et s’étaient bien trouvé. Gégé naviguait et se sentait très à l’aise sur le plateau, décriptant avant tout le monde ce que souhaitait Pialat et mettant une ambiance « de feu » afin de décontracter l’atmosphère. L’acteur pleure toujours lorsqu’il évoque la complicité qu’il avait avec son ami. Il faut reconnaître que les films « Loulou », « Police »; « Sous le soleil de Satan » et « Le Garçu » ont été important dans la filmographie de Gégé bien que garcu-1995-tou-01-gpour ce dernier film, Pialat très malade, le résultat donne un sentiment « d’inachevé ». Mais  Momo reste et restera un des rares cinéastes européens qui a su capter l’innocence et la sincérité  d’un enfant ou d’un adoslescent (avec 19243921.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxLuigi Comencini; François Truffaut; Claude Miller, peut-être Claude Pinoteau ?…), que ce soit le gamin l_enfance_nue,1turbulent de « L’Enfance nue » (avec mémère et pépère), son fils Antoine  tout aussi pia2remuant et plein de vie dans « Le Garçu » ou la jeune fille solaire d‘ « A nos amours », Sandrine Bonnaire. Je n’oublie évidemment pas le imagesfeuilleton que Pialat a réalisé pour la télévision, « La affiche_Maison_des_bois_1971_1Maison des bois » où le réalisateur interprète l’instituteur. La-R-gle-du-jeu-still-001L’aisance des 4065-La-Belle-Equipeenfants, qu’a su mettre en confiance, Pialat est étonnante. C’est son secret et « sa marque de fabrique ».Le naturalisme ?….peut-être. Certains de ses films rappellent le ton libre de « La Grande Illusion » ou de « La Règle du jeu » de Jean Renoir. Celui aussi de « La Belle équipe » de Julien Duvivier. Il sait 0000215_gal_002_medfilmer les silences: la scène  dans « La Gueule ouverte »entre Philippe Léotard et sa mère en écoutant un disque de musique classique est extraordinaire. Il se passe de longues minutes où Léotard clope, sert du café la-gueule-ouverte-4624_L.jpgà sa mère, se gratte les cheveux,la fait rire, regarde le plafond, peu de dialogues mais il se passe quelque chose de magique. Fantastique.

passe-ton-bac-d-abord-aff-1-gSes films traversent les époques (excepté peut-être pour « Passe ton bac d’abord ») avec des dialogues incroyablement modernes et font de Pialat un cinéaste unique et un modèle pour de nombreux réalisateurs actuels et probablement futurs.

16352P.s.: une exposition sur Maurice Pialat a lieu à la Cinémathèque 16518Française jusqu’au 7 juillet 2013. Au menu: des toiles et des dessins peints par le cinéaste; des correspondances (dont une lettre adressée à Richard Anconina); affiches…

Bilan 2012

283362_10151337105008792_764230074_nSalut les kids,

New_Year_wallpapers_2012_New_Year_in_the_patterns_032672_Une année de plus, une année en plus. Belle année ? Tout cela est subjectif et varie selon notre curseur d’optimisme. francois-hollande-6-mai-2012-rassemblement-le-changementCertains ont applaudi, le 6 mai, l’élection de François Hollande avec pleins d’espoirs (mouais ?) dans la mise en pratique d’une sociale-démocratie française (culture du compromis et de la négociation avec les partenaires sociaux…), d’autres ont pleuré la défaite de Sarko craignant que la France plonge dans un 218298_une-femme-fete-la-demission-de-silvio-berlusconi-le-12-novembre-2011-a-romeavenir sombre et apocalyptique. Les italiens furent d’abord soulagé par la démission de Bounga BoungaBerlusconi et ont salué ensuite le monti-fiat_2433874bpragmatisme et la rigueur du professore Monti bien qu’ils commencent à trouver la potion  amère et bien salée. La chancelière Merkel continue à trouver irresponsable la béatitude de notre président et nous donne régulièrement des leçons (avec son compère Wolfgang Schäuble, le ministre fédéral des Finances). Le chômage en France a dépassé les 3.100.000 personnes et frise les 7.000.000 si l’on rajoute les chômeurs de longue durée, les « plus du tout inscrits ou les précaires à tout petits revenus ». Hollande est venu hier, voir les salariés de Pétrolus pour leur dire…???…« qu’il ne les oublie pas. Que l’Etat a tout fait depuis 7 mois pour trouver un repreneur….et que maintenant, il faut conclure ! ». Bref, il a que dalle à proposer, si ce n’est son empathie , sa gêne et son impuissance. Les salariés des hauts-fournaux de Florange sont furax contre Jean-Marc Ayrault et sa décision de ne pas nationaliser temporairement le site métallurgique lorrain, contre l’avis de son ministre du Redressement Productif Arnaud Montebourg qui a voulu démissionner avant de se raviser parce que « ne plus être plus ministre…c’est moins rigolo, et qu’est-ce que je vais faire après ?!? « . Ils réclament la reprise en main du dossier par Flamby…qui a promis d’aller les voir…en février. Plus on avance et plus on constate le désarroi et l’impuissance du politique face au monde de la finance, des décisions stratégiques des grands groupes mondiaux décidant de fermer ou de déplacer tel(s) site(s) industriel(s) en France ou en Espagne, aux profits de la Roumanie ou du Maroc. Plus ça va et il n’y aura plus d’ouvriers en France. Pas franchement réjouissant malgré les bons résultats de l’Allemagne (le fameux coût du travail !) et de la reprise timide des Etats Unis.

barack-obama-2012Etats Unis qui sont encore et toujours endeuillé par la tuerie de Newton (26 morts dont 20 enfants) il y a trois semaines. Obama, réélu début novembre, va-t-il avoir le courage de s’attaque r au puissant lobby de la NRA (National Rifle Association) ? J’en doute.

top_home_imageDoutes aussi (sérieux) sur la polémique déclenchée par une tribune dans « Le Monde » du producteur-distributeur Vincent Maraval, sur les gros cachets des acteurs dans le cinéma français, qui polluent « le métier » et font exploser les budgets. C’est assez courageux mais il donne des chiffres pas toujours justes, « fait aussi la gueule » car sa société Wild Bunch a mis des thunes dans « Astérix IV » qui n’a pas du tout connu le succès escompté (à peine 3,7 millions d’entrées en gaule) et ne parle absolument pas du rôle et de la responsabilités des stars-80-photo-503b35359e711-1024x683producteurs dans la médiocrité des scénarios. En effet, il faut peut-être s’interroger sur le pourquoi-du comment le public a en partie boudé « La Vérité si je mens n°3 »; Affiche-un-plan-parfait« Cloclo »« Stars 80 » ou « Un Plan Parfait »(budgétisé à plus de 26 M€ dont 6 pour les rôles principaux…du délire et de l’indécence !). Dans les nombreux articles lus dans la presse ces jours-çi, seule la productrice Christine Gozlan parle de la médiocrité des films qui ont peut-être « refroidis » les spectateurs. Elle rappelle aussi que Deneuve, Depardieu, Dujardin, Valérie Lemercier, Kad Merad and & co modulent depuis toujours leurs cachets en fonction des budgets (Bertrand Blier n’aurait jamais pu refaire un film sans Duduj) et que cela lui parait normal « qu’ils se gavent » dans un gros budget. Certes les chiffres sont bons: 204 millions d’entrées en 2012 dont 40% pour le cinéma français (légère baisse), 130 millions d’entrées dans le monde (le double cette année du aux succès d’ « Intouchables »; de « Taken 2″ et de « The Artist »). Plus grave est le taux de délocalisations de films français tournés à l’étranger: 29%. Un crédit d’impôts vient d’être voté avant Noël. Rappel que le cinéma n’est pas subventionné (exceptées les donations des régions et des départements) mais vit de taxes prélevés sur chaque billet vendus (gerées par le CNC), et par les chaines de télévisions qui doivent investir une partie de leurs chiffres d’affaires. Ce sont aussi ces mêmes chaines qui exigent  les vedettes citées plus haut, censées garantir une forte audience lors des diffusions. C’est un serpent qui se mord la queue.

FillonCopé--469x239Queue qu’a bien failli mordre Copé, je veux parler de celle de son concurrent, François Fillon (ou vice-c-versa). En tout cas, ils FRANCE-POLITICS-PARTIES-UMPnous les ont « bien brisé menu » avec leur compét à 3 balles pour la présidence de l’UMP se montrant tous les deux vénaux, carnassiers et « prêts à tout », y laissant beaucoup de plumes auprès de leurs militants et dans l’opinion. C’est pas comme ça qu’ils accèderont à l’Elysée !

En-leopard-et-lunettes-en-plastique-epais-la-journaliste-de-45-ans-est-tres-tendance_portrait_w858Lolo Ferrari n’aura tenue finalement que 4 ans aux manettes du 20 Audrey-Pulvar-sans-Arnaud-Montebourg-va-enfin-se-ballader-dans-les-bois-heures de TF1. Audrey Pulvar aura payé « cher pour sa carrière » le fait d’avoir été la compagne de Montebourg.

1795383_3_2ba3_le-qatar-detient-le-record-d-emissions-de-co2_288644df8ee9aa7d38b99aff7649e0a1Le Qatar a accueilli, fin novembre, la 18e conférence inter-gouvernementale esur l’environnement. Outre son échec cuisant sur une baisse significative d’émissions de CO2, il a été révélé que le pays hôte en est des plus gros. Ca la fout mal !

483027Et puis y’a Depardieu. Qui s’enfonce dans le ridicule et le pathéthique. Le feuilleton a commençé il y a environ un mois quand il a décidé d’aller habiter à Néchin en Belgique pour sa fiscalité douce et chatoyante. Puis la polémique a enflé, Jean-Marc Ayrault traitant sa démarche de minable qui n’a pas du tout plus à gros Gégé. Son pote 482978Poutine l’a fait citoyen russe par décret. L’acteur deviendrait ministre de la Culture de la province de Mordovie. Pour le remercier, 248726_406570466093348_596242369_nil lui a déclaré sa flamme par lettre et disant de Poutine qu’il était un grand démocrate (ahahaha !!!!!!….j’ai mal au ventre !!!!!!) On est à Dreamland !!! Attristant et désolant. Aux dernières nouvelles, Bardot veut aussi devenir citoyenne russe pour protester contre la prochaine euthanasie de 2 éléphants à Lyon….choupinette…dis-moi Brigitte, tu veux pas emmener Tapie et Nadine Morano avec toi ???

En tout cas, mon top ten pour 2012:

quelques-heures-de-printemps-19-09-2012-19-09-2012-3-g1°) « Quelques heures de printemps » de Stéphane Brizé.

2°) « La Petite Venise » d’Andrea Segre

3°) « Les Enfants Loups, Ame et Yuku » de Mamoru Hosoda

4°) « La Part de l’ange » de Ken Loach

5°) « Ernest et Célestine » de Benjamin Renner, Vincent Patar et Stéphane Aubier

6°) « Populaire » de Régis Roinsard

7°) « Skyfall » de Sam Mendes

8°) « Argo » de Ben Affleck

9°) « The Descendants » d’Alexander Payne

10°) « Thérèse Desqueyroux » de Claude Miller

…bonne année.

En revanche… Ou « Et une fois de plus, je passe devant Etasœur pour le bonheur des petits z’et des grands !

A la coule

DEPARDIEU !

Tout le monde en parle !

Je suis contre ! Quel salope ! Enculé !!

Je suis pour ! Mais laissez-le tranquille ! Bande de jaloux ! Enculés !!

Et que je t’écris une lettre; et puis moi, je te réponds; et bien, moi, je réponds à ta réponse…

Mais

ON S’EN FOUT !!

il fait caca ?

Ceci dit, le monstre (sacré pour les z’uns; consacré pour d’autres et un sacré con pour beaucoup…) ne passera peut-être pas l’hiver…

La preuve ?

YOU WANT THE TRUTH ?

(cliquez sur la phrase de dessous)

Ça date du jour de la fin du monde…

(cliquez sur la phrase du dessus)

en vrac 141

1-2Hello les mickeys,

« en vrac » se porte bien et inaugure ce blog lifté peu avant la trêve des confiseurs.

6791103-fashionet-ancienne-constitution-americaine--nous-le-peuple-avec-le-drapeau-des-etats-unis« Une milice bien organisée étant nécessaire à la sécurité d’un État libre, le droit qu’a le peuple de détenir et de porter des armes ne sera pas transgressé. ». Tel est traduit le second amendement de la Constitution américaine 1201584_fusillade-newton-connecticutparmi les 10 rédigés et votés le 15 décembre 1791. Suite au massacre de 26 personnes (dont 20 enfants agés entre 5 et 7 ans) perpétré par le très jeune Adam Lanza (20 ans) dans une école primaire de Newton (Connecticut), le président PID_$38252$_192c0688-462f-11e2-8307-915bafe8e8e0_web.jpg.h600Obama est apparu très affecté lors d’une rapide déclaration au pays, versant des larmes et ayant des difficultés à parler. Va t’il cependant avoir le courage politique de s’attaquer aux lobbies ultra-puissants des partisans des armes à feu dont la redoutable et très influente NRA (National Rifle Association) qui milite depuis la fusillade de l’université de Virginia Tech (32 morts) pour l’introduction d’armes dans le périmètre universitaire. Suite au drame de nraNewton, ses militants ont répandus sur les réseaux sociaux  des propos du genre: « Les fusils ne tuent pas les gens. Ce sont les gens qui tuent. Mettez en pratique le deuxième amendement: garder votre fusil chargé avec vous à tout moment ». Et bah t’es pas dans la merde mon p’tit Barack et je te souhaite bien du courage !

1807055_3_8a5e_l-acteur-gerard-depardieu-dans-le-film_e9f0f7eac508593be7c3627f3658b798Depardieu est furibard contre Jean-mar Ayrault: il lui adresse une lettre que publie aujourd’hui le JDD. Extraits:

« je vous rends mon passeport et ma Sécurité sociale dont je ne me suis jamais servi. Nous n’avons plus la même patrie, je suis un vrai Européen, un citoyen du monde, comme mon père me l’a toujours inculqué »; « 

472133_363767483719938_1664153361_oJe ne demande pas à être approuvé, je pourrais au moins être respecté ! Tous ceux qui ont quitté la France n’ont pas été injuriés comme je le suis », continue l’acteur dans sa lettre. Il rappelle avoir « toujours payé (ses) taxes et impôts«  et commencé à travailler en France « à 14 ans comme imprimeur, comme manutentionnaire puis comme artiste dramatique ».

367882« Je pars après avoir payé en 2012 85 % d’impôt sur mes revenus. (…) Qui êtes-vous pour me juger ainsi, je vous le demande Monsieur Ayrault, premier ministre de Monsieur Hollande, je vous le demande, qui êtes-vous ? Je n’ai jamais tué personne, je ne pense pas avoir démérité, j’ai payé 145 millions d’euros d’impôts en 45 ans, je fais travailler 80 personnes (…) Je ne suis ni à plaindre ni à vanter, mais je refuse le mot « minable », insiste-t-il.

« Malgré mes excès, mon appétit et mon amour de la vie, je suis un être libre, Monsieur, et je vais rester poli », conclut le texte.

Pas content le Gégé, comme on dit…touché mais pas (encore) coulé !

ernest-et-celestine-12-12-2012-20-g« Ernest et Célestine » est un petit joyau animé de 80 minutes Ernest_Et_Celestine_4inspirés des albums de Gabrielle Vincent, adapté et scénarisé par Daniel Pennac, et réalisé par le trio Benjamin Renner & Vincent Patar & Stéphane Aubier. Une magnifique histoire d’amitié 9782203550773_1_75entre un ours et une souris. Que les pontes de Disney en prennent de la graine et foutent la paix aux créatifs de chez Pixar !

…bonne semaine.

Lettre à gros Gégé

Cher Gérard,

gerard-depardieu-20060622-138953J’ai du mal à vous défendre ces derniers temps, beaucoup de mal même. J’ai tout entendu sur vous: goujat, ivrogne, goret, vulgaire, pêteur, plotteur de seins, comédiennes ou figurantes chahutées, zigounette montrée à la moitié « du gerard-depardieu-plmétier », usage du téléphone portable durant les prises…mais aussi doux, gentil, attentif, drôle, cultivé, EXTRAIT DU FILM "LES VALSEUSES"           AVEC PATRICK DEWAERE ET GERARD DEPARDIEU.généreux (capable d’inviter qui de l’équipe dans la meilleure table Depardieu-Unesco-Gastronomie-Depardieu-Unesco-Gastronomiegastronomique de la ville !), rassurant par votre stature, acteur maitrisant admirablement la technique (et donc « une épaule » pour un jeune metteur en scène). Je travaille dans le cinéma-téléfilms depuis 20 ans mais n’ai RO20098167jamais eu la chance (?), la joie (?) de tourner avec vous. Je vous promets que si j’ai voulu « en être », c’est pour croiser les 79579.gifChabrol, Sautet, Demy, Pialat, Truffaut , Lelouch, Tavernier ou affiche-URANUSClaude Berri mais aussi Michel Serrault, Deneuve, Belmondo, Ventura, gerard-depardieu-20060902-1577781714562,J8pewl_AL5lVjAz0EF78Zj+1+ep9VZmtno7d6guTTjRw+7oNmxMioOI6kztYzm9gPGnkVBCfYYeZ3H8jcyq0DA==Adjani, Coluche, Suzanne Flon,Montand, Annie Girardot, Claudia 0850_p-20050223-008GWV_0KEHBKYXCardinale, Delon, Noiret, Sophie Marceau, Bernard 0000271_gal_004_medBlier, Rochefort…et vous !!  Citons dans le désordre: « Les Valseuses »; « Barocco », [MEGAUPLOAD] [DVDRIP] Sept morts sur ordonnance [FRENCH]« Sept morts sur ordonnance »; « Police »; « Jean de Florette »; « Le choix des armes »; « Buffet froid »; « Rêve de singe »; » Loulou »; « Le Sucre« ; « La depardieu-deneuveChèvre » (et ses suites);  « Le dernier métro »;  « La Femme d’un fugitifs-01-gcôté »…j’en 46f86697c9ff5oublie ? « Le retour de Martin Guerre »; « Rive droite, rive gauche »; « Fort Saganne »; « Uranus »« Sous le soleil de Satan »; « Le colonel Chabert »; « Mon père ce héros »« Le 46f8832557275Garçu »; « Green card »; « Un pont entre 2 rives »;
drole-d-endroit-pour-une-ii03-g« Danton »; « Drôle d’endroit pour une rencontre »; « Tenue de soirée »; « Camille Claudel »; cyrano-de-bergerac_08-c-benoit-barbier« Elisa »
…et bien sûr, j’allais l’oublier « Cyrano » de Jean-Paul Rappeneau (sacrilège !!!). et c’est tout ??…non. Contrairement à ce ELISA-1994_portrait_w858que je lis ces derniers jours ( en particulier, un article dans le « Libé » d’hier intitulé « Gérard Depardieu: un acteur au Rabelais »), vous n’auriez rien fait de bien cette dernière décennie excepté « Mammuth » des deux gugusses Delépine & Kenvern (ça se discute car il n’y a pas de scénar, juste une « accumulation » de sketches !). Faux ! Archi faux !!. Il y a: 01« Quand j’étais chanteur » et « A l’origine » de Xavier Giannoli; « La Tête en friche » de mesrine1_4Jean Becker; « Bellamy » de Chabrol; « Potiche » de François Ozon où en député communiste indécrottable, vous retrouvez un amour de jeunesse; « Mesrine » de Jean-François Trichet (second rôle); votre participation dans 18854« La Môme » de Olivier Dahan. Enfin, vous êtes crédible dans Obélix (les films beaucoup moins, exception faîte du Chabat !). Votre problème n’est pas que vous n’êtes plus un grand acteur (vous l’êtes !) mais que vous tournez n’importe quoi 10 mois de l’année: votre amour (?), besoin (?) d’argent vous fait accepter n’importe quelque nanar (premier rôle comme participation secondaire ou exceptionnelle):  137_ph1.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx« Bogus »; « Les 102 Dalmatiens »; « 1492: Christopher bogusCollomb »; « My vater this hero »; « Vatel » (ah ça c’était le grand rêve de « la carrière américaine » !) mais aussi « XXL »; « Bimboland »; vidocq_2000_portrait_w858« Vidocq »; « L’autre Dumas »; « Astérix III »; « Aime ton père »; « Blanche »; « San Antonio »; « Boudu »; « Je préfère qu’on reste amis »; « Michou d’Auber »; « Disco »….la liste est longue. 20120312PHOWWW00110Probablement les impôts. Et puis aussi: investissements dans la recherche de pétrole autour de Cuba avec vos potes Castro depardieu-gerard.net Gérard Bourgoin (le roi du poulet); des vignes en Anjou et dans le Languedoc (et au Maroc je crois), des baraques partout, des restaurants et des hôtels (vous faîtes travailler, je crois, environ 80 employés), des placements merdiques dans 20120312PHOWWW00111l’Europe de l’Est (Sarko vous a plusieurs fois « sauvé » du gouffre !!) et j’en oublie surement ! Vous êtes un ogre, Monsieur Depardieu ! 140 ? 150 kilos ? Vous allez exploser !! StoOOOOp !!! On arrête le jaja, l’épais saignant, le frometon et on se met fissa aux produits de la mer !!! et cuits à la vapeur hein ???? Pas au beurre et à la crème !!!

10781_1287132054_Mission-Shangai-DepardieuMais plus ca va, plus le plaisir diminue de vous rencontrer: soutiens à Poutine; Castro, Georges Frêche; les dictateurs tchétchéne et ouzbek (Ramzan Kadyrov et Islam Karimov); votre comportement aviné dans un avion, votre « parcours  politique » cynique et intéressé (de 20120312PHOWWW00109Mitterrand à Sarko…mais vous n’êtes pas le seul !)….la lassitude me vient soudainement. Ras-le-bol de vous voir dans la rubrique « Faits divers » ou lire vos propos sur la France ou Juliette Binoche. Vous crachez un peu trop dans la soupe monsieur Depardieu Oui vous détestez Hollande et son taux de 75 % pour les revenus de plus d’1 million d’euros. Oui c’est un impôt LpjLy9UDgmZ13n4_mIxCZjl72eJkfbmt4t8yenImKBVaiQDB_Rd1H6kmuBWtceBJexorbitant. Mais c’est exceptionnel et pour 2 ans !! Because c’est la crise !! Même Sardou est ok pour le payer, estimant qu’il faut être patriote en temps de 287--LISE_0020crise. Pas vous. Comme de nombreux artistes et chefs d’entreprises. Dommage. Décevant de votre part (votre amie Barbara doit être chagrinée). Alors bienvenue en Belgique, et mollo sur la cervoise, les moules et les frites !

GG2P.s.: Ci-joint la lettre violente que le comédien Philippe 462707Torreton adresse à Depardieu (publiée dans le « Libé » du mardi 18 décembre 2012)…et la réponse cinglante de Catherine Deneuve.

en vrac 140

554146_10151297751658792_1028150960_nSalut les kids,

« en vrac » est à l’heure cette semaine (pour une fois comme doit se le dire le sous-nain des moyennes montagnes du Massif Central !).

Miss-Bourgogne-Miss-France-2013-robeC’est la nouvelle Miss France 2013. L’ex Miss Bourgogne, Delphine Wespiser , a A9oT6k2CYAAGzXwété élue Quand-Laury-Thilleman-Miss-France-2011-pose-nue-Sylvie-Tellier-voit-rouge_portrait_w532nouvelle dinde de l’année et regardée par 8.000.089 téléspectateurs (un record depuis celui de 2008). Espérons qu’elle finira en paquet-cadeau comme Laury Thillem (Miss France j’sais plus quoi).

542804_10152282035660037_1861771664_n

Cela m’étonne pas que le prix de l’immobilier baisse en France.

article_doha

Echec et consternation à la conférence des Nations Unis sur le climat à Doha (Quatar) V_OE0urpGHocsRafDZAr9Dl72eJkfbmt4t8yenImKBVaiQDB_Rd1H6kmuBWtceBJqui s’est achevée hier. Alors que s’accumulent fontes des glaces donc montées des océans; sécheresses, typhons, ouragans et tsunamis en tous genres, les pays les plus riches (Etats-Unis en tête) ont tout faits pour rabaisser le texte de compromis afin dohad’éviter toutes contraintes pouvant entraver leurs croissances et ont sérieusement limité leurs aides aux petits états insulaires (ex: les Philippines) et aux pays les moins avancés (PMA). Désespérant.

sardou-2012Michel Sardou a déclaré dans « Le Parisien » « ne pas être choqué par la nouvelle tranche d’impôt à 75% pour les très hauts revenus si elle est provisoire« .Il affirme aussi que ce n’est « pas son genre de fuir à l’étranger ». Il vise qui le père DepardieuSardou ? Gégé-Obélix-Depardieu ???….qui a emménagé vendredi dernier à Néchin, village de Belgique, situé à 1 depardieu-sarkozy-copiekm de la frontière (côté Roubaix),  qui a la particularité d’être peuplé à 27% de français très fortunés. L’air doit y être moins pollué (comme en Suisse) et le sanglier plus gouteux !

…bonne semaine.

un terroir nommé Becker

Salut les baltringues,

Comme un métronome, Jean Becker nous livre son film du printemps. Il sort en général tous les deux ans le premier ou second mercredi de juin. Cette fois-çi, c’est avec Patrick Chesnais et la très chouette Jeanne Lambert. Le titre: « Bienvenue parmi nous », un peintre en forte dépression, malgré l’affection de ses proches , « pète un câble » retrouvant gout à la vie et au travail grâce à la rencontre d’une ado paumée (cela rappelle le début de « Deux jours à tuer » ). Belle et très tendre histoire aux dialogues ciselés et justes. Miou-Miou et Jacques Weber font tous deux une prestation réussie. Malheureusement, comme souvent chez Becker, c’est filmé en dépit du bon sens. C’était déjà le cas dans son précédent film, « La tête en friche » (2010) avec Depardieu (très « comme à la maison ») et la délicieuse Gisèle Casadessus (95 ans au compteur). Petit flash-back sur la carrière d’un des cinéastes français les plus populaires.

En effet, Jean Becker aligne ,depuis « L’été meurtrier » (1983) avec Isabelle Adjani, Alain Souchon et Michel Galabru, succès sur succès au box-office.

Donc qui dit succès, en France, dit louche voir  suspect. En tout cas, cela provoque des critiques et de la jalousie.

Dans le désordre: « ça respire les bons vieux sentiments ! »; « …c’est franchouille ! »; « ohlala mais que c’est vieux et ça sent la naphtaline ! »« …c’est pétainiste ! » ( Serge Kasanski de la revue « Les Inrockuptibles » l’a dit aussi pour « Amélie Poulain » de Jean-Pierre Jeunet (2001)); « …toujours la même histoire… » (c’est faux); « c’est la même affiche ! » (pas faux); « …c’est la France Profonde »…etc

Bon. Peut-être…ça se discute sur certains points  mais trouver « Les Enfants du marais » (1999) pétainiste est insultant et blessant (en plus, cela fait très  » mots d’auteur » et Kasanski est loin d’en être un !) . Par contre, on oublie de souligner deux choses importantes dans la filmographie de Becker : la qualité de ses scénarios et de ses dialogues (souvent adaptés de romans), et le choix de son casting. Il a donné de très beaux rôles  à Jacques Villeret, Isabelle Adjani, André Dussolier, Albert Dupontel, Jean-Pierre Daroussin ou Vanessa Paradis, Suzanne Flon et Gérard Depardieu.

Oui c’est français, en province, souvent des » petites gens élevés aux grains et en plein air » qui boivent des coups et ronronnent dans la nature. Ca sent bon le joli terroir, les parfums, les boutanches au frais et la pêche aux grenouilles ou à l’écrevisse. C’est un hymne à la franche camaraderie et à l’amitié. Cela rappelle, parfois, certaines scènes des films de Jean Renoir et de Julien Duvivier (« La Grande Illusion »; « La Belle Equipe »…).

Mais pas quand c’est le portrait d’un publicitaire-quadra, au bord la dépression, qui « pète un câble » et s’en va mourir, auprès de son père ,dans « 2 jours à tuer » (2008). Ou Adjani, dans « L’été meurtrier », qui respire la vie au début mais vire au cauchemar et à la folie ensuite.

Ce que je reproche plutôt au cinéma de Jean Becker, c’est la facture de ses films que je trouve de plus en plus poussiéreuse et pas toujours heureuse (les cadres et la décoration font très « carton pate »). La lumière, sur ses derniers films, est plutôt moche (en progrès sur le dernier mais c’était mieux du temps d’Etienne Becker, frère et chef opérateur de Jean). Sinon, j’aime bien. Qu’on le veuille ou non, Becker a un style, « une patte ». C’est un vrai cinéaste.

en vrac 105 // Spécial Claude Miller

Bonjour toi

Eva Joly est tombée d’un escalier à la sortie d’un cinéma, elle a vu  quoi ??… »Elephant man » ?

Ok,je sais, c’est facile

Après Rohmer, Chabrol, Corneau, Schoendoerffer,  Claude Miller rejoint le cortège funèbre des cinéastes français importants qui nous ont quitté ces deux dernières années.. C’était mercredi soir à 70 ans. Il n’achèvera  pas les finitions de son dernier film, « Thérèse D. », d’après l’oeuvre de François Mauriac, avec la Tautou et Gilles Lellouche. A la sortie de l’IDHEC, il croise François Truffaut qui en fera son directeur de production et deviendra « sa référence » jusqu’à reprendre un synopsis de celui-çi, « La Petite Voleuse » en 1988. Cinéma d’auteur aux confins du populaire et du romanesque flamboyant (je me lâche ce matin !), Claude Miller n’avait pas peur de se confronter aux stars du cinéma français: son « Garde à vue », en 1981, avec Lino, Serrault et la sublime Romy en témoigne. Dialogué au cordeau et « aux petits oignons » par un Michel Audiard très en forme, c’est un combat de coqs qui vous tient en haleine durant 90 minutes. Magistral ! Déjà son premier opus, en 1976, « Ma meilleure façon de marcher » témoignait d’une originalité dans son sujet (le harcèlement, le droit à la différence) en révélant Patrick Bouchitey au côté de Patrick Dewaere. Il avait le flair pour découvrir le talent caché chez des jeunes acteurs et actrices (y compris chez « les filles de » !). Si Charlotte Gainsbourg est devenue une grande comédienne (après sa courte expérience en 1984  sur le oubliable « Paroles et Musique » de Eli Chouraqui), c’est probablement aussi, un peu par « la faute » de Miller. « L’Effrontée », en 1985, a marqué une génération. « …la petite Charlotte » nous a ému aux côtés de Bernadette Laffont et Jean-Claude Brialy. Il en fit de même, en moins convaincant, avec Romane Bohringer dans »L’Accompagnatrice » en 1992. Cinéaste au gouts éclectiques (18 films dont un co-réalisé en 2099 avec son fils Nathan), il a adapté aussi bien Tchekhov (« La Petite Lili »), la romancière anglaise Ruth Rendell (« Betty Fichser… ») ou l’américain John Wainwright. Il ne parvint  pas à monter financièrement un « Nana » d’après Emile Zola. C’est un grand metteur en scène qui a beaucoup donné aux acteurs, techniciens et au public. Le cinéma français est en deuil aujourd’hui.

En vrac 102

Salut les kids,

Les années passent, les présidents changent (parfois) et des hommes et des femmes qui se disaient de gauche basculent à droite…et lycée de Versailles ! (c’est une
expression pour dire: et inversement). C’est le cas de Gros (très très très gros et de plus en plus lourd aussi dans ses propos) Gégé qui soutenait en 1988, avec son amie Barbara, la campagne de François Mitterrand en ouvrant un meeting à Rennes et qui, depuis quelques années s’affiche ouvertement au côté de Nicolas Sarkosy. C’est vrai que suivre les amitiés et soutiens nombreux chez Depardieu relève du grand écart: de Fidel Castro (pour du pétrole) à Vladimir Poutine en passant par feu Georges Frèche (empereur socialiste du Languedoc-Roussillon). D’après « Le Canard enchaîné » de cette semaine, l’acteur a raconté à des proches que sans l’intervention de Sarko, ‘il aurait pu perdre beaucoup d’argent dans des investissements vaseux et foireux à l’étranger.              Pas d’idées à défendre, pas un programme à soutenir n’intéresse Obélix, seulement son intérêt personnel et immédiat. C’est bien sûr son droit (et il est pas le seul !) mais cela révèle, une fois de plus, que chaque président français se constitue « une cour » autour de lui qu’il essaye de satisfaire et de remercier tout au long de son mandat. Seulement chez Sarkosy, cela a été revendiqué, affiché et assumé dès le départ.

Pierre Schœndœrffer, cinéaste de 83 ans, est décédé cette semaine. Peu de films (12 dont 2 documentaires et 1 court-métrage), le premier fut réalisé en 1958, « La Passe du Diable ». Alsacien, fou de cinoche, ne connaissant ni eve ni d’adam dans « le métier », il rentre dans le service cinématographique des armées. Il connaitra l’Indochine où il sera blessé durant la bataille de Dien Bien Phu et l’Algérie. Homme de caractère, aimant l’ordre et les militaires, il racontera des histoires d’hommes engagés, au service de la patrie et pouvant se perdre dans leurs désillusions (« Le Crabe Tambour »). Ses compagnons d’armes cinématographiques furent Jacques Perrin, Bruno Crémer, Claude Rich, Jean Rochefort, Balmer ou Donald Pleasance.

…bonne semaine.

en vrac 101

Bonjour toi…créature des Dieux, de ta mère et (un peu) aussi de ton père,

« en vrac » attaque sa seconde centaine avec une candeur d’enfant, une énergie à revendre et une haleine fraiche et parfurmée.

Je n’en croyais pas mes yeux quand j’ai vu l’affiche sur un boulevard parisien jeudi soir dernier. Tony Bennett viendra chanter le 6 juillet à l’Olympia ! ENFIN !!!!! Pas venu en France depuis l’an 2000. J’y croyais plus ! Tonyno La Branlette, Tonio Tortellinett, « The Voice » (tant pis pour Sinatra !) va venir avec sa voix de velours et sa tronche bronzée et souriante de vieux mafioso.. Je suis fou de joie !!! Inutile de vous dire que j’ai déjà ma place et que vous aurez droit à un compte-rendu (n’en déplaise au ((sous-minuscule)) Tétard Volcanique !). J’ai hâte !

Finalement Jean-Louis Borloo ne sera pas présent, ce midi, au (méga-super-ca va tout péter !) meeting (de la dernière chance ?!?) de Sarko à Villepinte (Seine Saint-Denis).. Son mouvement, le Parti Radical, réuni hier en congrès, a voté pour le soutien de Sarkosy « mais un soutien vigilant » a déclaré Borloo. Sacré Jean-Louis, tu nous fais bien marrer. Ministre quasi-permanent de la Ville puis de l’Ecologie de mai 2002 (sous Chirac) à octobre 2010 (sous Sarkosy),après avoir été maire et député (qu’il est redevenu depuis son départ du gouvernement) de Valenciennes depuis 1989, il nous fait le coup de « je sais pas, j’hésite…j’ai renoncé en octobre dernier à me présenter à l’élection présidentielle parce que Nicolas m’a mis une pression folle mais je sais pas si je suis de droite ou…si je vais aller m’en jetter un à la buvette de l’Asssemblée Nationale ». Rama Yade qui est devenu ta grande fan et t’a rejoint dans ton (sous) micro parti politique s’est abstenue hier et souhaite retrouver « le Nicolas Sarkosy de 2007 ». Sarko lui peut toujours se consoler du soutien et de la présence, aujourd’hui, de Gérard Depardieu (et oui !) qui sera aux côtés de Bernadette Chirac, Christian Clavier et de Didier Barbelivien (il en a de la chance !) mais sans Sardou (il est fâché), Johnny (il a dîné avec François Hollande avant les fêtes) ou Jean-Marie Bigard (il est à la messe) . Tout cela doit mettre en joie le (toujours) centriste François Bayrou, dernier représentant de ce courant politique avec sa philosophie mouvante et son programme pas toujours clair, dans la course élyséenne de 2012.

La déferlante « Cloclo » de  Florent Emilio Siri va se répandre dans tous le pays, mercredi prochain. Rappel que le biopic est un genre qui existe depuis la naissance du cinéma. Il refait florès depuis quelques années, les ricains en étant très friands. Sont annoncés (en attendant le film sur Marilyn qui sort en avril), toutes nationalités confondues, moult projets sur Lady Di, trois sur Picasso, autant sur Marvin Gaye, deux sur Steve McQueen, Janis Joplin et Salvador Dali, un sur Montand (avec Thierry Neuvic…oups !?!) et Romy Schneider, sans oublier un Abraham Lincoln par Spielberg et un Sinatra par Scorsese…rien ne leur fait peur aux producteurs, scénaristes et réalisateurs ! Certains acteurs touchent le bingo (comme Jamie Fox ou Marion Cotillard), d’autres ont eu du mal à s’en remettre (Val Kilmer, par exemple, pour « The Doors »). On verra pour Jérémie Renier qui endosse les costumes tout en strass et paillettes de notre célèbre chanteur de disco. et de variétoche.

L’infatigable Guy Bedos, actuellement en tournée dans toute la France, s’est arrêté aujourd’hui lundi, sur le site métallurgique d’ArcelorMittal en Moselle, pour soutenir et encourager le
combat des ouvriers afin que les hauts-fourneaux de l’aciérie redémarrent. Sans casque de chantier sur la tête « pour ne pas faire candidat en campagne ».

Bonne semaine.

en vrac 92

Salut les kids,

On est tout juste le 8 janvier et je ne le supporte déjà plus ! Ecoute-moi bien minuscule Tétard auvergnat, ou tu arrêtes de me gonfler avec « tes soi-disants devoirs que l’on se doit d’avoir à nos lecteurs », ou je dévoile tous les jours ton intimité (et crois-moi, y’en a dire et à redire…et c’est pas toujours du joli-joli !). Non mais !! entendez le avec sa prose d’instit ! Je fais ce QUE JE VEUX ! Et c’est pas ta pomme qui va me faire peur ! Mais quelle plaie ce boss ! Mon Dieu que je le hais !!!

Oui je suis aux sports d’hiver. Oui je vais m’en mettre plein la panse et accessoirement, j’irai faire du ski pour « sculpter mon corps de rêve ! ». J’en ai parlé à mon nutritioniste, il abonde dans mon sens (ah la tomme d’abondance !!!) , me trouvant petite mine ces derniers temps.

Allez voir le film  « Une Vie meilleure » de Cédric Kahn. C’est très touchant et c’est une formidable leçon de vie et d’espoir. Bravo à Leila Bekhti,
Guillaume Canet et au petit Slimane  Khettabi.

Le monde du cinéma français est en deuil. Pierre Gamet (qui a la barbe), grand ingénieur du son, est décédé d’une crise cardiaque, hier à l’âge de 67 ans. Carrière hallucinante de Claude Berri à Jean-Paul Rappeneau, en passant par Bertrand Blier, Alain Corneau, Costa Gavras, Claude Zidi, Guillaume Canet ou Gérard Lauzier. Depardieu l’imposait à une époque car Pierre Gamet se refusait d’utiliser les micros HF excécrés par l’acteur. Il prenait du son direct uniquement à la perche, aidé par son fidèle assistant , Bernard Chaumeil (à gauche sur la photo). Je ne connaissais l’homme que de réputation mais sa gentillesse et sa modestie manquent déjà à de nombreuses personnes au vu des nombreux mails, textos recus et messages déposés sur les réseaux sociaux.

« Intouchables » vient de battre aujourd’hui « La Grande vadrouille » de Gérard Oury avec 17.320.000 entrées France. Prochain objectif, battre les 20.500.000 entrées de « Titanic » et de « Bienvenue chez les Ch’tis ». Au point où on en est, everything is possible (vous avez vu mon anglais de fou !).

…bonne semaine, les loulous.

Bilan 2011

Salut les kids,

Riche en événements que cette année 2011. Je dirais même riche… en révolutions ! Qui l’eut cru ?!? Au revoir Ben Ali, dégage Moubarak ! Casse toi Kadhafi ! On aimerait le voir se casser aussi, le tyran Bachar El Assad, qui massacre le peuple syrien dans la quasi-indifférence de la diplomatie mondiale (exceptions faîtes à la Turquie et à la très consensuelle et « trouble » Ligue Arabe). Le président yéménite, Ali Abdallah Saleh, s’accroche au pouvoir malgrè ses nombreuses promesses de démission. Le roi du Maroc, Mohamed VI, a promis à son peuple qu’il amènerait le pays à une véritable monarchie parlementaire (on aimerait le croire !). Rien en Algérie. Etonnamment rien. Ou le peuple est verouillé et tétanisé par cet état policier et militaire ou alors il est complètement « amnésié ». Le mouvement des « Indignés » gronde, manifeste, se propage  et campe à Madrid, Athènes, Wall Street, La Défonse (si si !), Tel Aviv,Bogota ou à Tokyo. Les Russes s’y mettent en manifestant en masse, à Moscou et à Saint-Pétersbourg, pour réclamer les démissions de Poutine (1er ministre et futur président pendant je-ne-sais-pas-combien d’années !!!!) et de Medvedev (président en exercice et probable 1er ministre en mars prochain) et de nouvelles élections législatives entâchées d’irrigularités il y a 2 semaines. Mettons un cierge ou ce que vous voulez pour que les autorités russes n’envoient pas l’armée tirer sur ses compatriotes.

Pendant ce temps là, la CIA et le Pentagone ont eu la peau de Ben Laden (et oui, on l’avait oublié celui-là). Un homme politique français de premier plan et d’envergure internationale, DSK, a chuté pour causes de violences sexuelles sur une employée d’un grand hôtel new-yorkais, polluant et monopolisant l’actualité, son passé de queutard et de partouzard sans scrupules remontant à la surface. On a pu en tout cas faire la connaissance de « Dodo La Saumure », patron de bars à hôtesses et maisons closes à Tournai en Belgique, qui aurait pu sortir tout droit de l’imagination de Michel Audiard ou d’Auguste Le Breton

Nadine Moréno (la poissarde de l’UMP) et Eric Besson ( le traitre-félon, ex-socialiste, débauché par Sarko) ont découvert Tweeter. Jacques Chirac a été condamné à 2 ans de prison avec sursis et Hervé Morin, (sous)-président du (sous)-parti, « Le Nouveau Centre », se présente à l’élection présidentielle (ouf !…j’ai eu peur qu’il renonce !).

Amy Winehouse nous a quitté si jeune (rejoignant le club des 27), Eddy a fait ses adieux définitifs à la scène, le lundi 5 septembre à l’Olympia, et Guy Bedos les fait actuellement et ce pendant 1 an (snif…mais j’y crois moyen).

Danièlle Mitterrand et Vaclav Havel ont poussé leurs derniers soupirs et rejoints Annie Girardot, Elisabeth Taylor et Peter Falk.

Merkosy ont bien sauvé le monde une demi-douzaine de fois cette année. La crise, la dette, les déficits, les plans d’austérité ferment des usines et mettent des gens dans la rue.

Gros Gégé a pissé sur la moquette d’un avion et a déclaré, qu’à priori, il voterait Sarko l’année prochaine.

Dieu est mort une seconde fois, en la personne de Steve Jobs (co-fondateur d’Apple).

Les Primaires Socialistes ont passionné de nombreux français et ont mobilisé les médias durant 6 semaines, mettant en rage les dirigeants de l’UMP. Le gagnant, François Hollande, a promis 60.000 créations de postes dans l’Education Nationale ainsi que des effectifs supplémentaires dans la Police, le tout financé par une refonte totale de la politique fiscale en Françe. Il s’est engagé à diminuer la part du nucléaire de 75 à 50% d’ici 2025, aux grands dames de « Europe Ecologie- Les Verts » qui l’ont finalement accepté aisément ,au vu de l’excellent accord qu’il ont obtenu avec le Parti Socialiste pour les législatives de juin 2012 (jusqu’à 60-65 circonscriptions gagnables !). Les 2 dindons de la farce dans cette histoire sont Eva Joly (qui a failli renonçé à la candidature présidentielle) et François Hollande qui trouve la « douloureuse » très sévère, mais bon, comme il le répète à longueur de journée, « je veux rassembler ! ». Rappelons que cette année a eu lieu la tragédie de Fukushima et que les Allemands se sont entendus, tous partis politiques confondus, sur l’arrêt définitif du nucléaire (entre 2025 et 2030 je crois)

Voici le top ten de mes films préférés pour 2011:

N°1( ex-aequo): « Mélancholia » de Lars von Trier; « L’Exercice de l’Etat » de Pierre Schoeller

N°2: « Une Séparation » de Asghar Farhadi

N°3: « Midnight in Paris » de Woody Allen

N°4: « The Artist » de Michel Hazanavicius

N°5: « Les neiges du Kilimandjaro » de Robert Guédigian

N°6: « Drive » de Nicolas Winding Refn

N°7: « Présumé coupable » de Vincent Garenq

N°8: « Le cochon de Gaza » de Sylvain Estibal

N°9: « Tous au Larzac » de Christian Rouaud

N°10 (ex-aequo): « Les Marches du Pouvoir » de Georges Clooney; « Pater » d’Alain Cavalier

 

« Diplomatie » est une des meilleures pièces que j’ai vu…depuis toujours ! Jean Becker en fait un film l’année prochaine.

« Frankenstein Junior », le musical dans son adaptation française du livret de Mel Brooks, fut réjouissant et Brian Setzer s’en est donné à coeur joie…comme toujours !

Voilà je vous souhaite à toutes et à tous un excellent réveillon. J’espère que vous saurez aussi nombreux à lire ce blog en 2012 comme vous l’avez été cette année. A très vite…et mollo sur le champ !…pas comme Tétard Volcanique l’année dernière qui en a foutu  tout partout…comme toujours ! La bise.

Montand

Hello les loulous,

Ivo Livi dit Yves Montand nous quittait, il y a 20 ans pile aujourd’hui, le 9 novembre 1991. Il venait d’avoir 70 ans, le 13 octobre. Quel carrière ! Chapeau l’artiste. Immense vedette internationale, lui. Qui a connu les plus belles scène de Broadway,San Francisco Rio, Mexico, Moscou ou Paname. Tout comme un de ses modèles Charles Trenet, Aznavour, sa « mentor/coacheuse-pygmalione/1ère vraie amoureuse » Edith Piaf (qui lui a donné confiance et certaines « clefs » du métier de chanteur). Ou comme Simone Signoret (« sImôneU ! », rencontrée à « La Colombe d’or » à Saint-Paul de Vence où Jacques Prévert avait une maison), sa femme, « sa moitié », « son épaule ».Eux deux ont tourné à Hollywood (Signoret a reçu un Oscar… comme Juliette Binoche et Marion Cotillard). Ils sont vraiment pas nombreux les frenchies à pouvoir s’en vanter. Montand a tourné avec Marilyn…LA Marilyn dans le film de Georges Cukor, « Le Milliardaire ». Ils se sont d’abord littéralement dévorés des yeux avant de succomber à….wouaahh !!!

Quel parcours pour ce fils d’émigrés d’une famille paysanne de Toscane, les Livi, contraint de fuir l’Italie de Mussolini et son régime fasciste (le papa était communiste), pour rejoindre Marseille et s’installer dans un de ses quartiers les plus pauvres. Les Livi vont connaître le racisme et seront traités « de ritals ». Le petit Ivo a une jolie voix (comme la mAmma !), se passionne rapidement pour le cinéma et spécialement les comédies musicales et tout particulièrement  celles de son idole, Fred Astaire et ses numéros de claquettes légendaires (à qui il rendra « hommage » 40 ans plus tard, devant lui, sur la scène des Oscars…très drôle d’ailleurs !). Surnommé le Charles Trenet marseillais, Ivo Livi devient Yves Montand et sera un des plus grands chanteurs de France et du monde (il pouvait « tenir » 7 mois à « guichet fermé » au Théâtre de l’Etoile). Travaillant comme un besogneux, répétant mille fois un geste ou un pas de danse, faisant de la barre tous les jours jusqu’à épuisement. Il menait la vie dure à ses musiciens (dont son pianiste-arrangeur-confident-souffre douleur Bob Castella). Il avait beaucoup d’affection pour son guitariste Henri Crolla (« mon Riton ! »), qui était un proche de Django Reinhardt, décédé en 1960. Il a travaillé aussi bien avec le pianiste Maurice Vander qu’avec l’harmoniciste Jean-jacques Milteau. Dans le magnifique documentaire » Ivo Livi, dit Yves Montand » de Patrick Rotman,diffusé sur France 2 hier soir (3 288 000 téléspectateurs), on voyait très bien que Montand était un grand traqueur et un angoissé. Il pouvait répéter chez lui, en Normandie dans sa maison d’Autheuil, jusqu’à 10 heures par jour avec ses musiciens. Obstiné, maladivement perfectioniste, il « ne lâchait rien » quitte à être colérique et de très mauvaise fois. Mais voilà il EST un VRAI artiste de music-hall: chant, danse et comédie. Prévert, Kosma, Marguerite Monod, Francis Lamarque, Loulou Gasté (« ooh mon LoUlOU !!! »), Castella, Crolla, Hubert Rostaing ont écrit et/ou/ composé et/ou arrangé des dizaines de chansons pour lui (« Les Plaines du Far-West » son premier tube; « Les Grands Boulevards »,; « A Paris »; « A bicyclette »; « Battling Joe »; « A pied »; « Le jazz et la java »; « Duke Ellington »; « C’est si bon »; « Syracuse »; « La chansonnette »; « Revenant de l’école »; « La vie en rose »; « L’âme des poètes »; « Sa jeunesse »; « Mon manège à toi »….). Il reste pour moi le meilleur interprête des « Feuilles mortes » (voir ou écouter le récital de l’Olympia 1981 où le public lui réclame chaudement la chanson !). Un regret pour ma part, Montand avait annonçé son retour sur scène, à Bercy pour l’automne 1992, hélas il a cassé sa canne et je l’ai eu dans le baba.

Voilà pour la facette « chanteur-danseur », mais n’oublions pas que Montand tourne depuis 1944. Au compteur, déjà une bonne quinzaine de films (dont « Le Salaire de la peur » d’Henri-Georges Clouzot avec Charles Vanel; « La Loi » de Jules Dassin; « Le Milliardaire » de Cukor), mais c’est à partir surtout de 1964-65, une lassitude de la chanson se faisant ressentir, que Montand se tourne prioritairement vers le cinéma. C’est avec Costa-Gavras dans « Compartiment de tueurs » que les choses cinématographiques sérieuses ont commençé pour Montand.Ils feront ensemble, avec le scénariste Jorge Semprum, excusez du peu, « Z » et « L’Aveu » d’après le roman d’Arrtur London.Le cinéaste retrouvera son acteur fétiche pour « Etat de siège » et « Clair de femme » au côté de Romy Schneider. Montand a tourné avec Resnais (« La Guerre est finie »), a fait partie of course de « Paris brûle t-il ? » de René Clément,   a fait confiance, en 1976, au jeune Alain Corneau avec qui ils tourneront 3 films (l’épatant « Police Python 357 », tourné en Sologne avec Simone Signoret et François Perrier; « La Menace » tourné au Canada et le remarquable « Le Choix des Armes » avec Depardieu, Galabru, le jeune Gérard Lanvin et la somptueuse Catherine Deneuve), Deneuve qu’il retrouvait après le cultissime « Le Sauvage » de Jean-Paul Rappeneau, avec qui il tournera, en 1981, « Tout feu, tout flamme » avec Isabelle Adjani. Personnages souvent cabots, forts en gueule, généreux, égocentriques, drôles, menteurs, parfois roublards, « toujours en mouvement » et « prenant de la place » (« Le
Diable par la queue »
de Philippe de Broca; « César et Rosalie » et « Garçon » de Claude Sautet (l’acteur a demandé  au réalisateur et au scénariste Jean-Loup Dabadie que le personnage de Jacques Villeret ne « lui pique pas la vedette »)« Le Grand Escogriffe » de Claude Pinoteau avec
Claude Brasseur; « La Folie des Grandeurs » de Gérard Oury…). Plus ombrageux avec ses failles et ses contradictions sont ses rôles dans « Vivre pour vivre » de Claude Lelouch avec
Annie Girardot et Candice Bergen, « Vincent, François, Paul et les autres » du toujours Claude Sautet, « Trois places pour le 26 » de Jacques Demy (« biopic » sur la vie de Montand sous forme de retour de la star à Marseille pour un spectacle sur sa vie) ou « IP5 » de Jean-Jacques Beineix (film très critiqué à l’époque avec une polémique dégueulasse où le réalisateur fut « soupçonné » d’avoir « provoqué » la mort de Montand décédé à l’hôpital de Senlis suite à un tournage de nuit en forêt avec baignade sur un étang). Et puis et puis et puis, il y a eu le Papet dans « Jean de Florette » et « Manon des Sources » de Claude Berri avec Daniel Auteuil et Gérard Depardieu, d’après l’oeuvre de Marcel Pagnol….GRANDIOSE et MAGNIFIQUE !!! Merci Monsieur Montand pour cette carrière fabuleuse (certains ont même cru que vous alliez devenir Président de la République !) , espèrant que le temps ne vous oubliera pas auprès des nouvelles générations.

remake


Salut les p’tits loups,

Profitant de la sortie quasi-simultanée des 2 nouvelles versions de « La Guerre des Boutons » (aberrant et commercialement suicidaire !), les 14 (celle de Yann Samuel) et 21 (celle de Christophe « les Choristes » Barratier) septembre 2011, tous deux, je précise, sans la célèbre réplique du p’tit Gibus (« si j’avais su, j’aurai pas v’nu ! ») car c’est la propriété de la veuve d’Yves Robert, Danièle Delorme, qui n’a pas cédé ses droits, elle, aux producteurs, retour, donc, sur « un genre » (?), une façon de produire (?), un moyen en tout cas de remplir les poches des studios, des  distributeurs et des producteurs (ça c’est sûr !), je veux parler du remake.

Lire la suite

en vrac 75

Salut les baltringues,

« en vrac » ne connait pas la crise et pense à votre bien, quoique qu’il arrive, chaque dimanche:


Gérard « obélix » Depardieu fut, une nouvelle fois, « grand » mardi soir. Se rendant en Irlande, par avion, pour le tournage d’ « Astérix IV », Gros Gégé, pris d’une furieuse envie
et impossible d’attendre la fin du décollage, a tout simplement uriné dans une bouteille rapidement remplie et »inonda »donc la moquette. Scandale, gêne de la companie, excuse du comédien, 2 heures de nettoyage…un conseil Gégé ?…arrête la cervoise !

Ressort en sallle « Une poule, un train…et quelques monstres » de Dino Risi. Y’a pas photo mais la comédie italienne…on n’a pas fait mieux depuis ! Savoureux filml et Nino Manfredi…un immense acteur.

Alors que les rebelles libyens sont dans Tripoli et assaillent le bunker de Kadhafi…les rumeurs vont bon train: « est-il encore en Libye ? « ; « Non, il est en Algérie ! »; « mais pas  du tout….il est en Tunisie ! »; « Mais en fait, est-il en core vivant ? »…ON S’EN FOUT….QU’IL RENONCE AU POUVOIR ET QU’IL SOIT ARRËTE ET JUGE  PAR UN TRIBUNAL INTERNATIONAL! Na.

…à toute !

Biopic


Hello les p’tits loups,

Le film biographique, dit biopic, est un genre cinématographique qui a vu le jour dés le muet (D.W. Griffith; Abel Gance…). Il concerne aussi bien un roi, une reine, un empereur (« Cléopâtre »; « Napoléon »; « The Queen »ou « Marie-Antoinette »), qu’un homme politique (« Taleyrand: le diable boiteux »« ; « Gandhi »; « JFK »;  « Malcom X »; « Le Promeneur du Champs de Mars »; « La Conquête ») un joueur de jazz (« Bird »), un chanteur ( « The Rose »; »Ray »; « Walk the Line« ; « La Môme »; « Gainsbourg, une vie héroïque »…), un artiste de music-hall (« Man over the Moon »); un acteur-metteur en scène méga célèbre (« Charlie Chaplin »), un peintre (« Vang Gogh »); un industriel qui devient producteur-metteur en scène mégalomaniaque (« Aviator ») ou un lieu célèbre (« Si Versailles m’était conté »; « French Cancan »; « Cotton Club ») , une ville (« Si Paris m’était conté »…), un bandit /gangster ( « Butch Cassidy et the Kid »; « Al Capone »; « Mesrine »…); un militaire ( le général Custer dans « La Charge Fantastique » ); un boxeur (Jake LaMotta dans « Ragging Bull »), une résistante (« Lucie Aubrac ») ou un barjot  ( « Landru »;  » Lacenaire »; « Docteur Petiot », « La dernier Roi d’Ecosse »).

Prnicipalement américain et français, le genre fait florès depuis les années 80, probablement parce qu’il donne « de la matière » aux scénaris, qu’il motive les comédiens (les Ricains en sont « très friands » et nombreux d’entre eux obtiennent un oscar pour leur performance: Helen Mirren; Will Smith, le môme française Marion Cotillard pour son interprétation de Piaf…) et que les effets spéciaux ont fait des progrès spectaculaires. Moi je vous le dis, le genre est pas prêt de s’arrêter et l’on va s’en manger pendant des années…du bio !

Culte 2, le retour !

Hello les wouinwouins,

Tétard Volcanique, mon Boss, n’a visiblement pas compris ou a feint de ne pas comprendre la démarche de mon article « Culte !« . J’avais, semble-t-il, pris des précautions en soulignant que la part de subjectivité et le goût personnel étaient relatifs et que le nombre d’entrées n’était pas un critère pour définir un film culte.Qu’il était surtout générationnel voir plus si « un bouche à oreille » des anciens se créait sur les jeunes. Il y a eu évidemment des oublis (certains sont volontaires genre Carpenter et son Big-band because c’est pas ma crémerie et que c’est du « sous-cinéma » !) mais j’avais fini l’article en m’excusant auprès de nombreux metteurs en scène liés à des films que je considère comme cultes. Et je n’ai cité exclusivement qu’un film de leur carrière. Tétard Volcanique n’a pas compris (comme souvent), est tombé bassement dans le traquenard. Décevant comme toujours. Donc, je vais changé mon « fusil d’épaule » en vous proposant une liste d’une quatre vingtaine de cinéastes/metteurs en scènes/réalisateurs/ »bons faiseurs » reconnus, de toutes nationalités, vivants ou non, aux styles souvent différents, associés avec 3 films de leurs filmographies (en ignorant souvent les choix de mon Boss). Sont-ils pour certains cultes ?… ou tout simplement un classique, un grand ou bon film … à vous de me le dire !

Lire la suite

putain !…40 piges !

Bonjour toi !

Bon bah voilà.,c’est fait. Aujourd’hui, j’ai quarante ans, poil au dent. Age tendre ?…euhhh..faut pas déconner.Redouté ?…il y a quelques années,oui. Age de la maturité comme dirait Bruel ?….PaaaAAtriIIIcKKK !!! J’ai l’impression d’être Montand, Piccoloche et Reggiani dans « Vincent, François, CyriiIIlLLLooUUU…et les autres » de Claude Sautet (tant qu’à faire, soyons fou ! ). Etape dans la vie, 1er bilan (toujours poil au dent), poser les valoches, faire le point, changer (pourquoi ?!? y’a un problème ?!?), écouter, faire le bien autour de soi, donner pour recevoir (c’est pas beau ça ?!?). Moitié de vie, projet de vie et profresionnel, amuUUUUrRRRR !..bref comme le chante Nicole Croisille….tout recommencer….

Salut les zouzous.

en vrac 51

Hello les p’tits loups,

Nouvelle édition d’ « en vrac » qui, imperturbablement et dominicalement, continue à creuser son sillon.

Chuck Berry, 84 ans, s’est écroulé, le 1er janvier, sur une scène de Chicago. La veille, à New-York, il avait honoré un contrat de 2 concerts. Chuck, mon pépère, tu n’as plus 20 ans ! Mollo sur la bibine ! manges du poisson cuit à la vapeur et bois du thé…bref sois raisonnable même si c’est moins rocK’N RolL !!!

Le 4ème volet d’ « Astérix » sera en tournage au printemps. C’est une fusion des albums « Astérix chez les normands », « …chez les bretons » et « …contre les vikings ». Il porte comme titre provisoire « God save Britannia ». Edouard Baer endosse le costume du célèbre little gaulois et Big Gégé reprend celui d’Obélix. Luchini sera Jules César et Catherine Deneuve la reine d’Angleterre. Le tout en 3D parce qu’il faut pas déconner et qu’il y a du pognon à foutre en l’air. De toute façon, cela ne peut pas être pire que le 3 ème opus qui était archi nul !

Bob De Niro sera le prochain président du Festival de Cannes 2011. Et bin mi, cha me fait hyper-vachement plaisir !…on t’aime, Bob !

…à plouche.

adaptation(s)

Salut les baltringues,

Profitant du méga-succès en salle, du film de François Ozon, « Potiche » avec une Catherine Deneuve et un Gégé Depardieu réjouissants, retour sur quelques exemples d’adaptions (réussies ou non) de romans ou pièces de théâtre d’aujourd’hui ou du passé. C’est le cas, donc, pour « Potiche », tirée de la pièce de boulevard de Barillet et Gredy, qui fit la joie de nombreux spectateurs grâce au talent comique de Jacqueline Maillan. La force de François Ozon est d’avoir conservé les codes de cette pièce de boulevard très datée mais en la truffant de clins d’oeil à Ségolène Royal (qu’il a soutenu en 2007), à Nicolas Sarkosy (et « son travailler plus pour gagner plus ! »), à Bernard Thibault (ah la moumoute de Depardieu). Sans oublier une remarquable direction artistique (décors, costumes, coiffures…) qui lorgne beaucoup du côté de Jacques Demy. Catherine Deneuve est parfaite et la voir danser avec Gros Gégé nous rappellent qu’ils forment tous les deux un vrai couple de cinéma. Les autres interprètes sont convaincants excepté Fabrice Luchini qui en fait des tonnes. Quelques longueurs à la fin gachent un peu notre plaisir mais « Potiche » est un excellent divertissement de qualité.

Ozon s’était déjà frotté à l’adaption avec « Huit femmes »(2002), pièce de théâtre insignifiante de Robert Thomas (réalisateur des nanars « Mon curé chez…« ) mais était resté volontairement dans les codes: un seul décor faisant du coup « très théâtre »  alors que « Potiche » ne l’est quasiment pas.

Idem pour « Cyrano de Bergerac » de Jean-Paul Rappeneau (1990) grâce à son talent de réalisateur mais aussi à celui de Jean-Claude Carrière (immense scénariste-adapteur-dialoguiste de Bunuel à Louis Malle en passant par Peter Brook, Jacques Deray ou parfois du réalisateur de télévision, Jean-Daniel Verhaeghe). Avec cette adaption, on est tout sauf dans une pièce. La caméra virevolte d’un champs de guerre à une abbaye en s’arrêtant dans une patisserie, Depardieu sautille et nous enflamme avec son « …que dis-je un nez ! c’est un roc, une péninsule… », Raguenot nous empiffre de brioches, De Guiche reste malgré tout élégant et comme nous aimerions être à la place de Christian pour roucouler auprès de la belle Roxane. Rappeneau et Carrière « ont remis le couvert » 5 ans plus tard avec l’adaptation réussie (quoique longuette) du « Hussard sur le toit » avec Juliette Binoche et Olivier Martinez, d’après le roman de Jean Giono.

Francis Veber a écrit « Le dîner de cons » (1998) pour le théâtre et pour Jacques Villeret. Son adaptation cinématographique est plus reserrée mais reste très fidèle et proche de sa pièce.

On peut le dire aussi pour « Un air de famille« , pièce écrite par le tandem Agnès Jaoui & Jean-Pierre Bacri dont la réalisation a été confiée à Cédric Klapisch.

 

 

 

 

Ouvrons maintenant l’épineux dossier des adaptations des romans du 19 ème siècle. Claude Chabrol a adapté et réalisé, en 1990, probablement la plus juste et la plus fidèle transposition de  « Madame Bovary« , d’après Gustave Flaubert. Son Emma, merveilleusement interprété par Isabelle Huppert « vit et aime au-dessus des ses moyens et de ses sentiments » (dixit Chacha). Jean-François Balmer campe un Charles Bovary dépassé par les évenements et par son épouse. Jean Yanne est un savoureux Homais, pharmacien du village et curieux du quand-dira-t-on. On est loin de l’adaption-tartignolle-et-carton-pâte de Vincente Minnelli qui est pourtant un des plus grands metteurs en scène du XXè siècle. Celle de Jean Renoir, des années trente, est plus convaincante.

Depardieu a décidé, en 1997, de conquérir des publics internationaux en se lançant dans l’entreprise ambitieuse du « Comte de Monte-Christo« , avec l’aide de Jean-Pierre Guérin à la production, et Josée Dayan à la caméra. Rejoint par Ornella Muti, Jean Rochefort, Pierre Arditi, Michel Aumont et de « tous mes amis sont là » Jean-Claude Brialy, le pari est réussi et convaincant. L’esprit « aventure épique » de Alexandre Dumas est présent. Le trio a recommençé quelques années plus tard avec l’adaptation des « Misérables » (avec Christian Clavier, Charlotte Gainsbourg…),d’après Victor Hugo et là, aïe, c’est pas bon du tout (tout comme le biopic sur « Balzac« ). Mais la série a été diffusée, par exemple, en Chine. En revanche, celle sur « Napoléon » (2002) réalisée par Yves Simoneau avec Clavéon, Isabelle Rossellini, John Malkovitch se maintient plutôt pas mal.

Mieux vaut revoir la version des « Misérables » de Robert Hossein avec Lino Ventura (Valjean), Michel Bouquet (Javert) et Jean Carmet (Thénardier) ou celle de Jean-Paul Le Chanois avec Gabin, Nanard Blier, Bourvil et Serge Regianni. Je n’ai pas vu malheureusement la version avec l’immense Harry Baur et Charles Vanel.

« Un singe en hiver » est un exemple où j’ai préféré le film au livre. L’adaptation cinématographique du roman de Blondin est moins morbide et plus joyeuse, probablement du à la plume d’Audiard et à la complicité naissante, sur le tournage, entre Gabin et Bébel.

Les adaptations au cinéma de romans sont souvent décevantes. J’ai parlé récemment de « L’homme qui voulait vivre sa vie » d’Eric Lartigau d’après le bouquin de Douglas Kennedy ou de l’adaptation de Tavernier du roman de J.L. Burke, « Dans la brume électri