en vrac 93

Bonjour toi,

Espérons que ce nouvel « en vrac » va pouvoir « s’exprimer » calmement…et sereinement.

« Intouchables » d’Eric Tolédano et Olivier Nakache est sorti en Allemagne, le 5 janvier,2012, et a déjà rassemblé plus de 500.000 spectateurs. Force est de constater que ce film, certes sympathique et touchant par son histoire, n’est pas un grand film et déjoue, une nouvelle fois, toute tentative d’explication « rationnelle » sur ce qu’est un succès, un « bouche à oreille » ou dit « un phénomène de société« . Je rappelle que le film a dépassé en France, les 18 millions de spectateurs. Daniel Auteuil s’en mord-t-il les doigts alors que le film a été écrit pour lui et qu’il l’a finalement refusé ? Tant mieux,en tout cas, pour François Cluzet.

L’AAAAA, l’Association Amicale des Amateurs d’Andouillette Authentique, créé par 5 chroniqueurs gastronomiques peu avant 1970, décerne un diplôme à tout producteur qui respecte une tradition, un savoir-faire et un terroir (ex: l’andouillette de Troyes).

A ne pas confondre avec la note « AAA », attribuée par une agence de notation (ex: Standard & Poor’s), à la gestion de la dette d’un pays et à ses remèdes, note que la France a perdu vendredi soir, rétrogradant à celle de « AA+ ».

Qu’est-ce qu’il est cooOOOool !!! Obama ne serait-il pas en campagne, par hasard ?

Snif. Maguy nous a quitté. En effet, la comédienne, Rosy Varte est décédée à l’âge de 88 ans. Triste nouvelle, le monde de la télé et du sitcom va-t-il s’en remettre ? 

Après avoir reçu, jeudi dernier, le prix du meilleur film lors de la cérémonie des Critics’ Choice Awards à Los Angeles, « The Artist » a raflé cette nuit 3 Golden Globes:

celui de la Meilleure Comédie, du Meilleur Comédien (bravo DuDujJJJ !!!) et de la Meilleure Bande Originale. Mois je dis: en route pour les Oscars !

Bonne semaine, les loulous.

en vrac 87

Bongiurno everybody !

« en vrac » savoure ce temps idyllique pour un mois de novembre avant l’arrivée de la neige et les congères.

Berlusconi a enfin démissionné, hier soir, sous l’acclamation et les huées de nombreux romains. C’est un peu jour de fête, à ne pas y croire ! Depuis le temps qu’il ne nous faisait plus rire avec ses frasques, »ses parties fines » avec Kadhafi (et DKK ?!?), ses blagues de gros macho « à trois balles  » et ses chansons napolitaines ringardes. Ciao Silvio !

Voici Philippe Pozzo di Borgo et Abdel Sellou qui ont inspiré les rôles tenus respectivement par François Cluzet et Omar Sy dans le film « Intouchables » d’Eric Toledano et Olivier Nakache.      10.060.497   entrées, comptabilisées, en 3 semaines d’exploitation en France….bigre ! Nouveau phénomène de société à la « Ch’ti » ?…qui sait ?

Je suis allé voir Johnny, au théâtre Edoiuard VII, dans une pièce méconnue de Tennessee Williams , « Le Paradis sur terre ». L’auteur américain a été souvent adapté au cinéma par de grands metteurs en scène  (Elia Kazan par exemple) qui ont donné de grands films et de grands rôles à des immenses acteurs (de Marlon Brando à Vivien Leigh en passant par  Elisabeth Taylor et Paul Newman). L’adaptation française a été confié à Jean-Michel Déprats et c’est le bat qui blesse. Elle est mauvaise, « lourde » et vulgaire (pas de mots tels que « pute » ou « connerie » chez Williams !), se voulant moderne et « jeuns ». On ne retrouve pas l’univers oppressant , fait de non-dits nappés d’une violence d’abord retenue puis explosive. « …et Johnny alors??!??; « …il est comment ??? » ; « nul j’parie ??? ». Non pas nul. Inégal avec un jeu limité. A l’aise sur scène pour se déplacer et connaissant son texte (le minimum me direz-vous !). Mais un problème dans le placement de sa voix (et oui le théâtre est une discipline qui a ses techniques), particulièrement quand il s’énerve d’où parfois un effet « à plat » ou « à côté ». Problèmes aussi parfois de compréhension (Johnny mâche les mots comme son pote Eddy !). Dommage car c’était un challenge pour le chanteur à la carrière de plus de 50 ans de faire « pour la première » fois » du théâtre. Audrey Dana est parfaite mais ne suffit pas « à sauver une entreprise » mal embouchée et mis en scène et dont l’adaptation trahit l’univers du dramaturge américain. Dernière samedi 19 novembre retransmis sur la chaine Paris-Première.

…à bientôt.