La crise

 thumb-les-subprimes---definition-et-raisons-de-la-crise-2235.gif« c’est la crise »; « …on en sortira au mieux pas avant… »; « …tous les indicateurs économiques sont au rouge ! »; « Jamais la Françe n’avait connu..« . STOP !!!!! Je n’en peux plus. Assez de ce mot ! Je vais le bouffer.

subprime_mortgagesOn n’entend que lui depuis la crise des subprimes et la faillite de la banque d’affaires américaine Lehman Brothers. C’était le 15 septembre 2008. Depuis c’est l’hécatombe et le séisme a failli emporter bon nombre de pays d’europe occidentale: l’Islande, l‘Irlande, le Portugal, la Grèce, l’Espagne, l‘Italie, la France. Causant la destruction de millions d’emplois, fermant des sites industriels jugés peu rentables, mettant des centaines de milliers de familles à la rue. On coupe dans les retraites, les salaires des fonctionnaires, dans les dépenses sociales, dans les imagessubventions pour la culture ou les budgets pour la recherche. C’est le couperet de la troïka: FMIla Commission de Bruxelles et la Banque européenne. Les marchés financiers s’affolent, grondent, ont peur, hésitent, craignent, attaquent au mépris du destin des hommes.Paf !!  La guillotine tombe. A ce dégouter de vivre. Pardon…de survivre. Sans aucun espoir de retrouver un emploi (et la joie de vivre). Alors que faire ??!!??? Qu’est-ce qui peut enrayer cette spirale infernale ??!?? La politique ?? gainsbourgLes gouvernants ?? L’Europe et ses institutions (le Conseil Européen, le Parlement, l’Euro groupe…) ?? Peut-être mais encore faut-il avoir une volonté, trouver un consensus pour créer les outils (les armes) de demain afin de réguler la finance mondiale. A ce jour, tout gouvernement français (rose, bleu ou vert) a échoué en 30 ans pour enrayer sa désindustrialisation et donc sa courbe du chômage. Tous !! Tonton, Chirac et Sarko se sont cassés les dents.La France ne peut rien sans ses partenaires européens, à commencer par l’Allemagne. 1693640610Même si la Merkel n’est pas fastoche et que le Hollande esquive tout début de conflit, ils se doivent de s’entendre !! Assurément. Sinon on va à la catastrophe et à des lendemains incertains voir apocalyptiques pouvant provoquer une déstabilisation de nos institutions et à un soulèvement insurrectionnel des peuples français et européens. Aux armes…politiciens !!!

Publicités

Solidaires !

Salut les loulous,

Solidaires ! Oui, soyons le, entre pays de la zone euro  ou pas (Royaume-Uni ou USA) sinon nous risquons d’aller au fiasco. Aidons la Grèce avant qu’elle ne dépose le bilan même si les politiciens helléniques ont mentis sur l’état des finances de leur pays et que les mauvaises habitudes des Grecs de tout faire, par exemple, pour ne pas payer d’impôts (véritable sport national  à tel point qu’il aurait pu être au menu des prochains Jeux Olympiques de Londres) est critiquable. Aidons-nous et nommons un super Ministre des Finances  européen avec de vrais pouvoirs afin de coordonner nos politiques économiques et sociales avant que les Agences de Notations décident de dézinguer l’Espagne, le Portugal ou l’Italie. Barack Obama, qui s’énerve depuis quelques jours avec les républicains pour qu’ils s’entendent avec les démocrates, avant le 2 août, sur les mesures draconiennes à prendre concernant la dette américaine qui menace le pays, Obama donc, a appelé mardi soir dernier, la chancelière allemande Angela Merkel pour la supplier de racheter une partie de la dette grecque et de s’entendre avec ses partenaires. On voit bien que la crise monétaire et financière n’est pas finie, loin de là, et qu’une solidarité dans la zone euro doit se mettre en place (elle aurait du l’être depuis des mois déjà !) car nous risquons d’aller à la banque-route et de laisser des millions de gens dans la rue. Les Grecs l’ont « sévères » et trouvent l’addition injuste. Ils ont raisons. Il ne s’agit pas d’être angélique et baba-cool, oh mes Frères ! mais il devient urgentissime d’installer des contre-pouvoirs et des outils pour réglementer le Marché…comme on dit !