en vrac 80

Salut les pioupious,

« en vrac » fête sa 80ème semaine, sereinement et tranquillement.

Malgré le torrent de protestations aux USA et un appel à Obama pour le gracier, l’exécution de Troy Davis a eu lieu cette semaine, dans l’état de Georgie. Rappelons que la peine de mort est pratiquée dans 34 états  des USA. Pour la 1ère démocratie au monde qui se veut « exportatrice de valeurs démocrates », cela fait tâche dans le décor !

Tony Bennett a sorti son nouvel album de duos (« Duets II ») pour ses 85 printemps. Quelle classe et une voix toujours aussi claire et belle. On a l’impression que le temps n’atteint pas ses cordes vocales. Mention spéciale pour les chansons avec Natalie Cole, Willie Nelson et la regrettée Amy Winehouse (celle avec Lady Gaga est pas mal non plus). J’espère que Tony La Branlette viendra chanter en France (dernier concert, au Théâtre des Champs-Elysée à Paris, en 2000). S’il faut aller l’entendre à Atlantic City, New-York ou à Las Vegas, ça fait cher la place !

Tétard Volcanique, mon Boss, a trouvé un nouveau jeu. Me balancer les évènements majeurs de l’année correspondant au numéro de la rubrique. Il est content de lui. Ca l’amuse et l’occupe. Il pollue mon blog.Je ne peux rien faire. Aidez-moi !!!!!!!

« Unchained Melody » chanté par Johnny devient « Les Enchainés »…drôle !

Le Sénat basculerait pour la première fois en France, sous la 5ème république, à gauche (de 1 à 3 sièges). C’est très mauvais pour Sarko et l’UMP qui ont perdu toutes les élections intermédiaires depuis 2007 (la réforme territoriale et la suppression de la taxe professionnelle ont été très mal perçu chez les élus). Le père Sarko doit être furibard et cela va lui gâcher sa paternité imminente ! Les prochaines semaines risquent d’être intéressantes avec cette relative « cohabitation ». Nouvelle chambre haute, donc, sans Pierre Mauroy, Robert Badinter et Charles Pasqua qui ne se représentaient pas et qui quelque part font leurs adieux à la politique aujourd’hui.

Leçon de susceptibilité par Christophe Hondelatte chez Ruquier:

…bonne semaine.