rentrée 2014

LAURENCE BOONE, NOUVEAU CONSEILLER ÉCONOMIQUE À L'ÉLYSÉEC’est la guerre au PS…et celle des Roses est repartie de plus belle !!! Tempête dimanche dernier devant le show d’Arnaud Montebourg à Frangy-en-Bresse avec comme guest Benoit Hamon, tous deux « faisant les 1035455_hamon-et-montebourg-attaquent-lexecutif-mais-en-parfaite-loyaute-web-tete-0203720489948_660x446pcoqs » et narguant leurs boss devant les caméras de BFM et d’I.Télé. Résultat  ??…remaniement annonçé le lendemain matin, les deux zozos remerciés (enfin surtout pour le premier, le second préférant ne pas rester au gouvernement alors qu’il est ministre de l’Education Nationale et que la rentrée est dans 8 jours !!!). « C’est un choc pour clarifier et soutenir la poitique 10460576_718499084888367_749669870024607156_oécomomique fixée par le Président en janvier dernier ». dira Manuel Valls le mardi suivant au 20H dee France 2.Bref…celles et ceux qui ne sont pas d’accord avec cette ligne l’ont fait savoir à Matignon et n’ont donc pas récupéré leur maroquin ministériel. Auparavant, Aurélie Filippetti avait devançé l’appel par une lettre adressée au couple éxécutif en ne souhaitant pas continuer à la Culture. Tant mieux d’ailleurs car elle a été nulle-de-chez-nulle face au mouvement des intermittents du spectacle fuyant toute confrontation  201408261462-fulllors de ses (rares) déplacements cet été dans les festivals (ajoutez à cela sa gestion calamiteuse du musée Picasso,….). Bref Rain Man a tranché, Valls a valls-gattaz-1280-medeféxécuté, le gouvernement « est au taquet » pour mettre en application (et en musique !) dans des délais les plus rapides le Pacte de Compétittivité et de Responsabilité avec un Medef aux anges faisant « une satnding ovation » au discours-déclaration-d’amour du Premier Ministre (invité mercredi matin à l’université d’été du Medef à Jouy-en-Josas).Même si ça couine et ça jacte chez les frondeurs du PS, que Christiane Taubira (maintenue à la Justice alors qu’elle était à nouveau en partance) a assisté hier à La Rochelle sans y download_20140830_105654participer à l’un de leur débat, que le discours de Valls ce matin en clôture des universités socialistes risque d’être accueilli « fraichement », ce qui compte pour les électeurs (de gauche et droite confondus) c’est les remèdes apportés pour stopper le chômage et la désindustrialisation alarmante du pays. Avec ou sans frondeurs de la gauche-de-la-gauche, des centristes de gauche ou de 3520491_240114_545x341droite…tout le monde devrait prendre ses responsabilités et participer au redressement de la France: que l’on soit au gouvernement, député européen ou sénateur, maire, simple conseiller régional, militant à l’UMP, au PS, au Modem, chez les Verts, les cocos…Madames et Messieurs les
Vers-une-alliance-Bayrou-Juppe-en-2017-Je-le-remercie-mais-c-est-moi-qui-decide-repond-le-maire-de-Bordeaux

politiques,débatez entrre-vous, analysez ce qui a marché  autour de vous pour trouver des solutions communes sans penser à votre ré-election !!!…et tant pis si cela s’appelle la Social-Démocratie et que cela vous mal aux oreilles. Alain Juppé s’est déclaré sur son blog mercredi 20 août au matin à la candidture aux primaires de l’UMP pour la présidentielle de 2017 cueillant au passage les Sarko/Fillon/X.Bertrand/B.Le Maire (François Bayrou lui apportant quelques minutes plus tard son soutien ), cela aurait été « couillu » que Hollande fasse appel aux services des deux compères du Sud-Ouest (ainsi qu’à Jean-Louis Borloo, Corinne Lepage, Dany Cohn Bendit, Marianne de Sarnez, Chantal Jouanno, José Bové...) pour reconstruire les fondations et inventer le nouveau logiciel de la France des vingt prochaines années. Voilà un acte social-démocrate !!

benet306Le grand Tony Bennett continue à 88 ans sa fabuleuse carrière et a quelques dates en Europe dont celle du lundi 22 septembre au Cirque Royal de Bruxelles, c’est aussi le jour de la sortie de son album jazz qu’il a lady-gaga-tony-bennett-600x336enregistré avec Lady Gaga.

sanseverinobalC’est aussi le jour que sort le nouvel album de Sansévérino qui reprend des chansons « fRanNçaiIsES…MOnSieur !! » des années 30.

MAESTRO+2Beaucoup de films depuis mi-juillet: « Maestro » de Léa Fazer narre les souvenirs de feu Jocelyn Quivrin embauché avec Cécile Cassel sur le dernier film d’Eric maestro-michael-lonsdaleRohmer: c’est à mourir de rire, y’a un air de « La Nuit américaine » ou de « Ca tourne à Manhattan », les comédiens sont très drôles, la reconstitution d’un tournage « cheap » est bien faîte et Michael Lonsdasle amène son détachement amusé sur les gens et sa sagesse sur les maestro-pio-marmai-michael-lonsdale-alice-belaidichoses de la vie dans son interprétation du vieux maître de la Nouvelle Vague (malheureusement le film est en fin de carrière mais je vous le recommande en séance de rattrapage via un streaming légal ou en attendant le dvd).

la-dune-photo-53be986fc78f3« La dune » de l’israélien Yossi Aviram touche par son histoire de fils cherchant son père, certes déjà-vu mais porté par les comédiens: mention spéciale à Arestrup et Guy Marchand qui campent un vieux couple homosexuel à l’opposé des clichés habituels (« La cage aux folles »…).

Beaucoup d’autres films: « Un homme très recherché » et « Les combattants » sont les deux belles surprises de la rentrée. j’ajoute le documentaire d’Yves Jeuland sur les journalistes du service politique de la rédaction du journal Le Monde durant la campagne présidentielle de 2012 (« Les gens du Monde« ). 2 déceptions: « 3 coeurs » de Benoit Jacquot (mais Charlotte Gainsbourg tourmentée et Poelvorde en séducteur/destructeur sont formidables !!!) et le film sur James Brown co-produit par Mick Jagger..

en vrac 105 // Spécial Claude Miller

Bonjour toi

Eva Joly est tombée d’un escalier à la sortie d’un cinéma, elle a vu  quoi ??… »Elephant man » ?

Ok,je sais, c’est facile

Après Rohmer, Chabrol, Corneau, Schoendoerffer,  Claude Miller rejoint le cortège funèbre des cinéastes français importants qui nous ont quitté ces deux dernières années.. C’était mercredi soir à 70 ans. Il n’achèvera  pas les finitions de son dernier film, « Thérèse D. », d’après l’oeuvre de François Mauriac, avec la Tautou et Gilles Lellouche. A la sortie de l’IDHEC, il croise François Truffaut qui en fera son directeur de production et deviendra « sa référence » jusqu’à reprendre un synopsis de celui-çi, « La Petite Voleuse » en 1988. Cinéma d’auteur aux confins du populaire et du romanesque flamboyant (je me lâche ce matin !), Claude Miller n’avait pas peur de se confronter aux stars du cinéma français: son « Garde à vue », en 1981, avec Lino, Serrault et la sublime Romy en témoigne. Dialogué au cordeau et « aux petits oignons » par un Michel Audiard très en forme, c’est un combat de coqs qui vous tient en haleine durant 90 minutes. Magistral ! Déjà son premier opus, en 1976, « Ma meilleure façon de marcher » témoignait d’une originalité dans son sujet (le harcèlement, le droit à la différence) en révélant Patrick Bouchitey au côté de Patrick Dewaere. Il avait le flair pour découvrir le talent caché chez des jeunes acteurs et actrices (y compris chez « les filles de » !). Si Charlotte Gainsbourg est devenue une grande comédienne (après sa courte expérience en 1984  sur le oubliable « Paroles et Musique » de Eli Chouraqui), c’est probablement aussi, un peu par « la faute » de Miller. « L’Effrontée », en 1985, a marqué une génération. « …la petite Charlotte » nous a ému aux côtés de Bernadette Laffont et Jean-Claude Brialy. Il en fit de même, en moins convaincant, avec Romane Bohringer dans »L’Accompagnatrice » en 1992. Cinéaste au gouts éclectiques (18 films dont un co-réalisé en 2099 avec son fils Nathan), il a adapté aussi bien Tchekhov (« La Petite Lili »), la romancière anglaise Ruth Rendell (« Betty Fichser… ») ou l’américain John Wainwright. Il ne parvint  pas à monter financièrement un « Nana » d’après Emile Zola. C’est un grand metteur en scène qui a beaucoup donné aux acteurs, techniciens et au public. Le cinéma français est en deuil aujourd’hui.

en vrac 74

Salut les kids,

Peut-être que vous n’étes pas encore levé mais sachez qu’  » en vrac  » ne fait pas la grasse mat, lui ! Rapide coup d’oeil sur l’agenda cinématographique « spécial Tétard Volcanique » des prochaines semaines:

 Ouverture des festivités le mercredi 17 août avec « Conan », qui je le rappelle, n’a jamais été fait au cinéma.

 Vous imaginez le pognon qu’il fout en l’air, le Nain des Montagnes, alors qu’il peine, difficilement, à nourrir sa tribu ! C’est désespérant…un bébé si prometteur à sa naissance !

 Heureusement qu’il y a un John Landis dans le tas !

 

 

 

 

 Ca nous manquait tiens !

A propos de l’adaptation au cinéma de Tintin, je cite les pensées fumeuses de Tétard Volcanique sur son blog: « Tout petit, je trouvais les dessins statiques et les histoires ennuyeuses à mourir (à côté d’un Philémon, d’un Valérian, des superhéros genre Spiderman, Hulk et cie…). En grandissant, je découvrais le côté tous blanc, bien propre… ». Mais tu vas arrêter de te la « péter », non !?!…alors que tu sais très bien, au fond de toi, que tu vas foncer voir le film because ton dieu Peter Jackson est dans la combine (avec Spielberg) !

Ah les chacals ! Ils ont osé toucher à ce chef d’oeuvre de Sam Peckinpah avec Dustin Hoffman !

 Ai donc vu « Melancholia » de Lars von Trier…c’est absolument envoutant et fascinant. Sujet très fort qui vous tiens par la barbichette (et par les valseuses aussi !) malgré une caméra qui bouge et tremblote dans tous les sens (comme d’hab chez von Trier !). Le film nous reste dans la tronche (pas comme « The Tree of life » de Terence Malick) et les interprétations de Kirsten Dunst, ma p’tite Charlotte et John Hurt sont FOR-MI-DABLES !

Saluons une heureuse initiative: «La Septième Salle» est un projet qui devrait voir le jour dès 2012 dans huit salles indépendantes de cinéma en France. Son principe: faire du spectateur le programmateur du film qu’il souhaite voir dans sa salle de proximité. Le médium : Internet, avec un mode de sélection démocratique, le vote. Espérons que cela permettra de re-programmer des films retirés rapidement de l’affiche et permettre aux films du répertoire d’être projetés en salle.

Comme chaque année, le Journal Du Dimanche, publie le classement des 50 Français préférés par le public dont voici les 10 premiers (sachant que le trio de tete n’a pas changé par rapport à 2010), à part un ou deux arrivants, rien de neuf sous le soleil:

Les plus grosses chutes: Michel Drucker perd 20 places (40 ème) et Nicolas Hulot 18 (36 ème). Sophie Marceau est à la 15 ème place…injuste !…je sais, je suis amoureux !

A plouche les loulous.