asSez…NCF !!!

334525-bac-2014-la-scnf-poursuit-la-greve-620x0-1Ras le bol (avec la casquette !) de cette entreprise de service public qui ne l’est que quand ça arrange ses syndicats, ses cheminots, son régime de retraite spécifique et qui méprise et malmène régulièrement des milliers de français lors de jours de grèves pas toujours expliqués et souvent inutiles. Marre de payer « un bras » un billet Lille -Paris (de 25 à 81 €selon les jours et les heures pour un aller !!!) ou un Cosne-sur-Loire/Paris-3920249_dbddfb47ef03500513858555a97c6c9f0c13a0fcBercy, en 1ère classe à 46 €, dans un train de 5 wagons (au lieu de 10) dont la première classe a été supprimée sans prévenir les chefs de gare (on croit rêver !!!). Je vais faire « mon Eric Brunet« , journaliste-editorialiste-polémiste (et sarkosyste !) de BFM TV et de RMC ou de son intervieweur-star-« les yeux dans les yeux », Jean-Jacques Bourdin.

20140610PHOWWW01606La Commission européenne demande depuis des années à la France de se préparer à la concurrence ferroviaire, la SNCF négocie depuis 18 mois avec les syndicats maison un nouveau statut de l »entreprise (3 entités) en absorbant le Réseau Ferré de France (propriétaire et gestionnaire du réseau ferroviaire français). La grève se déclenche, le gouvernement fait des propositions (via son Secrétaire d’Etat aux Transports, Frederic Cuvillier), qui ne satisfont pas une partie de la base de CGT Transports et de SUD-Rails qui se font « une guéguerre » de chefs et d’égos face aux caméras !! Résultat un boxon phénoménal depuis une semaine dans les gares, des usagers exaspérés et épuisés et un stress supplémentaire pour les bacheliers se rendant en train lundi dernier à leurs épreuves de philosophie. On sait ce pays difficile à réformer, on constate et subit « depuis Mathusalem » l’intransigeance d’une partie des cheminots se dressant et s’arc-boutant « comme des coqs » à la moindre demande de changement ou de modification de leurs statuts, donnant le sentiment de vivre comme Jean Gabin dans « La Bête Humaine » et refusant tout modernisme et nouveauté.

sncf_33_1la-greve-a-continue-de-s-effriter-lundi-avec-un-taux-de_1881466_480x30017411622

Ils n’ont pas c’est vrai un patron le plus à l’écoute, Guillaume Pépy, très fort par contre pour affronter 1837927_3_b317_guillaume-pepy-dans-les-tout-nouveaux-tgv_c2d55f077f0c13bd604c0c22c54be0a6les médias lors du déraillement du train en juillet 2013 à Brétigny-sur-Orge, faisant preuve de sang-froid et de retenue auprès des familles endeuillées. Cela rappelle décembre 1995 où le le pays avait été bloqué par les cheminots (et les chauffeurs routiers) malmenant le gouvernement Juppé avant sa chute.

…bref ils commencent à vraiment nous faire chier les cheminots, ceux (ultras) minoritaires (et psycho-rigides).

 

Publicités

en vrac 126 // Rentrée 2012 (suite)

Hello les kids,

« en vrac » sera aujourd’hui principalement le prolongement de mon article précédent concernant la rentrée 2012 au sens large et dans de nombreux domaines.

Clint Eastwood a été lamentable et ridicule en se rendant à la soirée d’investiture de Mitt Romney à la Convention des Républicains à Lapra (fForide). Républicain depuis toujours (c’est son droit), maire de Carmel en Californie durant de nombreux mandats, le comédien a cru bon de faire un sketch en s’adressant à Obama représentée par une chaise vide. Il y eu bien sûr des applaudissements  chez les 4000 délégués mais rapidement de la gêne se fit sentir au sein de l’équipe du candidat car ce fut long, laborieux, poussif et « un peu » pathétique. Eastwood a 82 ans, vieillit et devrait peut-être s’arrêter avant de finir comme Charlon Heston.

« Les Enfants loups, Ame & Yuki”, de Mamoru Hosoda est un petit bijou et le voilà enfin le digne successeur de Hayao Miyazaki ! Ce dessin animé est plein de poésie, très émouvant et un hymme à la nature et aux animaux et rappelle fortement « La Princesse Mononoké ». Allez…si on veut chipoter, on peut dire qu’il y a 10 minutes de trop. J’espère qu’ « un bouche à oreille » va fonctionner et qu’il va rencontrer du succès.

François Hollande vient à peine d’achever ses 100 premiers jours de présidence que déjà fusent les critiques venant de droite (mais ça, c’est normal et habituel pour toute opposition qui se respecte !), genre Nathalie Kosiusko-Morizet (« Francois Hollande a passé des 3 premiers mois à détricoter ce qu’avait mis en place Nicolas Sarkosy ») mais aussi et c’est plus surprenant (quoique) beaucoup de la gauche: de, of course !, Jean-Luc Mélenchon (« 100 jours pour presque rien ! »); des syndicalistes Bernard Thibault (la CGT appelle à manifester le 6 octobre) et Jean-Claude Mailly (FO); des éditorialistes (« Hollande doit reprendre la main »; « l’hyper-présidence de Sarkosy a changé la donne et a habitué les Français à de l’hyper-activité »; « Finis la présidence normale, chère à François Hollande »…). Le chômage ne fait qu’augmenter depuis 1 an (presque 50.000 chomeurs par mois); la saison touristique s’est principalement concentrée sur le mois d’août et les hôteliers connaissent un recul de leurs fréquentations (exceptés ceux de Paris), des plans de licenciements sont annoncés chez, par exemple, Bouygues, Alcatel, SFR ou dans l’immobilier Le gouvernement doit trouver 33 milliards d’économies dans son budget 2013 (et encore, il table sur une croissance de 1,2% qui est, on le sait, déjà trop élevée). Bref Flamby (secondé par son Premier Ministre) a repris la main et a bien compris que ses 60 propositions de candidat doivent être toutes appliquées (même si certaines sont contestables…comme le taux d’imposition à 75% sur le revenu…) et qu’il doit enrayer un début d’impopularité. Les marchés financiers malmènent les dettes de l’Espagne et de la Grèce et une majorité d’allemands souhaitent le retrait de la zone euro de cette dernière Le changement, c’est maintenant…et surtout tout de suite !!!

Extrémisme(s)

Salut,

Extrémisme, extrémistes. Un théâtre parisien, celui de la Ville, assiégé par des fous-barjots catholiques, furieux qu’une pièce de Roméo Castellucci, « Sur le concept du visage du fils de Dieu ». y soit programmée, la jugeant blasphématoire, et mettant du coup un quartier sans dessus-dessosu. Pour l’instant pas de bobos mais vigilance, cela rappelle le cinéma « Espace Saint-Michel, Paris 5ème, entièrement brûlé, le samedi 21 octobre 1988,par un intégriste catholique car la programmation affichait, depuis 4 jours, « La dernière tentation du Christ » de Martin Scorsese (ressorti l’année dernière, d’ailleurs, dans l’indifférence générale !). Dégats par contre considérables, dans la nuit de mercredi, au siège du journal satirique « Charlie Hebdo », boulevard Davaux-Paris 20ème, qui a été entiérement détruit par le jet de 2 coktails molotovs. Quelques heures plus tard paraissait son nouveau numéro, avec comme rédac en chef, le prophète Mahomet, rebaptisé pour l’occasion « Charia Hebdo ». De plus le site a été attaqué, au même moment, par des hackers turcs appelé « akincilar » le jugeant « devenu notre cible après cet affront à nos valeurs religieuses… », et l’hébergeur belge a reçu des menaces de morts et a été contraint de « fermer » le site (Claude Guéant, ministre de l’Intérieur, qui a condamné l’acte, a diligenté une enquête…et patati et patata).. Charb, le directeur de la publication de l’hebdomadaire, veut croire « qu’on va découvrir que les incendiaires sont deux cons du quartier, comme il y en a pleins ».  Avec les précautions d’usage et de prudence, on craint que l’acte criminel vienne de milieux intégristes islamistes, une seconde offensive de mails sur son site a été menée par des inconnus dont l’adresse courriel « tn » amène en Tunisie  Tout çela ne sent pas bon et nous rappelle l’affaire des douze dessins parus,  le 30 septembre 2005, dans le journal danois « Jyllands-Posten » ou la « fatwa »  lançée contre l’écrivain Salman Rushdie, contraint à la clandestinité, suite à la parution en 1988 de son livre « Les versets sataniques ». En 1995, alors que Israël et la Palestine était à deux doigts de sceller un pacte de paix et de reconnaissance mutuelle et irréversible, le premier ministre israélien Isaac Rabin était assassiné par un extrémiste juif.

La Tunisie a voté pour élire sa Constituante  et c’est le parti des islamistes modérés « Ennahda » qui est arrivé en tête avec plus de 40% des suffrages. Les militaires égyptiens qui contrôlent les manettes du pays (jusqu’aux prochaines élections, espérons-le) ont emprisonné un blogeur et ne font rien, surtout, pour arrêter les attaques criminelles perpétrées contre la minorité orthodoxe des Coptes (environ 7 millions de personnes tout de même). Le président libyen du Conseil National de Résistance, Mustafa Abdeljalil, a déclaré que la future Constitution de la Libye serait basée sur la « charia » rétablissant la polygamie et interdisant le divorce puis revenant sur ses propos sous la pression des chancelleries occidentales. Nanard Henri-Lévy nous explique, dans son blog-notes hebdomadaire paraissant dans  » Le Point » , la façon dont les mots suivants « ont été détourné »par les islamistes: « djihad » (signifie « effort spirituel » devenant « guerre sainte »); « charia » ( « voie » et « un ensemble de valeurs » devenant « code » ou « carcan »); « fatwa » ( « avis religieux » devenant « condamnation à mort »). Instructif ce que nous dit le philosophe, non ? Comme quoi, on en apprend tous les jours !

P.S.: Bravo au journal « Libération » et à son directeur, Nicolas Demorand, d’avoir proposé le gîte et le couvert à l’équipe de « Charlie Hebdo » qui va pouvoir travailler sur son numéro de mercredi prochain (les journaux « Le Nouvels Obs » et « Le Monde » ainsi que le syndicat la CGT s’étaient montré aussi accueillants et solidaires). Dans le malheur…y a parfois du bon !