en vrac 92

Salut les kids,

On est tout juste le 8 janvier et je ne le supporte déjà plus ! Ecoute-moi bien minuscule Tétard auvergnat, ou tu arrêtes de me gonfler avec « tes soi-disants devoirs que l’on se doit d’avoir à nos lecteurs », ou je dévoile tous les jours ton intimité (et crois-moi, y’en a dire et à redire…et c’est pas toujours du joli-joli !). Non mais !! entendez le avec sa prose d’instit ! Je fais ce QUE JE VEUX ! Et c’est pas ta pomme qui va me faire peur ! Mais quelle plaie ce boss ! Mon Dieu que je le hais !!!

Oui je suis aux sports d’hiver. Oui je vais m’en mettre plein la panse et accessoirement, j’irai faire du ski pour « sculpter mon corps de rêve ! ». J’en ai parlé à mon nutritioniste, il abonde dans mon sens (ah la tomme d’abondance !!!) , me trouvant petite mine ces derniers temps.

Allez voir le film  « Une Vie meilleure » de Cédric Kahn. C’est très touchant et c’est une formidable leçon de vie et d’espoir. Bravo à Leila Bekhti,
Guillaume Canet et au petit Slimane  Khettabi.

Le monde du cinéma français est en deuil. Pierre Gamet (qui a la barbe), grand ingénieur du son, est décédé d’une crise cardiaque, hier à l’âge de 67 ans. Carrière hallucinante de Claude Berri à Jean-Paul Rappeneau, en passant par Bertrand Blier, Alain Corneau, Costa Gavras, Claude Zidi, Guillaume Canet ou Gérard Lauzier. Depardieu l’imposait à une époque car Pierre Gamet se refusait d’utiliser les micros HF excécrés par l’acteur. Il prenait du son direct uniquement à la perche, aidé par son fidèle assistant , Bernard Chaumeil (à gauche sur la photo). Je ne connaissais l’homme que de réputation mais sa gentillesse et sa modestie manquent déjà à de nombreuses personnes au vu des nombreux mails, textos recus et messages déposés sur les réseaux sociaux.

« Intouchables » vient de battre aujourd’hui « La Grande vadrouille » de Gérard Oury avec 17.320.000 entrées France. Prochain objectif, battre les 20.500.000 entrées de « Titanic » et de « Bienvenue chez les Ch’tis ». Au point où on en est, everything is possible (vous avez vu mon anglais de fou !).

…bonne semaine, les loulous.

Publicités

en vrac 90

Salut les artistes,

90 ème numéro d’ « en vrac », un record et un exploit face aux attaques basses et mesquines de mon Boss, Tétard Volcanique. 90 dimanches à me mettre « la pression » si « en vrac » n’est pas publié avant midi. Tu sais quoi Tétard ? JE FAIS CE QUE JE VEUX !!! Non mais !!…et saches que tu ne me fais pas peur !!! Même plutôt marrer…avec tes grands principes à la noix !

Drôle, efficace, contestable ?…moi je trouve pas.

Canal+ a sa cérémonie ringarde chaque année, Les Césars. TF1 elle, c’est celle des Mis France. L’heureuse élue est Miss Alsace, j’en suis ravi pour elle !

En 1971, l »Etat décide d’étendre le camp militaire de La Cavalerie (sud-est de Millau) sur le haut-plateau du Larzac, dans l’Aveyron. 104 agriculteurs décident de résister face aux expropriations de leurs terres. Ils vont se connaître, apprendre à s’écouter et à travailler ensemble, rencontrer des maos, des hippis,des illuminés, des agriculteurs venus en renfort d’ailleurs (dont certains « éliront et adopteront » cette terre dont José Bové), feront pour certains quelques jours de prison, manifesteront en tracteurs à Rodez, monteront à pied à Paris (ils seront « stoppés » à Orléans par les syndicats), « reconstituront » une ferme grandeur nature au pied de la tour Eiffel avec brebis, apprendront à négocier avec les politiques et les syndicats d’ouvriers. La fin de partie sera sifflée par l’élection de François Mitterrand en mai 1981 qui décidera d’arrêter l’extension . Le combat aujourd’hui s’est déplacé sur les OGM, l’arrêt du gaz de schisme, la mal-bouffe of course (avec le « démontage » du Mac Do à Millau) bref ce que l’on appelle l’altermondialisme. Christian Rouaud raconte tout ça fort bien dans son formidable documentaire, « Tous au Larzac », terre militante, politique et contestatrice, peuplée d’ « emmerdeurs » citoyens.

Box-office français 2011, « Intouchables » à plus de 12.000.000d’entrées en 5 semaines d’exploitation… c’est fou !, non ?

« Carnage » est le nouvel opus de Roman Polanski. Je l’ai vu, c’est un huit-clos à 4 personnages oppréssant, qui nous tient en haleine pendant 80 minutes mais avec beaucoup d’humour. Le cinéaste maîtrise parfaitement bien sa mise en scène et son découpage dans un décor unique: ici un appartement. Rappelons-nous du « Couteau dans l’eau » (un bateau); « Cul de sac » et « La Jeune Fille et la Mort » (une maison). Polanski, à 78 ans, a encore du talent et reste un immense metteur en scène qui ne se « repose pas sur ses lauriers ». Sortie le mercredi 7 décembre.

…bonne semaine, les loulous.