Lettre à gros Gégé

Cher Gérard,

gerard-depardieu-20060622-138953J’ai du mal à vous défendre ces derniers temps, beaucoup de mal même. J’ai tout entendu sur vous: goujat, ivrogne, goret, vulgaire, pêteur, plotteur de seins, comédiennes ou figurantes chahutées, zigounette montrée à la moitié « du gerard-depardieu-plmétier », usage du téléphone portable durant les prises…mais aussi doux, gentil, attentif, drôle, cultivé, EXTRAIT DU FILM "LES VALSEUSES"           AVEC PATRICK DEWAERE ET GERARD DEPARDIEU.généreux (capable d’inviter qui de l’équipe dans la meilleure table Depardieu-Unesco-Gastronomie-Depardieu-Unesco-Gastronomiegastronomique de la ville !), rassurant par votre stature, acteur maitrisant admirablement la technique (et donc « une épaule » pour un jeune metteur en scène). Je travaille dans le cinéma-téléfilms depuis 20 ans mais n’ai RO20098167jamais eu la chance (?), la joie (?) de tourner avec vous. Je vous promets que si j’ai voulu « en être », c’est pour croiser les 79579.gifChabrol, Sautet, Demy, Pialat, Truffaut , Lelouch, Tavernier ou affiche-URANUSClaude Berri mais aussi Michel Serrault, Deneuve, Belmondo, Ventura, gerard-depardieu-20060902-1577781714562,J8pewl_AL5lVjAz0EF78Zj+1+ep9VZmtno7d6guTTjRw+7oNmxMioOI6kztYzm9gPGnkVBCfYYeZ3H8jcyq0DA==Adjani, Coluche, Suzanne Flon,Montand, Annie Girardot, Claudia 0850_p-20050223-008GWV_0KEHBKYXCardinale, Delon, Noiret, Sophie Marceau, Bernard 0000271_gal_004_medBlier, Rochefort…et vous !!  Citons dans le désordre: « Les Valseuses »; « Barocco », [MEGAUPLOAD] [DVDRIP] Sept morts sur ordonnance [FRENCH]« Sept morts sur ordonnance »; « Police »; « Jean de Florette »; « Le choix des armes »; « Buffet froid »; « Rêve de singe »; » Loulou »; « Le Sucre« ; « La depardieu-deneuveChèvre » (et ses suites);  « Le dernier métro »;  « La Femme d’un fugitifs-01-gcôté »…j’en 46f86697c9ff5oublie ? « Le retour de Martin Guerre »; « Rive droite, rive gauche »; « Fort Saganne »; « Uranus »« Sous le soleil de Satan »; « Le colonel Chabert »; « Mon père ce héros »« Le 46f8832557275Garçu »; « Green card »; « Un pont entre 2 rives »;
drole-d-endroit-pour-une-ii03-g« Danton »; « Drôle d’endroit pour une rencontre »; « Tenue de soirée »; « Camille Claudel »; cyrano-de-bergerac_08-c-benoit-barbier« Elisa »
…et bien sûr, j’allais l’oublier « Cyrano » de Jean-Paul Rappeneau (sacrilège !!!). et c’est tout ??…non. Contrairement à ce ELISA-1994_portrait_w858que je lis ces derniers jours ( en particulier, un article dans le « Libé » d’hier intitulé « Gérard Depardieu: un acteur au Rabelais »), vous n’auriez rien fait de bien cette dernière décennie excepté « Mammuth » des deux gugusses Delépine & Kenvern (ça se discute car il n’y a pas de scénar, juste une « accumulation » de sketches !). Faux ! Archi faux !!. Il y a: 01« Quand j’étais chanteur » et « A l’origine » de Xavier Giannoli; « La Tête en friche » de mesrine1_4Jean Becker; « Bellamy » de Chabrol; « Potiche » de François Ozon où en député communiste indécrottable, vous retrouvez un amour de jeunesse; « Mesrine » de Jean-François Trichet (second rôle); votre participation dans 18854« La Môme » de Olivier Dahan. Enfin, vous êtes crédible dans Obélix (les films beaucoup moins, exception faîte du Chabat !). Votre problème n’est pas que vous n’êtes plus un grand acteur (vous l’êtes !) mais que vous tournez n’importe quoi 10 mois de l’année: votre amour (?), besoin (?) d’argent vous fait accepter n’importe quelque nanar (premier rôle comme participation secondaire ou exceptionnelle):  137_ph1.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx« Bogus »; « Les 102 Dalmatiens »; « 1492: Christopher bogusCollomb »; « My vater this hero »; « Vatel » (ah ça c’était le grand rêve de « la carrière américaine » !) mais aussi « XXL »; « Bimboland »; vidocq_2000_portrait_w858« Vidocq »; « L’autre Dumas »; « Astérix III »; « Aime ton père »; « Blanche »; « San Antonio »; « Boudu »; « Je préfère qu’on reste amis »; « Michou d’Auber »; « Disco »….la liste est longue. 20120312PHOWWW00110Probablement les impôts. Et puis aussi: investissements dans la recherche de pétrole autour de Cuba avec vos potes Castro depardieu-gerard.net Gérard Bourgoin (le roi du poulet); des vignes en Anjou et dans le Languedoc (et au Maroc je crois), des baraques partout, des restaurants et des hôtels (vous faîtes travailler, je crois, environ 80 employés), des placements merdiques dans 20120312PHOWWW00111l’Europe de l’Est (Sarko vous a plusieurs fois « sauvé » du gouffre !!) et j’en oublie surement ! Vous êtes un ogre, Monsieur Depardieu ! 140 ? 150 kilos ? Vous allez exploser !! StoOOOOp !!! On arrête le jaja, l’épais saignant, le frometon et on se met fissa aux produits de la mer !!! et cuits à la vapeur hein ???? Pas au beurre et à la crème !!!

10781_1287132054_Mission-Shangai-DepardieuMais plus ca va, plus le plaisir diminue de vous rencontrer: soutiens à Poutine; Castro, Georges Frêche; les dictateurs tchétchéne et ouzbek (Ramzan Kadyrov et Islam Karimov); votre comportement aviné dans un avion, votre « parcours  politique » cynique et intéressé (de 20120312PHOWWW00109Mitterrand à Sarko…mais vous n’êtes pas le seul !)….la lassitude me vient soudainement. Ras-le-bol de vous voir dans la rubrique « Faits divers » ou lire vos propos sur la France ou Juliette Binoche. Vous crachez un peu trop dans la soupe monsieur Depardieu Oui vous détestez Hollande et son taux de 75 % pour les revenus de plus d’1 million d’euros. Oui c’est un impôt LpjLy9UDgmZ13n4_mIxCZjl72eJkfbmt4t8yenImKBVaiQDB_Rd1H6kmuBWtceBJexorbitant. Mais c’est exceptionnel et pour 2 ans !! Because c’est la crise !! Même Sardou est ok pour le payer, estimant qu’il faut être patriote en temps de 287--LISE_0020crise. Pas vous. Comme de nombreux artistes et chefs d’entreprises. Dommage. Décevant de votre part (votre amie Barbara doit être chagrinée). Alors bienvenue en Belgique, et mollo sur la cervoise, les moules et les frites !

GG2P.s.: Ci-joint la lettre violente que le comédien Philippe 462707Torreton adresse à Depardieu (publiée dans le « Libé » du mardi 18 décembre 2012)…et la réponse cinglante de Catherine Deneuve.

en vrac 84

Salut les baltringues,

Un dimanche sans « en vrac », c’est un peu comme Poiret sans Serrault, Juliette sans Roméo ou Laurel sans Hardy (« Le Testamour »-Jacques Dutronc)

Le colonel et surtout tyran Muammar Kadhafi a été tué jeudi après-midi, à Syrte, par les tirs de l’OTAN (?), par une main vengeresse et haineuse d’un insurgé (?) On ne le saura pas. Pas d’enquête, ni d’autopsie. On ne sait pas où il sera enterré,  En attendant, depuis 2 jours à Misrata, sa dépouille est visitée et prise en photo par des milliers de libyens. Dans les rues, on crie, on hurle de joie et on tire dans tous les sens. L’OTAN a annonçé que leurs interventions militaires prenaient fin le lundi 31 octobre. Tout reste à (re)construire en Libye: les batiments publics (administrations, hopitaux, écoles…), les infrastructures pétrolières (je parie que la France et le Royaume-Uni vont se précipiter pour proposer leurs services….si ce n’est déjà fait ! les ricains étant en embuscade pas loin). Mais surtout la Libye doit apprendre la démocratie: s’écouter, se respecter, travailler ensemble, donner une légimité au Conseil National de Transition qui doit rédiger une Constitution, organiser des élections sans triches et arrangements entre chefs de tribus. La Tunisie vote aujourd’hui pour choisir les 217 représentants qui écriront la nouvelle Constitution: espérons que cela va bien se passer sans triches et sans débordements, que cette nouvelle page tunisienne sera une leçon de démocratie pour sa voisine libyenne et aussi pour l’Egypte, la Syrie, le Yémen, le Quatar, et l’Algérie (qui ne « bouge » pas pour l’instant).

Un coup de gueule. J’essaye toujours de défendre des films que j’aime ou qui méritent des « coups de pouce » (enfin pas de prétention de ma part, disons « pour nourrir et contribuer » à un bouche à oreille favorable). Mais le nouveau film de Maïwenn, « Polisse », me sort pas les trous de nez. Que la réalisatrice et comédienne est la faveur des médias devenant membre du club fermé « de ceux qui ont la carte » (Patrice Chéreau, Arnaud Desplechin…) et qu’elle ait obtenu « le Prix du Jury » cette année à Cannes, tant mieux pour elle. Mais je trouve que son entreprise est une vaste escroquerie. Ce n’est pas tant la Brigade de Protection des Mineurs (BPM) qui l’intéresse mais surtout sa pomme, sa love-story avec Joeystarr  ou ses rapports conflictuels avec les hommes (très lâches) et les femmes( très immatures et incapables d’aimer et d’être aimée). Ok pourquoi pas?!? Mais que l’on nous « vende « pas le film comme une plongée « naturaliste » dans une unité de police spécialisée  dénonçant le manque cruel de moyens et le peu d’intérêt porté par les pontes du ministère de l’intérieur. N’est pas Maurice Pialat qui veut (« Police ») ou Bertrand Tavernier (« L627 »). Les comédiennes Karin Viard  et Marina Foïs sur-jouent et sont exaspérantes. Beaucoup de scènes sont « clichées » et arrivent comme ça sans réellement de liens avec les précédentes. Quelques scènes très émouvantes (le petite garçon, séparé de sa mère, qui se met à hurler) et un Joeystarr qui, je dois l’avouer, est sincère et touchant.

…étonnant, non ?

Jean amadou, auteur-chansonnier, est décédé (1929-2011). Il fut, entre autre, l’une des « plumes » du « Bébete Show » de Stéphane Collaro sur TFI.

…bonne semaine.

Culte 2, le retour !

Hello les wouinwouins,

Tétard Volcanique, mon Boss, n’a visiblement pas compris ou a feint de ne pas comprendre la démarche de mon article « Culte !« . J’avais, semble-t-il, pris des précautions en soulignant que la part de subjectivité et le goût personnel étaient relatifs et que le nombre d’entrées n’était pas un critère pour définir un film culte.Qu’il était surtout générationnel voir plus si « un bouche à oreille » des anciens se créait sur les jeunes. Il y a eu évidemment des oublis (certains sont volontaires genre Carpenter et son Big-band because c’est pas ma crémerie et que c’est du « sous-cinéma » !) mais j’avais fini l’article en m’excusant auprès de nombreux metteurs en scène liés à des films que je considère comme cultes. Et je n’ai cité exclusivement qu’un film de leur carrière. Tétard Volcanique n’a pas compris (comme souvent), est tombé bassement dans le traquenard. Décevant comme toujours. Donc, je vais changé mon « fusil d’épaule » en vous proposant une liste d’une quatre vingtaine de cinéastes/metteurs en scènes/réalisateurs/ »bons faiseurs » reconnus, de toutes nationalités, vivants ou non, aux styles souvent différents, associés avec 3 films de leurs filmographies (en ignorant souvent les choix de mon Boss). Sont-ils pour certains cultes ?… ou tout simplement un classique, un grand ou bon film … à vous de me le dire !

Lire la suite

en vrac 50

Coucou toi,

et bin voilà…une nouvelle année qui commence ! un cinquantième « en vrac » en guise de lendemains fêtés joyeusement et pas qu’avec de l’eau, j’imagine !?!

Philippe Noiret, avant la pause déjeuner d’une journée de tournage ou de retour de ballade  à cheval dominicale, hurlait « j’ai faim !!! » en faisant trembler les murs . Michel Boujenah lui fit faire un fauteuil spécial « clin d’oeil et hommage » à ce rituel quotidien.

Ai revu pour bien commencer l’année, la version restaurée du « Guépard » de Visconti. Sublime !…toujours aussi sublime ! J’avais oublié que Reggiani y jouait, dis donc !

Pour le générique du début de son film « des enfants gatés » (1977), Bertrand Tavernier a eu la bonne idée de proposer à Rochefort & Marielle de chanter la chanson « Paris jadis » de Jean-Roger Caussimon et Philippe Sarde…que du bonheur !!!

Les professeurs rencontrés par Jean-Pierre Marielle à son sujet: « …mais arrêtez Marielle de faire n’importe quoi ! »…titre de ses mémoires sous forme d’abécédaire. Très drôle !

…bonne journée et bonne année, les loulous.

en vrac 49

Hello les loulous,

Dernier « en vrac » de l’année avec un premier bilan cinématographique, même s’il reste quelques films à voir.

Mon top ten 2010 (hors reprises et films du répertoire):

1°) « The Ghostwriter » de Roman Polanski

2°) « Des Hommes et des Dieux » de Xavier Beauvois

3°) « The Social network » de David Fincher

4°) « La Princesse de Montpensier » de Bertrand Tavernier

5°) « Le Président » d’Yves Jeuland

6°) « The Inside Job » de Charles Ferguson

7°) « The American » de Anton Corbijn

8°) « Machete » de Robert Rodriguez

9°) « Tamara Drewe » de Stephan Frears

10°)Ex aequo: « Black Dynamite » de Scott Sanders // « Les Contes de l’âge d’or » de Cristian Mungiu

….des grands cinéastes nous ont livré d’excellents crus, la confirmation d’un grand metteur en scène sur qui il faut compter (Xavier Beauvois), 2 documentaires fabuleux (on peut rajouter aussi, dans cette catégorie, « Cheminots » de Luc Joulé & Sébastien Jousse et « Cleveland contre Wall Street » de Jean-Stéphane Bron), 2 films « hommages-à-la-manière-de » à des « sous-genres » cinématographiques, un second film prometteur et peut-être un futur grand metteur en scène (Anton Corbijn), 1 adaption réussie d’une bande-dessinée. Il manque un film d’animation à mon palmarès. rien qui ne m’est enchanté cette année, peut-être éventuellement « L’Illusioniste » de Sylvain Chomet. En tout cas, pour répondre aux détracteurs et pessimistes en tous genre, le cinéma est loin d’être mort et cette année 2010 a été plutôt riche et éclectique (n’hésitez pas à réagir et à donner votre top ten afin que l’on s’engueule !). Et viva le cinéma !

Voilà ce que j’ai commandé au Père Noël, cette année, et il a été super cool avec moi car il a exaucé toutes mes demandes. Merci toi !

…bonne fin d’année.

Bertrand « tatav » Tavernier


Hello les Mickeys

Je vais vous causer de Bertrand Tavernier(que je ne connais pas) mais qui fait partie de ma « dream-team » de cinéastes à moi. Surnommé par les « Professionnels de la Profession » et ses proches collaborateurs et acteurs « Tatav », notre lyonnais national nous a livré son 27 ème  opus(documentaires compris), « La princesse de Montpensier », sortie le 3 novembre dernier et toujours en salle. Riche et éclectique filmographie , débutée en 1974, avec « L’horloger de Saint-Paul », du « Juge et l’Assassin » à « La Vie et rien d’autre » en passant par « Coup de torchon » ou « Daddy nostalgie », ses films traitent aussi bien de la police (« L627″), d’un fait d’hiver (« L’appât »),d’une équipe pédagogique d’une école maternelle à Anzin-59 (« Ca commence aujourd’hui»), que de la télé-réalité avant l’heure (« La mort en direct ») ou de la Résistance à travers le prisme d’un technicien de cinéma (1er assistant réalisateur) travaillant sous l‘Occupation Allemande à Parisss (« Laissez passer »). Tavernier a donné à Philippe Noiret ses plus beaux rôles (et son second César) et a fait tourner Romy Schneider, Michel Galabru, Nathalie Baye, Hervey Keitel, Gérard Lanvin, Philippe Torreton, Sabine Azéma, Jean Rochefort, Jacques Gamblin, Dirk Bogarde et Tommy Lee Jones.C’est aussi un pote d’Eddy Mitchell (et rien que pour cela, il a ma reconnaissance éternelle !), qui a campé un formidable crétin (Nono) dans « Coup de torchon ».

Ancien Attaché de presse, Bertrand Tavernier est un puit de culture ( de cinéma, de jazz, de littérature, de politique…) et un cinéaste-citoyen qui ouvre sa geule, et surtout, qui s’implique (de « l’exception culturelle » aux « mines anti-personnelles », en passant par les « doubles peines » ou à une cité soi-disant-à-problèmes -non-loin-du-périphérique).

Il tient un DvdBlog, sur le site de la SACD, . et répond à vos questions (je l’ai testé pour vous). Il est Président d’Honneur de l’Institut Louis Lumière à Lyon et anime, tous les trimestres, « Une Malle aux Trésors » au Forum des Images à Paris. Tatav est très apprécié par les techniciens du cinéma, .Voilou.

…à plouche.