Présidentielle 2017 : l’après élection…

Spécial 2er tour avec commentaires, photos, correspondants dans toute la France (enfin surtout en Auvergne si Tétard daigne montrer « sa fraise »), dessins, réflexions (on va essayé) tout au long de la journée, de la soirée, un peu de la night et des jours suivants jusqu’au second tour.

Lundi 08 mai 2017 :

Le fil d’actualité :

19H45 :

Christian Estrosi vient de démissionner de la présidence de la région PACA…futur premier Ministre dimanche soir ?

12H40 :

12H05 : Résultats définitifs du Second Tour annoncé par le Ministère de l’Intérieur :

Emmanuel Macron :  66,10 %               Marine Le Pen : 33,90 % 

11H40 : 

08H10 : 12 millions de français ne se sont pas déplacés.

08H00 : Quelques résultats :

Yerres (Essonne) dont Nicolas Dupont-Aignan est le maire :

Participation : 75,84 %       Emmanuel MACRON : 68.47 % (9 425 votes)      Marine LE PEN :  31.53 % (4 341 votes)

Deûlémont

(59-village frontalier de la Belgique à 15km de Lille)

1 419 inscrits

23,82 % d’abstentions (338 d’abstentions)     Emmanuel Macron :  56,45 % (551 voix)        Marine Le Pen : 43,55 % (425 voix)
Marine Le Pen : 32,4% (1.625 voix)
Dans la commune de Thiers, sur l’ensemble des électeurs, 28% se sont abstenus, 5,4% ont voté blanc et 3,8% ont déposé un bulletin nul dans l’urne.

 

07H45 : dans le « Times » de ce jour.

06H54 : Sur près de 100% des bulletins dépouillés, l’ex-ministre de l’Économie recueille 66,09% (plus de 20 millions de bulletins) des suffrages exprimés contre 33,94% pour Marine Le Pen (plus de 10,5 millions de voix).

Dans la nuit de dimanche à lundi 08 mai 2017…

Dimanche 07 mai 2017

22H50 : 

22h45 :

21H04 : 11,5 millions de voix pour la Poissonnière de Saint-Cloud (estimations).

20H57 :

Info donnée par Dominique de Villepin sur France 2 confirmée par Gérard Collomb : « Le futur Président ne dort qu’environ 4 heures par nuit ». Content de l’apprendre !!

20H50 :

20H48 :

Macron sera présent demain auprès du encore président François Hollande pour le défilé du 8 mai.

20H25 : Emmanuel MACRON élu Président de la République à 65,9% (résultat provisoire).

Marine Le Pen ferait 34,1%.

Je reviens du dépouillement de mon bureau de vote : 25,8% d’abstention.

18H43 : .@EmmanuelMacron #Présidentielle2017 Quelque 2000 journalistes (français et internationaux) se sont accrédités pour la soirée électorale d’Emmanuel Macron

18H34 : 

Ce n’est pas la première fois que le Front national interdit l’accès de ses meetings à des journalistes ou des journaux et émissions de télé. Généralement, un ou deux, rarement plus. Mais cette fois, c’est une dizaine de titres qui ont été interdits de faire leur travail. StreetPress, Mediapart, Rue89, Charlie Hebdo, Buzzfeed, les Jours, Quotidien, Explicite et des confrères étrangers ont été interdits d’accréditation, sous le curieux prétexte de «manque de place». Déjà, lors du meeting de Villepinte, des journalistes avaient raconté avoir été interdits d’interroger des militants FN.

Par solidarité pour nos confrères, la rédaction de Libération, qui ne sait pas à l’heure où nous écrivons ces lignes si elle est touchée par cette mesure, a décidé de ne pas se rendre à la soirée organisée par le parti d’extrême droite. Ces mesures anti-démocratiques et contraires à la liberté d’informer doivent cesser, comme l’intimidation des journalistes dans les meetings.

Johan Hufnagel

18H30 : 

A 17 heures, la participation est la plus forte dans l’Allier (72,64%), l’Eure (72,49%), les Deux-Sèvres (72,21%), les Côtes d’Armor (71,44%) et le Cantal (71,29%). En revanche, le scrutin mobilise le moins à cette heure en Corse-du-Sud (53,68%), Seine-Saint-Denis (54,65%), Haute-Corse (56,40%), Val-de-Marne (57,59%) et Paris (58,77%).

18H20 : Taux d’abstention estimé à 26%.

18H15 : Merci mon p’tit Tétard…je suis là une 1/2 heure et je vais participer au dépouillement de mon bureau de vote. D’aprés la RTBF belge :

16H27: Hé ! Ho ! Y a quelqu’un ?

16H12: Ça y est !! Emmanuel Macron est bourré !!

15H17: Une question qui revient souvent dans la bouche des français…

14H51: Heu… Nan, rien de neuf…

14H49: ÇA TRANSPIRE ET ÇA CRAQUE CHEZ MARINE…

DIABOLIQUE…

DÉDIABOLIQUE…

14H29: SONDAGE…

14H15: LA FRANCE COMMENCE A FAIRE LA FÊTE…

14H13: UNE QUESTION BRÛLE TOUTES LES LÈVRES…

14H09: François Hollande est déjà bourré…

Et sinon, ça se passe bien sur la toile…

13H45: ON NE SAIT TOUJOURS PAS SI JEAN LASSALLE A MIS SON BULLETIN DANS L’URNE…

12H19: En ce triste jour d’élection… CHACUN S’OCCUPE COMME IL PEUT…

11H26 : J’EN PROFITE PENDANT QUE L’ETASOEUR EST PARTI SE REMPLIR LA PANSE (et en mettre partout sur le tapis du salon…) POUR PRENDRE L’ANTENNE… Anseaulme

SUSPENS TORRIDE…

11H25 :…Lunchtime chez des potes !!…à plouche les loulous…

11H23 :

11H22 : Macron a voté à 10h30 au Touquet avec maman.

10H43 : les quatre scénarios du second tour :

Personnellement, je suis proche du premier scénario : 67% pour Macron et 33% pour la poissonnière.

10H40 :

Merci à Johnny et Læticia Hallyday d’être venus voter en famille aujourd’hui à Los Angeles #Présidentielle2017 #OuiJeVote

10H38 :

«Comme lors du premier tour de scrutin, plus de 50000 policiers et gendarmes seront engagés dimanche, aux côtés des militaires de l’opération Sentinelle et des polices municipales, pour assurer la sécurité aux abords des bureaux de vote et pour intervenir immédiatement en cas d’incident», selon le ministère de l’Intérieur, Pierre-Henry Brandet.

10H22 : Flamby a voté à Tulle en Corrèze et Benoit Hamon à Trappes (Yvelines).

10H20 : Action des Femen à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais, ville géréé par le Front National).

Au moins 5 jeunes femmes dénudées ont participé à cette action.

10H10 :

10H00 :

« sur le programme officiel de #Hollande en Corrèze: 6 heures sur place, 5 villes/villages, 8 bureaux de vote visités #TheLastTulleTour #2017« 07.05.17 laure brettøn. Libération

…y’a du Chirac dans l’air !

09H15 : a voté…poil au nez !

07H30 : 

J’affine mon pari sur le résultat de ce Second Tour :

E.MACRON : 67% // M.LE PEN : 33%

Abstention : 25%

Samedi 06 mai 2017 :

Mercredi 03 mai 2017 :

23H40 :

Je prends les paris pour dimanche soir, au vu du débat télévisé de ce soir, que j’ai partiellement vu et entendu :

E.MACRON : 63% // M.LE PEN : 37%

Mardi 02 mai 2017 :

Le score est tombé. Après le vote de 243 128 militants de La France insoumise (sur les 450 000 qui sont enregistrés sur la plateforme) dans une consultation lancée sur le site lafranceinsoumise.fr, voici les résultats :                                                                                              36,12% d’entre eux décident de voter blanc ou nul.                                                                                                                                                     34,83% d’entre eux pourrait voter Macron.                                                                                                                                                                         29, 05 % s’abstiennent.

Jean-Luc Mélenchon persiste à ne pas donner de consigne pour le second tour, en précisant qu’il ne voterait pas Marine Le Pen (content de l’apprendre !!). Dans le genre responsable et courageux, on a vu mieux ! Je maintiens que c’est irresponsable et dangereux de la part d’un homme politique DU SYSTEME (n’en déplaise à Sa Majesté !) qui a reçu le vote de plus de 7 millions de personnes dont des dizaines de milliers de jeunes de 18 à 24 ans dont c’était la première fois. Ne rien leur dire, ne pas les éclairer sur la genèse du parti d’extrême droite français est tout simplement…SUI-CI-DAIRE !!! Le Lider La Méluche préfère s’en remettre au vote des 450.000 adhérents de sa plateforme dont le résultat sera annoncé cette après-midi.

De plus, il y aurait, selon les projections des instituts de sondages, un report de quasi 20% des votes de Mélenchon au premier tour sur Marine Le Pen…HALLUCINANT !!!

Heureusement, beaucoup de ceux qui ont voté pour l’ancien sénateur socialiste mitterrandien (plus de 20 ans quand même !) mettront, dimanche prochain, le bulletin « Macron » dans l’urne. Voici la chronique hebdomadaire du mardi de Luc Le Vaillant dans Libération d’aujourd’hui :

Avoir voté pour toi me donne tous les droits. D’abord, celui de te parler cru et dru comme tu sais le faire. Ensuite, celui de te pourrir gravement pour ton incapacité à appeler clairement à gaufrer Marine Le Pen. Je te rappelle que cela se fait tout simplement en mettant dans l’urne un bulletin Macron. Pas en entretenant une ambiguïté blanche dans l’isoloir, ni en la nappant de chantilly faux-cul, histoire de soigner ta clientèle composite.

Je comprends le chagrin de qui a vu le coup passer si près. Je salue ta pugnacité retrouvée à l’heure où tu pourrais faire valoir tes droits à une retraite bien méritée. Mais je supporte mal tes roueries de boutiquier boudeur, parano et mauvais joueur, qui ne veut pas lâcher l’affaire. Me débectent ces manières de perdant pas vraiment magnifique. Ça sent son revanchard amer, comme si te montait aux lèvres un genre de tentation inavouable, celle de révoquer une démocratie maquereautée par des oligarques médiatiques et des bourgeois kidnappeurs de 89. Les élections seraient soudainement devenues un piège à cons pour t’avoir privé de second tour ? Tu commencerais, à 65 ans, une carrière de braqueur du système, prêt pourtant à se présenter aux législatives ? Hé, oh, c’est comment qu’on freine ?

Avoir voté pour toi pour la première fois me donne tous les droits. Celui de te tutoyer, même si tu feins de ne pas aimer cela. La manœuvre est classique qui vise à séparer les inclus, émancipés et décontractés qui tueraient pour une proximité de façade d’avec les exclus, vertueux par nature, demandeurs polis de respect formel et soucieux de marquer leurs différences avec leurs bons maîtres start-upeurs.

Souviens-toi que le tutoiement se faisait beaucoup entre camarades au temps béni des clivages idéologiques bêtes comme chou. Moi, je continue à penser que la gauche n’est pas la droite, que le PS n’est pas LR, que Macron n’est pas Fillon et qu’EM n’est pas FN. Toi, tu donnes l’impression d’avoir mis le cap sur autre chose et c’est assez désespérant. Je sais bien que l’ultralibéralisme fait le lit du désespoir social. De là à rabouter les extrêmes, même subliminalement, même à minima, c’est une évolution qui te sera longtemps reprochée, quand tu avais toujours été exemplaire en la matière. Ce non-choix est un faux pas qui peut laisser penser que droite xénophobe et gauche de gauche ne sont pas dans une opposition frontale. Tu as beau évoquer tes positions passées, ton atermoiement contribue au bonheur familial des Le Pen. La fille multiplie les baisers de la mort et le père te décerne des brevets de bon républicain. Je rêve ou quoi ? Mais cela rejouit également Macron et les siens, Valls et sa troisième voie, Attali et son cercle de la raison économique et anecdotique. Jean-Luc, s’il te plaît, pas ça, pas toi.

Ah oui, je t’appelle par ton prénom. Cela fait très copain-coquin, ce qui va t’ulcérer et me faire rigoler.

Dans un moment de désœuvrement, j’ai regardé ce que les psychologues et autres fanfarons du déterminisme nominatif pensaient de ceux qui répondent au doux prénom de Jean-Luc qui m’est à demi familier. Le JL aimerait «défier les interdits, éprouver de fortes sensations, tester ses limites. Il est volontaire et travailleur, il ne reste jamais vraiment inactif. Mais il est aussi rancunier et se vexe facilement quand il n’obtient pas ce qu’il veut ou s’il se trouve dans une situation inconfortable.» Moi qui me moque de ce genre de billevesées, j’ai trouvé ça assez juste te concernant. Surtout quand ces savants extralucides ont ajouté : «JL a un mal fou à prendre sur lui. Ses émotions à fleur de peau le trahissent parfois, mais il déteste être percé à jour.»

L’un de mes Jean-Luc préférés a pour patronyme Godard. Avant le premier tour, j’ai un instant pensé que tu saurais comme il l’a fait au cinéma, briser menu la narration politique, casser la métaphysique présidentielle, servir de bâton de dynamite pour déconstruire.

Mais si l’explosion censée apporter plus de justice, d’égalité et de liberté individuelle consiste à mettre un signe égal entre Macron et MLP, nous allons avoir un gros souci tous les deux.

Un homme public ne peut se cacher derrière son petit doigt. Le secret de l’isoloir ne tient pas pour les responsables politiques. Evoquer un «choix intime» en guise de paravent, est une vaste fumisterie. José Bové et François Ruffin n’ont pas eu ce genre d’habileté qui est une défausse.

Je suis bien content que tu ne te prennes ni pour un guide ni pour un gourou. Grand bien me fasse ! Mais sache que ma cervelle est assez agile pour que tu l’éclaires de tes lumières et ma tête dure assez avertie pour suivre tes méandres tactiques. Je dois savoir si tu votes Macron ou pas. Ensuite, on pourra discuter et s’affronter, se fâcher à jamais ou se réconcilier. Au moins, ce sera clair. « 

Luc Le Vaillant

Dimanche 30 avril 2017 :

NON !

Publié le 29/04/2017 sur le blog d’ Alain Juppé

« La France court au désastre.

Ce qui paraissait impossible il y a peu de temps encore n’est plus aujourd’hui improbable : Mme Le Pen peut devenir la Présidente de la République française ; à tout le moins le score du Front National au deuxième tour  peut dépasser la barre des 40%, voire des 45%, ce qui serait déjà un coup de tonnerre politique.

La trahison de N. Dupont-Aignant, l’attitude ambigüe de J.L. Mélenchon, l’effondrement du PS, les finasseries de certains de mes propres « amis » politiques ajoutent à la confusion générale sur laquelle prospère le FN.

La victoire de l’extrême-droite en France constituerait un séisme géopolitique. L’Union européenne qui peut résister au Brexit, et même en tirer profit, ne survivrait pas à un « Frexit ». Je ne sous-estime pas le désamour de nos concitoyens pour l’Europe; je mesure l’ampleur des changements qui seront nécessaires pour la remettre sur la bonne voie. Mais liquider la construction européenne que nous avons patiemment édifiée serait une aberration. Car l’Europe a réussi. Elle nous a apporté 70 ans de paix, ce que notre continent n’avait pas connu depuis des siècles. Elle est aujourd’hui un espace de liberté et de prospérité comme il en existe peu au monde. Je comprends que ces affirmations choquent nos concitoyens qui vivent dans le chômage, la précarité, la pauvreté. Mais, au prix de réformes profondes, l’Europe peut nous aider à en sortir. Ce n’est pas sans raison qu’elle attire de si puissants flux migratoires. C’est en soi un problème qu’il faut traiter car nous ne pouvons pas accueillir « toute la misère du monde ». Mais c’est la preuve d’une réussite. Comparons-nous!

Certains invoquent les mânes du Général de Gaulle pour conforter leur euro-phobie. Quelle falsification historique! C’est De Gaulle qui a voulu nous faire entrer dans la Communauté européenne en 1958, en activant le traité de Rome qui n’était encore qu’un papier; c’est De Gaulle qui a imposé la Politique Agricole Commune; c’est De Gaulle qui a fait de l’entente franco-allemande la pierre angulaire de la construction européenne et du redressement français. Je suis gaulliste et européen et j’en suis fier!

La dislocation de l’Union européenne serait aussi une menace pour notre sécurité collective, pour l’Alliance atlantique déjà fragilisée par les déclarations contradictoires de la nouvelle administration américaine, et méthodiquement sapée par la diplomatie russe qui ne fait pas mystère de sa volonté de revenir au monde d’avant. Le monde sans l’Union européenne perdrait encore un peu de sa stabilité, en un temps où le mot de « guerre » refleurit dans certains discours.

Séisme géopolitique, désastre économique aussi. L’abandon de l’euro qui nous a si bien protégés dans les tempêtes récentes et qui nous garantit des taux d’intérêt historiquement bas serait une faute majeure, à laquelle d’ailleurs, quel que soit leur vote, la majorité des Français n’adhère pas. Tout le monde, y compris le parti de Mme Le Pen, s’accorde à prévoir une dévaluation immédiate du franc FN de l’ordre de 20 à 30%. Nos dettes et notamment celle de l’Etat seraient immédiatement augmentées d’autant. On nous dit que nos exportations en profiteraient; peut-être à terme si notre appareil productif répond à la demande internationale; ce qui est sûr, c’est que nos importations seraient mécaniquement renchéries de 20 à 30%, à commencer par le pétrole, d’où la hausse des prix, la baisse du pouvoir d’achat dont souffriraient comme toujours les plus fragiles. Tout cela, tout le monde le sait!

Défaite morale par dessus tout. Quelles que soient, ces derniers temps, les tentatives de dé-diabolisation des dirigeants du FN ou leurs danses du ventre à l’intention de l’extrême-gauche (ce qui est là une constante historique), la vérité est criante : l’histoire, l’idéologie, les hommes et les femmes qui ont fondé ou animent ce parti, bref le monde FN est depuis toujours aux antipodes du nôtre; son anti-gaullisme a été constant depuis 1940. De façon récurrente, les déclarations de ses chefs nous rappellent que nos valeurs n’ont rien à voir avec sa vulgate.

C’est pourquoi, Françaises, Français, je vous appelle solennellement à résister à la tentation de tout casser, de « renverser la table » comme hélas! vous y ont parfois incités certains responsables de ce qui fut un grand parti de la droite et du centre, le parti qu’avec d’autres j’avais fondé.

Quand, dans une élection à deux candidats, on veut éliminer l’un , il n’y a pas d’autre solution que de voter pour l’autre. L’abstention ou le vote blanc, c’est un coup de pouce à Mme Le Pen.

Je ne vous demande pas pour autant d’adhérer à la personne ou au programme d’E. Macron. Nous ne le connaissons pas bien . Sa « nouveauté » séduit, son peu d’expérience des hautes responsabilités inquiète. Quant à son programme, il reste flou et ambigu. Mais il faut choisir. Après le scrutin présidentiel viendront d’autres échéances, à commencer par les élections législatives. Nous devrons alors reconstruire une proposition politique, fondée sur la valeurs de la droite et du centre que j’ai toujours portées. Une droite humaniste qui conjugue liberté économique et justice sociale, une droite résolument et lucidement européenne, une droite confiante dans l’avenir, dans l’invention d’une croissance durable, dans la transformation numérique du monde, dans la jeunesse du monde.

Je vous adjure donc, mes chers compatriotes, de voter pour E. Macron parce qu’il est le seul le 7 mai à pouvoir éviter à la France le malheur du FN.

Je sais que vous n’avez pas de conseil à recevoir, que vous êtes majeurs et vaccinés, que les consignes des partis ou des dirigeants politiques vous insupportent. Mais si ma parole peut encore avoir un peu de crédit auprès de vous, et d’abord auprès des jeunes qui m’ont accompagné avec tant de foi, ne la balayez pas d’un revers de main. Je ne demande rien, je n’attends rien, je ne cherche pas à me placer. Je ne serai pas Président de la République, je ne re-deviendrai pas Premier Ministre, je ne serai plus ministre. C’est aux 30-40 ans de prendre la relève. Ma seule ambition est de les y aider.

Je ne me lasserai donc pas  de vous dire : Peuple de France, ressaisis-toi, reste fidèle à ton génie, aie confiance. »

A. Juppé

Samedi 29 avril 2017 :

Souvenirs !…souvenirs !!

Vendredi 28 avril 2017 :

Mercredi 26 avril 2017 :

Mardi 25 avril 2017 :

Macron se voit déjà élu, arrivant sur la scène de son QG, dimanche soir, avec sa Brigitte aux bras, avant d’aller ripailler tard dans la soirée,dans une brasserie chic et cossue de la Rive-Gauche (« La Rotonde »), avec son équipe et des VIP (Line Renaud; Pierre Arditi (pas rasé); son acolyte (et soutien officiel) François BerléandJacques Attali; Cohn-Bendit; Stéphane Bern…) . Pas sûr que ça plaisent et motivent les personnes indécises appelées à le soutenir. « Mon p’tit Manu ? T’as pas encore été sacré Roi et la campagne du second tour est à gagner aussi !! »…et puis, ça vous rappelle pas quelqu’un ??

François Fillon a jeté définitivement l’éponge, hier soir, devant les membres du bureau politique des LR, renonçant à mener la campagne législative et se préparant à sa retraite politique et à ses rendez-vous judiciaires. Le parti LR appelant officiellement à voter contre Marine Le Pen et non pour Emmanuel Macron (la nuance tient « à un fil » pour ménager les susceptibilités de Laurent Wauquiez par exemple).

Globalement, François Hollande, tous les ténors de la droite, du centre et du Parti Socialiste appellent à voter pour le Félon excepté la Méluche qui boude et fait « son caca nerveux », limite humilié, s’en remettant par une consultation électronique des 450.000 adhérents de la plate-forme JLM2017…quel courage ce Mélenchon…limite irresponsable !

A ce jour, un duel Macron /Marine Le Pen est annonçé, par les sondages, d’un 64-62 % / 36-38% mais la mise en examen ne va pas lâcher, a repris sa campagne hier matin sur les chapeaux de roues, et pourrait dépasser les 40%. Les votes blanc et les abstentionnistes sont annonçés à des taux très élevés.

Lundi 24 avril 2017 :

22h12 : Résultats définitifs annoncés par le Ministère de l’Intérieur :

Élections 2017

RÉSULTATS

24.01 %
E. MACRON
En marche
21.30 %
M. LE PEN
Front national
20.01 %
F. FILLON
Les républicains
19.58 %
J. MÉLENCHON
La France insoumise
6.36 %
B. HAMON
Parti socialiste
4.70 %
N. DUPONT-AIGNAN
Debout la France
1.21 %
J. LASSALLE
Résistons
1.09 %
P. POUTOU
Nouveau parti anticapitaliste
0.92 %
F. ASSELINEAU
Union populaire républicaine
0.64 %
N. ARTHAUD
Lutte ouvrière

07h15 :

Le Félon mène la course à 23,75 %, suivie à 21,53% par Marine Le Pen qui, malgré ses casseroles, est en tête dans plus de 18.000 communes !!! Celles de François Fillon ont eu sa peau (19,91%), matiné du « dégagisme » ambiant. Fin du rêve de Jean-Luc Mélenchon (19,64%) qui s’y est vu et le Parti Socialiste est tombé « dans le coma » avec le score pitoyable et pathétique (6,35%) de Benoit Hamon.

22h14 :…sans la Méluche !!!

22h00 :

21h38 : « …voilà…c’est fini… »

20h21 :

…fin du Parti Socialiste…IL ETAIT TEMPS !!!

20h15 :

le Jeannot annonçé à 1,5%.

20h01 :

Benoit Hamon annonçé, sur BFM, à 6,5%.

20h :

Estimations : Emmanuel Macron : 23,7 % # Marine Le Pen : 22 %

19h58 :

…and the winner is Macron /Melepen ?

19h33 :

653 journalistes français ET étrangers accrédités au QG de Marine Le Pen.

19h32 :

Jean-Luc Mélenchon est sorti de son bureau pour saluer la foule réunie dans son QG et à l’extérieur…prémonitoire ?

19h15 :
La rumeur annonce Macron en tête, suivi de Marine Le Pen/Mélenchon au coude-à-coude et Fillon à 17%…suspens…

18h59 :

L’abstention à l’issue du scrutin s’élèverait à 21.5%, selon l’institut d’études Harris Interactive et la chaîne M6. A 78.5%, la participation au premier tour de l’élection présidentielle de 2017 se situerait donc au même niveau que celle de 2012 (79.48%), inférieure à celle de 2007 (83.77%) mais au dessus de l’élection de 2002 (71.60%).

Pour rappel, le plus haut niveau d’abstention avait été atteint à l’élection présidentielle de 1969.

17h48 :

Les 5 départements où l’on vote le plus à 17h Aveyron: 77,89% Haute-Garonne: 76,89% Cantal: 76,62% Côtes-d’Armor: 76,31% Puy-de-Dôme: 76,10%

17h40 :

Un taux de participation à 69,42 % (des 47 millions d’électeurs français appelés aux urnes), à 17 heures, en légère baisse par rapport à la même heure en 2012, où il s’élevait 70,59 %.

16h39 :

16h27 : Quelque part…ce matin dans un bureau de vote parisien…

14h40 : PUB !!

14h36 : « …oh putain !!!!…j’y crois pas… »

14h34 :…ah ???

14h32 :…wouAaaHhHHHhhHHHH!!!!!

14h30 : « …ce bon vieux Jeannot… »  a voté dimanche matin à Lourdios-Ichère (faut le dire vite, à l’envers, puis on recommence !) dans les Pyrénées-Atlantiques

13h18 :


12h :
28,54 % de participation, c’est un chouille mieux qu’en 2012 (28,30%).

11h41 :

À #Montréal, difficile de savoir où la file commence et où elle finit… 🗳️🇫🇷 #Election2017 #ElectionFrancaise #ElectionPresidentielle2017

11h37 :

11h34 : « ça serait pas Johnny Deep par hasard ?…dingue !!! »

11h20 : Ils ont voté-poil-au-nez :

10H43 : Jean d’Ormesson dans le JDD d’aujourd’hui :

« Votez pour qui vous voulez, mais votez, sinon il ne faudra pas se plaindre. L’incertitude n’a jamais été aussi puissante. Giscard-Mitterrand, on hésitait aussi, mais il n’y avait pas l’ombre catastrophique du populisme de droite et de gauche qui brise l’Europe et qui ferme les frontières. C’est la première fois, dans ma longue vie, qu’une élection est si extraordinaire, si tordue, si romanesque, si déchirante. Plus encore qu’avec de Gaulle – ce qui n’est pas peu dire pour le gaulliste que je suis -, on a l’impression d’engager le destin de la France, de l’Europe et du monde. Plus que jamais il faut voter », ajoute encore le membre de l’Académie française, aujourd’hui âgé de 91 ans. Personnellement, l’auteur a affiché sa préférence pour François Fillon, avec qui il a accordé un entretien cette semaine au Figaro. Mais Jean d’Ormesson assume également son amitié avec Jean-Luc Mélenchon, déclarant même : « Il y a peu de personnes avec qui j’aie autant de plaisir à parle »
9h02 : a voté !
Publicités

Une réflexion sur “Présidentielle 2017 : l’après élection…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :