New York


NY 8Salut les mickeys,

Je suis donc au pays de Disney, des dingos et des obèses (je plaisante ! ). Enfin, surtout dans THE ville !! La Grande Pomme !…New York !!…un vieux rêve ! A mes NY 1frais bien entendu car si je dois compter sur mon journal pour prendre en charge IMG_1581mes (expensives) frais et sur la générosité de Tétard (ce gros rat !), je crois que je peux toujours attendre (un peu comme la fin du monde du 21 décembre 2012 !!).

Bref pas d’ « en vrac » cette semaine, je vais tâcher de vous envoyer une bafouille par jour afin de vous faire part de mes impressions et de mes humeurs, le tout illustré de photos.

Jours 9

IMG_1962Je vais enfin pouvoir visiter Chelsea grâce à l’annulation du vol d’hier soir. Ca tombe bien car je trainais une vieille frustration de ne pas pouvoir y aller IMG_1965durant ma semaine. En réalité, le quartier est riquiqui (pour la ville) et n’est intéressant que sur quelques « lopins de terres »: rues maisonnées, une « coulée verte » à la parisienne, le IMG_1980célèbre « Chelsea Hotel », un gros marché IMG_1968couvert dominical, des restos dont l’italien « Giovanni » (patron polak et cuistos latinos) pour sa minestrone « maison » et ses
linguines aux fruits de mer cuits al dente,
.  
IMG_1978Voisin de Manhattan, moins « bobo » que Greenwich, c’est un quartier toujours vivant et habité où il y a peu de bureaux. Je l’ajoute à mon « New York à moi ».

IMG_1984Voilou, c’est finito. 9 jours superbes, pleins d’images et de sons, de « mega-super-haut-quelle fourmilière !!! ». Suffisant IMG_1986pour fredonner avec Gainsbourg « J’ai vu New York, New York USA… », se 53388985_p« la pêter gentiment auprès de ses potes », pour apprécier le melting pot ethno-culturel de cette ville où tout étranger peut débarquer avec un visa, son dollar, sa bitte, son couteau et quelques rudiments d’anglais, pour devenir l’année suivante entrepreneur .  Nombreuses sont les occasions pour revenir à New York: gainsb10arpenter le Bronx, le Queen; écouter du jazz à Harlem, aller en boite, fouiner chez les disquaires et les fripiers à Brooklyn, retourner au Met, flâner dans Central Park, voir un spectacle à Brodway ….

Retour à Paname par le vol Air France de 21h45. Sans soucis et service nickel.

Jours 8 

IMG_1942Prolongations. Il y aura donc eu des prolongations new-yorkaises Après avoir passé la matinée du samedi au Moma (un monde de fou, qui rajoutez à cela l’obligation de passer par la case « vestiaires », créait un bordel monstre dans le hall IMG_1947!!!), un déjeuner « épais et saignant » au café-brasserie « Del’s Frisco » du IMG_1946Rockfeller Center, go to the airport pour revoir ParissSSS ! Et là après plus de 3 heures d’attente, le vol est annulé vers 21h. On a jamais su pourquoi. Des rumeurs ont commençé à naître rapidement: « le co-pilote a été bloqué par la neige, IMG_1957et « American Airlines » n’a pas été foutu de lui trouver un remplaçant ! »; « une panne technique qu’ils n’ont pas su réparé…. », on saura jamais. En revanche, quel bordel !! Bonjour la coordination !!! Il m’a fallu aller dans 2 hôtels par taxi pour trouver enfin un plumard dans le Queens,  vers 3 heures du matin. Je vous raconte pas combien « ça a du coûté bonbon » à la compagnie ! Tout ce que je puis dire, c’est que pour un groupe de 200 passagers à majorité française, nous sommes resté « plutôt zen » malgré des enfants, des personnes âgées et une fatigue qui vous envahie heure par heure. « American Airlines » est manifestement coutumier du fait et n’a pas beaucoup de supporters aux States.

Jour 7

IMG_1869Journée qui s’annonce ensoleillée. Passage devant le siège des Nations Unis. Pas le temps de le visiter et de toute IMG_1873façon, pour cause de travaux, le parcours est réduit. Subway  et cap sur Brooklyn pour une infime partie car avant d’être rattaché à New York, c’était la 4ème ville des Etats Unis la plus peuplée (aujourd’hui IMG_1886environ 2,5 millions d’habitants). Arrêt au Brooklyn Bridge et traversée à pied IMG_1884. Bruyant mais vue imprenable sur Manhattan. C’est IMG_1895un mélange de petites maisons ou IMG_1904d’immeubles types HLM à briques rouges ou IMG_1913marrons, d’entrepôts ou d’immeubles cossus face à Manhattan (très chic et bobo). Déjeuner dans une trattoria, la « Al di là », « aux petits oignons » : IMG_1916soupe aux clams, à la tomate et au citron ; champignons accompagnés de polenta et d’épinards. La ballade IMG_1924se continue dans Prospect Park, IMG_1926magnifique. Ce quartier rappelle le Ixelles de Bruxelles, et le parc a été conçu par les mêmes architectes-paysagistes que celui de Central Park.

IMG_1921Brooklyn est très agréable et je me souviens d’avoir essayé de dénicher, IMG_1934fin mai, des chambres chez l’habitant en vain. C’est ma seconde préférence avec Manhattan. Demain est ma dernière journée new yorkaise avant le décollage en soirée.

A toute.

Jour 6

IMG_1828L’idée d’aller au musée ce matin ne me motive franchement pas. De plus, ça « crachouille » dehors, un peu comme en Normandie. Je sais que l’American Museum of Natural Historyne me décevra IMG_1816pas. Pas seulement parce que j’ai apprécié le film « Une Nuit au Musée »  avec Ben Stiller et Robin Williams (pas le n°2 par contre) mais qu’il y a des collections exceptionnelles. Et ça vaut vraiment le
IMG_1817détour en effet: toute la faune américaine (terrestre et aquatique) empaillée dans de

IMG_1824grandes vitrines sur fonds de paysage des States. Squelettes de dinosaures, masques et objets africains, tipis…c’est immense ! Il faut y retourner comme pour le Met. Bien fait de mettre forcé, je l’aurais regretté sinon.

IMG_1829En sortant devant Central Park (j’ai pas fait exprès, promis), je passe devant le Dakota, immeuble où John Lennon résidait et où il s’y est fait tuer dans la rue  par un cinglé le 8 décembre 1980.

IMG_1830Un petit coup de tube (la ville est bien desservie par le réseau métropolitain qui a l’avantage de fonctionner 24h/24h) et visite du boboland new yorkais : Greenwich. Jolies maisons colorés et fleuries (enfin pas en cette saison IMG_1839because même à New York, en décembre, les jardins ne sont pas en fleur…dingue !!!), beaucoup de restos italiens et quelques disquaires (chouette !). Lunch-time au « IMG_1834Risotteria » qui proposent essentiellement des risottos : mon choix se porte sur celui au 3 champignons accompagné d’un Barbera. Perfecto. Le tiramisu n’en est pas un et ressemble plus à de la forêt noire. Addition salée par contre mais service efficace et gentil.

J’achète un disque de James Brown (« The Payback ») et un de Brian Setzer.

IMG_1859La promenade se continue vers Chelsea (dans sa partie moche) où je me rends dans un temple du vinyle : chez Jazz Record Center qui a la particularité de se trouver dans un IMG_1858appartement au 8ème. Des bacs à disques à foison, je déniche le second album (introuvable en France) de Tony Bennet & Bill Evans (« again together ») mais renonce faute de platine. Petit joueur je sais. Et puis le taulier est franchement pas sympa.

Tchao. A demain.

Jour 5

IMG_1639A la relecture de mon papier d’hier, j’ai l’air de faire mon ronchon, « mon intéressant «  et bouder mon plaisir. Non, non je vous assure, i love New York mais surtout Manhattan …J’A DORE !!! Ses rues qui fourmillent de monde IMG_1647(impossible de marcher au Rockfeller Center en fin d’après midi ou hier soir à Times Square pour se rendre au spectacle), ses immeubles qui donnent le IMG_1651vertige, le scintillement des lumières (pas très écolo tout ça mais ce n’est pas le propo), les sapins autour du Rockfeller ; Central Park et ses immeubles tout autour (mélange d’immeubles des années 1900-1920…); ses musées (le Gugenheim et IMG_1635son expo « Picasso : Black and White » », le Met avec une expo « Matisse », en attendant d’ici samedi le Moma et le Musée d’Histoire Naturelle), et Chinatown et Wall Street (dans le Lower au sud) sont vraiment très agréables à arpenter. Rien à faire mais c’est le cœur de New York qui a ma préférence. J’ai voulu aller visiter Chelsea mais une petite tempête de neige m’a contraint de rentrer à l’hôtel. Je remets le couvert demain, je pense, avec Brooklyn à faire aussi (j’ai hâte !).

IMG_1636Le Met est à New York ce que le Louvre est à Paname. Immense, foisonnant, des arts africains au gréco-romain en passant par tout l’art contemporain (Picasso ; Matisse ; IMG_1811Giacometti, Miro, Hopper….) sans oublier l’Egypte mais il y a beaucoup plus de place au Met que chez son cousin français, mettant du coup souvent mieux en valeur les tableaux ou les sculptures. En plus, le Met se développe (des bâtiments supplémentaires se construisent), 2h1/2 de visite ne suffit évidemment pas mais les mirettes sont déjà bien assouvies.

IMG_1812Déjeuner chez « Joe’s Shanghai » à Chinatown. Le menu : soupe de vermicelle et de crevettes (un délice),, raviolis vapeur au crabe (du bonheur), des encornets fris (un régal) et des crevettes (un peu fades j’ai trouvé). Voilà l’emmerdeur a passé une excellente journée et tenait à vous transmettre son coup de coeur pour Manhattan.

A domani.

Jour 4

Je rame comme un fou avec internet dans mon hôtel (pourtant confortable) et râle de ne pouvoir illustrer ces billets de photos. Je me rattraperai à mon retour.

IMG_1741Jour de Noël aujourd’hui donc. Il m’a semblé intéressant de se rendre à Harlem because les clichés ont la vie dure : une multitude d’églises, des messes ponctuées de gospels avec en IMG_1734chef de cœur, James Brown, à l’orgue électrique, Ray Charles et en meneuse « de revue », Aretha Franklin,. Vous voyez le genre ??…ambiance « on va un peu au zoo quoi !!! ». Il y a effectivement des églises (pas non plus une multitude) où on IMG_1747y chante bien du gospel le dimanche mais pas…au Christmas Day ! Pas de chance. IMG_1733Tout le monde est resté au chaud, chez soi en famille. Donc, Harlem aujourd’hui, c’est mort de chez mort ! Belle lumière d’hiver. On sent que ce n’est plus les bidonvilles d’il y a 25 ans. C’est ravalé, plutôt joli voir bobo lorsque que l’on IMG_1746s’approche de Colombia University (très beau parc au pied IMG_1757du campus). Mais sans animations, ni passants et les quelques rares commerces fermés, l’ensemble déçoit.

NY 32Retour du coup vers le centre en longeant la face nord-est de Central Park qui décidemment n’en finit plus « de s’épanouir » avec ses 460 hectares, ses joggers et IMG_1778ses écureuils. Je décide, par lassitude, de rejoindre au plus vite , en subway, une institution new yorkaise, le « 2nd Avenue Deli », temple de la cuisine yiddish de la Mittel Europa, « tumblr_lep59uizH11qbccodpour aller s’ytaper la cloche ». Un pur bonheur que la soupe de champignons au céleri, carotte et au bouillon de poule ; le pastramiheartattacksandwich au pastrami  ou sa version « strong » (le pain est remplacé par deux galettes de pommes de terre, genre rösti imagesallemand) ou knish (croquette aux pommes de terre, aux épinards et à la viande). Inutile de vous dire que j’ai perdu des kilos et que j’ai sculpté mon corps de rêve ! Le service est d’une gentillesse, d’une attention et d’une patience rares (j’ai mis un certain temps » à passer commande », ne pipant pas un mot de ce que me racontaient et la carte et la serveuse). Grand moment culinaire et chouette souvenir ! C’est pas compliqué, j’ai envie d’y retourner fissa pour gouter des autres plats et me « reprendre le chou » avec la serveuse. Chou mariné en salade, délicieux au demeurant, servi « en mise en bouche ».

IMG_1785Trop d’attente, deux heures, pour accéder au 86ème étage de l’Empire State Building, et trop de monde gâchent le plaisir d’apprécier la vue unique à 360 degrés de la ville.

TS 2Soirée à Broadway, à l’Ambassador Theatre, pour découvrir une nouvelle version de la comédie musicale, « Chicago », du génial chorégraphe et metteur en scène, Bob Fosse. Le nouveau cru lui est fidèle grâce aux talents d’Ann Reinking (Chorégraphie) et Walter Bobbie (Mise en Scène). Du grand art, de la bel ouvrage, « à l’américaine ! », avec de grands danseurs sachant jouer (ou l’inverse !), sans esbroufe et toujours avec du plaisir. La classe !!

Jour 3

IMG_1670Passage rapide sur Time Square, des panneaux publicitaires sans grands intérêts mais c’est aussi le quartier IMG_1669de Brodway et ses théâtres mythiques où se jouent toujours des musicals (« The Miserables » ; « IMG_1671Chaplin » ; « Sister Act »…). Je récupère les billets du spectacle de demain soir (je vous en causerai les p’tits loups, don’t worry !) et cap sur Battery Park pour l’incontournable et « impossible-d’y-échapper », le tour de Lady Liberty. 60 minutes. Ca suffit amplement. D’abord avant d’y arriver, on longe le sud de IMG_1678Lower Manhattan où finissent de se construire « les cousines » des Twins Powers puis on pique sur Shuter Island  (le cinoche n’est jamais loin) avant de passer au ralenti devant la grande dame. Ca caillait mais pas de pluie. Avant de revenir à l’embarcadère, on passe sous le pont de Brooklyn (voitures et piétons). Sympatoche et bella la promenade mais « un chouille » monotone le tour en vaporetto. A deux pas de Wall Street, IMG_1698découverte d’un quartier où se nichent
maisons, églises aux pieds d’immenses buildings. Lunch-time chez « Adrienne’s pizza » connu pour ses gratins, salades et et et ??? « …ses pizzas !!! » ; « ..bravo Madame…vous avez gagné une nuit avec DSK !! ».

IMG_1714La remontée digestive se continue sur Chinatown et ses nombreux commerçants (que fréquentent visiblement les new yorkais). Je repère 2 poissonneries dont une équipée en encornets et gambas crues, indispensables pour mon risotto aux fruits de mer (je déconne ! ). Little Italy, voisine, me déçoit ressemblant au quartier La Huchette à Paris : restaurants bas de gammes où des serveurs vous hèlent ; commerces de tee-shirts et autres merdouilles fabriquées en Chine ; pas d’artisans….bref une parodie.

oyster-bar-interior-1J’en ai « plein les pattes », donc décision de visiter Soho un autre jour et retour à l’hôtel par le tube avant d’aller dîner chez « Oyster », célèbre restaurant de poissons et d’huîtres, niché au sous-sol de la gare centrale. Et oui les loulous,, y’a même des huîtres aux States. Dingue.

P.S.: Je renonce à mettre des photos pour le moment, le temps est interminable à chaque image. Je le ferai in France. Couillon.

Jour 2

Je vous passerai les détails de la prise en charge à l’hôtel (dans Manhattan tout de même) qui a failli « virer à l’ubuesque » et ne pas se faire pour cause de carte de crédit « non créditée » alors que le retrait dans une tirette fonctionne normalement (dois-je penser du bien de ma banque ou vanter l’efficacité de l’harmonisation bancaire américano – européenne ?). J’apprécie, cependant, le confort de ma chambre, sa vue au 23 étage sur le Chrysler avec ses gargouilles et constate que je n’ai pas eu peur en ascenseur : certes, c’est mieux pour New York sinon je peux dire au revoir, for exemple, au panorama du 81 étage de l’Empire State Building(redevenu le gratte ciel le plus haut de la ville suite à la destruction des Twins Powers).

Courte nuit, un breakfast sans intérêt (fallait voir la tronche de l’omelette et du bacon !) et en route pour le plus grand parc de la ville, le bien nommé ?…comment déjà ?…Orson Welles, Dustin Hoffman., tout ça…bon Dieu de bon Dieu !!! Ah oui ! NY 27…ça y’est…Central Park ! Sublime ! Superbe ! Immense ! Très vert. Le paradis pour les écureuils qui viennent « faire le NY 34beau » quasi à vos pieds. Plus la patinoire, un groupe de rappeurs, des calèches à n’en plus finir (où est « La Dame de Shanghaï » ???) et NY 38l’immense lac au nord qui me rappelle des images de « Marathon man ». C’est le propre de cette ville qui nous fait croire de déjà la connaître alors que l’on n’en a jamais foutu les pieds mais l’ayant seulement côtoyée par des films, NY 10séries, photos ou reportages aux infos. J’avais eu la  même sensation, le matin, lors d’un arrêt à Grand Central NY 18Terminal où je vois Carry Grant de « La Mort aux trousses «  traverser le hall ou alors, à la vue des NY 17escalators, je me rappelle Al Pacino se faisant traquer par une bande de macaronis dans « L’Impasse » de Brian de Palma.

del-friscos-grill-nyc
Déjeuner tardif mais excellent dans un restaurant, au Del Frisco’s Grille du  Rockfeller Center (à deux pas du Radio City Hall) où je suis servi par une charmante lady qui a la patience de comprendre ce que je veux (une pièce de bœuf avec des frites et une salade verte ) et surtout à la cuisson saignante (se dit « rare »). Bingo ! La viande est délicieuse et les «french fries « aux petits oignons » . Par contre, ma only green salad s’est retrouvée accompagner de carottes et de tomates, avec deux fines lamelles de lard et d’une sauce genre « barbec»….euh thanks ! On s’est pas compris…probablement son anglais. Bye.

P.s. : j’ai mangé toute la salade.

Jour 1

IMG_1554Départ d’Orly pour Newark Airport avec un vol de 8 heures via British Airways. J’arrive 3 heures avant, en transe et IMG_1553n’ayant quasiment pas dormi. Une petite faim me prend en voyant ces sucettes obélixiennes mais j’y renonce en pensant aux burgers, hot dogs et autres douceurs que je vais avaler (j’ai repéré quelques bonnes adresses où les frites sont « maison » et la viande a du goût). Décollage sans problèmes, tandis que l’avion se met « en vitesse de croisière », les stewards nous distribue à chacun un IMG_1558I.Pade (…la classe !), je décide de mater « Le Prénom » avec PaaAAtriIIICKKK et Charles Berling, film que j’ai pas eu et qui a tout de même engrangé plus de 3 millions d’entrées IMG_1563cette année. Une première secousse me réveille de mon « ronron » bruélien et le commandant annonce la descente sur New-York. Oh là !!…je peux vous dire que ça a sérieux remué, tangué et secoué !! Etasoeur n’en menait pas large ainsi que les choupinettes derrière moi !! Mais Quelle splendeur !! Un soleil couchant (et donc fort venteux) sur New York et son agglomération !! La classe !!! Je vous passe sur l’heure d’attente à la douane où rebelote,empreintes-photos-fiche de renseignements (quel pays de parano) mais par contre nos bagages déjà là depuis 3à minutes sans que personne n’y prenne garde !! Quelles incohérences et néglicences manifestent les autorités en laissant les bagages à la « merci »de n’importe qui ! Les ricains decidement m’étonneront toujours.

…à domani les loulous.

Publicités

6 réflexions sur “New York

  1. Ouah, ça donne envie de traverser l’Atlantique ce petit reportage ! Et moi qui pensait qu’une semaine c’était largement suffisant avant d’étouffer sous la population grouillante…
    Merci pour ce debrief !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s