Cuisine(s) politique(s)

Hello toi,

Profitant de la sortie du film de Christian Vincent, « Les Saveurs du Palais », retour sur la relation qu’ont entretenu les hommes politiques avec la chaire et la table.  « J’ai besoin de retrouver le goût des choses… » dit François-Jean d’Ormesson Mitterrand  (il faut vraiment qu’il arrête de faire l’acteur !) à la fermière-cuisinière Danièle Mazet-Delpeuch-Catherine Frot quelques temps après sa prise de fonction à la confection des repas privés du président: brouillade de cêpes au cerfeuil; saumon en croute, pintade dans son jus de chez-pas-quoi. Un peu sofistiqué tout de même je dirais pour Mitterrand même si l’intention était généreuse de priviliègier le terroir et ses nombreux produits en s’éloignant de la cuisine protocolaire et
probablement prout-prout-pasdaboum de l’Elysée. Ca lui a permis en tout cas de semer la zizanie en cuisine et d’humilier le chef cuisinier officiel de la résidence présidentielle (mais Mitterrand adorait diviser les gens !).

Rendre hommage à la maitresse de maison ??…ça il le faisait excellemment bien le père Chirac !!! Je dirais même qu’il lui faisait honneur en se baffrant du matin jusqu’au soir…et ce en très grosses quantités, rendant hommage à Rabelais. Amateur d’abats (la fameuse tête de veau !), de charcuterie jusqu’à plus soif (il était commandé au meilleur charcutier de la ville un buffet pantagruélique de cochonnailles lors de tout déplacement de Chichi en province, le matin comme l’après-midi même si il avait fait ripaille auprès des élus visités)…« Tavernier !!!… du vin et votre meilleur!!… et bon dieu que vos femmes sont belles, appétissantes et girondes !!! ». A le voir arpenter chaque année le Salon de l’Agriculture ou sa Corrèze d’adoption, on se demande si Jacques Chirac a mangé durant sa jeunesse !! Il est triste de le voir maintenant diminué et fatigué alors qu’on l’a connu dévoreur, carnassier et quetard devant l’Eternel !!!

Sarko qui ne s’est pas gêné non plus avec le sexe féminin montre visiblement peu d’entrain « à prendre du plaisir en mangeant ». Il chipote, minaude et semble même en avoir peur: pizzas, pâtes, ravioles au foi gras (mais ceux de l’Hôtel Bristol), pas d’alcool mais des sodas. Probablement le président le moins « épicurien » de la 5ème République malgré le soutien des agriculteurs, électorat plutôt de droite il est vrai,  quoique que la tendance penche désormais plutôt du côté de Marine Le Pen.

De Gaulle quant à lui était classique et sans surprises dans ses choix: boeuf bourguignon, gigot ou rosbeef-purée du dimanche, hachis-parmentier, exigeant de déjeuner à 12h30 pétantes, réglant ses dîners privés lorsqu’il recevait sa famille ou ses amis à l’Elysée et devant mener la vie dure à Tante Yvonne !

Giscard, lui, a immédiatement mis en avant « la nouvelle cuisine française » incarnée par les hussards Paul Bocuse (toujours en activité), les frères Troisgros (de Roanne) ou Alain Senderens, en organisant des dîners où se côtoyaient politiques, artistes ou membres de la société civile. J’ai su, par l’un de ses invités réguliers, que le président finissaient ses côtelettes avec les doigts (très chic !). Il fut aussi le concepteur d’un nouveau genre en France: s’inviter à dîner ou à déjeuner chez un foyer de français moyen pour faire « proche du peuple ». Le film de Joël Santoni, « Les ouefs brouillés », s’en moqua gentiment. C’était les années 70, peu après le choc pétrolier de 1973 et le début de la fin des Trentes Glorieuses. La faim ?!?

Publicités

2 réflexions sur “Cuisine(s) politique(s)

    • « Vatel » est un gros navet. « La grande bouffe » un menu crépusculaire et morbide, conçu par un chef « fin de race », dont le résultat est digne de la Haute-Gastronomie !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s