Rentrée 2012

Salut les wouinwouins,

Qu’elle soit cinématographique, politique, théâtrale, syndicale, littéraire, sociale ou musicale, chaque rentrée a sa spécificité, ses menaces et ses coups de gueules, ses bonnes ou mauvaises surprises, ses habitués ou ses nouveaux venus.

Dans le genre « je suis « en permanence sur scène », Pierre Arditi a gagné la timbale: il est à l’affiche de 2 pièces de théâtre: une reprise à 19h et une nouvelle création « Comme s’il en pleuvait », à 21h au théâtre Edouard VII (je rappelle que le garçon est capable de tourner aussi la journée…si si, je vous promets, j’ai déjà eu le plaisir de tourner avec MONsieur Pierre). Dans le genre « les Mohicans ne lâcheront pas », Robert Hirsch et Michel Bouquet sont toujours là malgré leur 87 ans et une chute pour l’un et des problèmes de mémoire pour l’autre. Florian Zeller a écrit sa nouvelle pièce, « Le père » pour ce bon vieux Bob (espèrant que cela sera aussi excellent que sa précédente, « La Vérité » avec le toujours Arditi) et Michael reprend pour la énième fois « Le Roi se meurt » d’Eugène Ionesco (immense texte qui n’a pas pris une seule ride). Le comédien-conteur Fellag fait sa rentrée avec son nouveau spectacle, » Petits chocs de civilisation », d’abord au théâtre du Rond-Point puis en tournée. Guy Bedos et Laurent Gerra harpenteront l’hexagone tout au long de la saison avec leurs spectacles respectifs  « Rideau ! » et « LaurentGerra et le big band de Fred Manoukian ».

Concernant le cinoche, je me permets de faire commencer sa rentrée au 15 août, date de sortie, par exemple,  de « Cornouaille », troisième film de la comédienne Anne Le Ny avec Vanessa (mummhhh…). Une catastrophe ! Une daube ! Prétentiard et bavard ! Aucun intérêt, excepté Vanessa Parardis qui est décidemment une comédienne talentueuse mais qui « n’a pas de chance » ou « choisit mal » ses projets (ce qui n’est pas le cas sur sa carrière de chanteuse). L’infatigable Steven Soderbergh a réalisé pas moins de 3 films en un an: « Contagion »; « Piégée » et « Magic Mike ». Ce dernier est plutôt un bon film qui a pour toile de fond le milieu du strip-tease masculin. Channing Tatum campe un danseur très convaincant, et pour cause il a gagné sa vie, à une époque, en tant que strip-teaser. Je l’ai déjà dis ici même, le second volet de « The Expendables 2 »  de  Simon West est plutôt réussi, dans le genre « gros bisquoto tout visceux et ramollo, le tout avec du tatouages à profusion ! « . C’est un bon film d’action à l’ancienne. Tétard Volcanique n’en revient toujours pas de mon « revirement soudain concernant Sylvesrter Stallone » et en chiale, du coup, comme un gamin. Avec son premier ballon d’essai pour le septième art, « David et Madame Hansesn », le comédien-auteur-réalisateur-monteur et compositeur Alexandre Astier (qui s’est fait connaitre par la série « Kaamelott » sur M6) ne m’a pas convaincu. Cela a beau « flirter » du côté de Cronenberg, Lynch, Chabrol, la « Maison du docteur Edwards » d’Hitchcock ou le Claude Miller de « Mortelle Randonnée », et cela beau être écrit « cousu main » pour Isabelle Adjani, c’est etrêmement bavard, chiant et répétitif, bref…c’est raté.

C’est, d’après les spécialistes de l’animation l’héritier, celui qui va perpétuer l’esprit et la patte du Studio Ghilbli de Hayao Miyazaki. Avec son nouveau dessin animé, « Les enfants loups, Ame & Yuki », Mamoru Hosoda suscite un engouement et une curiosité chez les journalistes et critiques de cinéma. Je vais aller le voir et vous en causerai plus longuement.

Sont annoncés pour les prochaines semaines, en vrac et dans le désordre, le nouveau nanard d’Alexandre Arcady, « Ce que le jour doit à la nuit » (qui nous refait en version « carton pâte » un remake du « Grand Carnaval »), les nouveaux opus de James Bond (réalisé par Sam Mendes) et d’Astérix (j’espère qu’ils seront meilleurs que les précédents, c’est pas dur vous allez me dire !?!), Alain Resnais revient avec « Vous n’avez encore rien vu » avec  Sabine Azéma et et et qui ???devinez ??…Pierre Arditi !!! J’attends avec impatience le nouveau film de Stéphane Rozé, « Quelques heures de printemps » avec Vincent Lindon et celui de François Ozon, « Dans la maison », avec Luchini. Je suis pas du tout sûr d’aller voir « Taken 2 »; le nouveau Oliver Stone (qui m’a l’air croquignolesque !) ou le remake américain de « Lol ».

Clint Eastwood reprend du service comme acteur; Sandrine Bonnaire va nous livrer son premier film de fiction, « J’enrage de son absence » avec William Hurt et Alexandra Lamy  et s’annonce aussi un nouveau Costa-Gavras, « Le Capital », avec Gad Elmaleh et Gabriel Byrne.

William Friedkin revient avec un film, « Killer Joe », et à entendre le garçon en interview, il est toujours aussi imbu de sa personne. Tétard me gonfle à nouveau pour que je parle du nouveau film de l’un de ses dieux: Peter Jackson. Oui mon p’tit Tétard, j’oublie pas, « The Hobbit » sort le 12 décembre.

Catherine Frot interprète dans « Les saveurs du Palais » de Christian Vincent, la Chef Cuisto de l’Elysée, le romancier-académicien Jean d’Ormesson interprètant le Président. C’est parait-il réussi.

Numéro de rentrée pour la revue Positif avec un dossier « Martin Scorsese » et un interview du réalisateur qui revient sur « Hugo Cabret ». Intéressant.

 

en vrac 125

Salut les kids,

« en vrac » est à la bourre du à un week-end surchargé et loin de toutes connections.

Arnaud Montebourg va encore se faire des potes après sa déclaration sur BFM concernant l’énergie nucléaire qu’il considère comme source d’emplois, de garanti d’indépendance et donc amené à se déployer à l’avenir. Je souhaite du bon plaisir à François Hollande et à Jean-Marc Ayrault pour calmer les Duflot, Noël Mamère ou Eva Joly. Monsieur le Ministre, vous devriez savoir qu’il y a un minimum de solidarité à avoir par rapport à ses partenaires et aussi par rapport à l’accord politique signé entre Le Parti Socialiste et les Verts. Quelques couacs comme cela et vous risquez de repartir fissa dans votre Saône et Loire préférée.

« Expendables 2 » est à peine sorti qu’un troisième opus est déjà dans les tuyaux…Tétard doit jubiler !

J’ai vu le second volet. Meilleur à mon avis que le premier. Bien réalisé, plus pêchu, sans quasi temps de mort et avec surtout plus d’humour.  Par contre, les effets spéciaux numériques des flammes sont râtés et Schwarzy est décidément un très mauvais acteur. Plutôt une bonne surprise. Pour amateur de steak tartare et d’os à moelle.

Bonne semaine.

en vrac 124

Salut les baltringues,

« en vrac » se maintient et garde le cap malgré les crises, les guerres ou les attaques de requins.

The King est mort il y a 35 ans (le 16 août 1977). Que dire sur Elvis ? Qu’il continue à enchanter des générations de tous pays et de toutes origines. Quelques chiffres ?? Un milliard de disques vendus (dont 700 millions de son vivant ). Plus 1 156 concerts donnés aux États-Unis et seulement trois au Canada (VancouverTorontoOttawa en 1957), jamais en Europe (seulement une apparition au Moulin Rouge lors d’une permission). Il était quasi résident à l’année à Las Vegas où il y a donné 525 spectacles. Il a tourné dans 31 films en 8 ans (c’est pas ce qui restera de son oeuvre) et a été le premier chanteur à donner un concert à HawaÏ (le 14 janvier 1973) resransmis par satellite. Da maison, Graceland, à Memphis se visite comme on va en pélerinage à Saint-Jacques de Compostelle. Bourreau de travail (il s’y est usé), des compilations entières d’inédits continuent à sortir régulièrement. Keith Richards le considère « comme le premier chanteur blanc à chanter comme un noir », Elvis a en tout cas, à défaut d’éradiquer la ségrégation aux Etats-Unis, probablement contribué à l’atténuer. Il reste avec Michael Jackson et Marilyn le plus gros vendeur post-mortem. Amen !

2 ans de travaux forcés pour avoir « osé » chanter une chanson se moquant de Vladimir Poutine, On croit rêver !!!! En 2012 ??? Ce Poutine est décidement un sale type qui mériterait de finir dans un camp en Sibérie avec son pote Bachar el Assad. UNE HONTE.

Tétard est en deuil. Le réalisateur Tony Scott (frère de Ridley) s’est suicidé hier en se jetant d’un pont, à l’âge de 68 ans. Rappel que sa filmographie comporte Top Gun» (1986); «Jours de tonnerre» (1990),«Ennemi d’Etat» (1998) et «Spy Game – Jeu d’espions» (2001), avec Robert Redford…quelques chefs d’oeuvres inoubliables !

…à toute !

En revanche 56 ou « encore à la bourre le Etasœur !! »

Etasœur va-t-il nous faire une spéciale Elvis ?

Allons-nous tout savoir sur la nouvelle Miss Monde ?

Va-t-il nous pondre un dossier Pussy Riot ou, plus largement, un dossier sur les démocraties qui n’en sont pas ?

Va-t-il se faire un risottoto ?

Allons-nous tout savoir sur la villa des Sarkozy fraichement achetée au Maroc ?

Va-t-il nous causer de Martine Franck, fraichement décédée ?

(Je suis certain que l’Etasœur ne sait pas qui sait…)

Allons-nous découvrir la photo des plages qui énerve Valérie la tweeteuse folle ?

Le ricard tue-t-il ses dirigeants ?

Attendons…

en vrac 123

Hello les aoûtiens,

« en vrac » est à la bourre et je tiens à dire que j’emmerde mon Boss pour ses remarques « à trois sous » qui ne font rire que sa toute petite personne et n’a aucun effet sur moi.

Michel Polac est donc mort cette semaine le 7 août à l’âge de 82 ans. L’écrivain- journaliste-réalisateur de films (si si)-polémiste-emmerdeur a crée, entre autres en 1955, à la demande de Jean Tardieu « Le Masque et la Plume« . Magazine public des lettres et du théâtre, la première eut lieu le dimanche 13 novembre. Animé d’abord par Polac et François-Régis Bastide., il perdure toujours aujourd’hui, sur France Inter le dimanche vers 20h, sous la houlette de Jérôme Garcin. Le magazine s’est depuis 30 ans ouvert sur l’actualité cinématographique. Michel Polac était un intellectuel, un homme de grande culture, très ouvert, curieux de tout et un véritable amoureux des livres venus de tous horizons. Il a su, à l’occasion de l’élection de François Mitterrand en mai 1981, proposer à la Une, un magazine d’informations et de débats, en direct le samedi soir peu avant 22h.Son nom: « Droit de Réponse ». Foires d’empoignes lors de revues de presse « fumeuses », coups de gueules célèbres de Cavanna ou de Siné, provocations de Gainsbarre et de Coluche, sarcasmes et malices de Bedos et Desproges (avec Sheila ??!!!??), coups de théâtre orchestrés par des groupes d’extrême droite, Polac a fait de son émission, une tribune ouverte et libre à tous ceux se sentant censurés durant les années giscardiennnes. Outre les polémiques et les provocations, le journaliste a su traiter des sujets divers comme les taxis, la santé ou interviewer « sans concessions » l’animateur-producteur-comédien-chanteur lyrique Jacques Martin. L’émission continua 6 ans jusqu’à la privatisation de la chaine concédée à Francis Bouygues qui vira Polac au bout de 3 émissions. Le journaliste continua d’écrire des chroniques à « Charlie Hebdo » et chez Ruquier sur France 2.

Allez…un coup de gueule à la Polac ! Ce que je craignais est arrivé: le studio d’animation Pixar s’est fait complètement « cannibalisé et siphonné » par sa maison-mère Walt Disney. Son dernier opus estival, « Rebelle », est sans surprises, pauvre en gags, ‘histoire « déjà vue » et peu d’invention dans le dessin. C’est un produit formaté (bonjour les chansons « à la noix » !), sans saveur, sans personnalité (bonjour « les emprunts » à Miyazaki ! ) et très très vite oublié. Fini…dommage.

Jeudi 16 août sera le jour des 35 ans de la mort d‘Elvis…amen !…à moins qu’il ne soit toujours vivant ?…who knows….bye !

en vrac 122

Salut les kids,

Spécial « en vrac » anniversaires en ce premier dimanche aoûtien.

Norma Jeane Baker, plus connu sous le nom de Marilyn Monroe, s’est donné la mort il y a tout juste 50 ans aujourd’hui. C’était le 5 août 1962 à Los Angeles. 36 ans. La pauvre. Elle qui fut considérée (et peut être encore aujourd’hui) comme la plus belle femme du monde, qui affola tant d’hommes, si affriolante et pulpeuse, sensuelle, tendre et gentille (…bon j’arrête), la Marilyn…la subIMMMe Marilyn n’a pas été heureuse. Ballotée et malmenée par les frères Kennedy, humiliée et violentée par Sinatra et sa sinistre bande italo-américaine (elle se faisait consoler par Dean Martin qui impuissant tâchait de lui faire retrouver le sourire), une probablement belle histoire d’amUr avec Montand mais perdu d’avance car Simone « veillait au grain », bref la Monroe a sombré dans la dépression et la trIstesse. Restent des films (« Certains l’aiment chaud » et « Sept ans de réflexion » de Billy Wilder qui l’aimait beaucoup malgré ses retards démentiels et ses crises de larmes; « Niagara » d’Otto Preminger; « The Misfits » de John Houston; « Le Milliardaire » de Georges Cukor…), des chansons et des photos qui perpétuent la légende. Je pense à vous Madame.

Je passe du coca light mais Henri Grouès, plus connu sous le nom de l’Abbé Pierre, aurait eu lui 100 ans aujourd’hui. Né à Lyon le 5 août 1912, le fondateur d’Emmaüs (1947) aurait toujours de quoi, en cette année 2012, d’être indigné et révolté. Comme il le fut par son appel  un soir de 1954 sur Radio-Luxembourg. Toujours plus de sans-abris et de précaires qui ne permettent pas à des centaines de milliers de personnes de se loger, manger, laver dignement et correctement. Ce n’est plus la France d’après-guerre qu’il fallait reconstruire mais une extrême pauvreté provoqué par des licenciements abusifs décidés par des actionnaires trop gourmands, par des sites industriels délocalisés dans les pays de l’Est, dans le Magreb ou tout simplement fermés. Les marchés financiers continuent d’asphyxier  des Etats et leurs banques comme la Grèce, l’Espagne ou l’Italie. Vous auriez largement de quoi être en colère contre les gouvernements successifs depuis votre décès en janvier 2007. Les coups d’éclats spectaculaires de Droit au Logement ou des Indignés n’y changent rien, malheureusement, et ce n’est pas la loi Dalo (Droit au logement opposable), voulue et décidée par Jacques Chirac en mars 2007, qui a changé la donne car elle n’est peu aplpliqué pour causes de volontés politiques. Désespérant.

C’est dans quel film, mon P’tit Tétard ? ….on va voir si il est bon le cinéphile auvergnat.

….bonne semaine.