Il était une fois Tétard Volcanique 2

Salut les poilus,

Pour tenter de comprendre et d’analyser le comportement « anormal » de Tétard Volcanique, frisant parfois la schizophrénie ces dernières semaines, il est peut-être temps, en ce début d’année, que vous sachiez enfin LA Vérité. Un épisode peu glorieux dans sa vie mais probablement à l’origine de son tempérament atypique et déroutant.

En effet, petit, 2 fois l’ année, je me rendais en Auvergne voir une partie de ma famille. Un jour d’hiver, particulièrement froid, nous rendîmes visite à une famille présentée comme amie. La GS familiale, remplie à ras-bord de boissons et de denrées de premières nécessités, eut un mal fou à monter un chemin enneigé et crevassé. Intrigué par cet accès accidenté, digne d’un roman des « Club des 5 », je vis au loin une batisse, en quasi ruine où sortait de la cheminée branlante une vague fumasse. En s’approchant, la porte s’ouvrit et quelle fut ma surprise de découvrir un homme tout poilu étant plutôt proche du singe que de l’humain. Le parisien que j’étais en est encore tout  « remué » à l’évocation de ce souvenir (d’autant plus quand je revois le film « La Planète des singes »). Des cris de femmes se faisaient entendre. Nous pénétrâmes dans la pièce principale à l’invitation de Greystoke. Et là, un spectacle « hallucinant » se présentât à moi: encore des hommes-singes, des femmes-à-barbe (beaucoup), un feu de 
cheminée où un ragout mijotait dans une vieille marmite et et et, un gamin, sans poils, qui tenter de jouer avec des allumettes au milieu de cette ménagerie. Une femme, à la forte poitrine, hurla que l’on aille jouer ailleurs. Nous suivirent l’enfant à travers une percée dans un mur qui nous amena dans une « grange-étable » où un établi, quelques jouets et un petit lit faisaient office de meubles: cet enfant, frêle, timide et palot est ce Tétard Volcanique que je me fane tous les jours depuis 2 ans en tant que patron de presse.

Je ne sais pas si cet épisode, peu glorieux dans la vie de Tétard, explique et pardonne « tout, » mais en tout cas, sachez-le, amis et fidèles lecteurs, cette révélation me soulage et « me libère » d’un poids certain.

Publicités

2 réflexions sur “Il était une fois Tétard Volcanique 2

  1. Comme tu racontes bien mon enfance… Ça laisse rêveur… Je ne sais pas si tu sais mais mon cas a été une grande source d’inspiration pour François Truffaut pour son film L’enfant sauvage

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s