en vrac 86

Hello les kids,

Malgré la crise financière, monétaire et morale, « en vrac » résiste, s’indigne et j’espère vous divertie.

« Les marches du pouvoir » de  Geoges Clooney est en salle depuis le 26 octobre et je vous le recommande. C’est son 4ème opus après « Confessions d’un homme dangereux » (2003- Très bien); « Good night, and good luck » (2006- Son meilleur film à ce jour) et «  Jeux de dupes » (2008- Son moins bon, aucun intérêt). On suit une partie de campagne d’un gouverneur-candidat aux Primaires du Parti Démocrate (cela ne vous rappelle rien ?!?), à travers le prisme d’un de ses conseillers: les réunions du staff, les consultants, les coups bas, les trahisons, les rendez-vous secrets …Clooney joue évidemment le candidat. Qu’est-ce qu’il est fort ce George ! Quel parcours depuis la série « Urgences ». Il est hyper beau, vachement intelligent, super rigolo, cooOOl, militant ( son combat pour le Darfour), ouvert et généreux. Il est, de plus, un excellent acteur (regardez si vous avez Canal, le formidable « The American » d’Anton Corbijn, photographe qui vient du clip-musical), très bon réalisateur et producteur avec ses potes Brad Pitt, Matt Damon, Leonard Di Carpaccio ou Steven Soderbergh (la série des « Ocean… »; « The German »…). C’est un mélange de Clark Gable pour son physique avec l’insolence d’un Carry Grant, l’humour d’un James Stewart avec quelques zests d’un Robert Redford. Il a eu 50 piges cette année et a quantité de projets en perpective. Il a fait une participation dans le nouveau long-métrage des Muppets.George !!!…on t’aimmMMMeEEEE !

Rappel qu’il y a, depuis fin août, de bons voir de grands films et qu’ils sont toujours en exploitation: « Tu seras mon fils ! » de Gilles Legrand (terrifiant Nils Arestrup !), « Présumé coupable » de Vincent Garenq (immense Philippe Torreton), « Le Cochon de Gaza » de Sylvain Estibal, « Drive » de Nicolas Winding Refn, « The artist », of course !, de Serge Hazanavicius (Jean Dujardin, notre George Clooney à nous ?!?) et « L’Exercice de l’Etat » de Pierre Schoeller (phénoménal Olivier Gourmet !).

 

 

Tiens…on l’avait oublié celle là !

 

 

A 72 ans, Jean-Pierre Chevènement se présente à l’élection présidentielle de 2012 pour, dit-il, « faire bouger les lignes ». T’es pas obligé, va Jean-Pierre !

…bonne semaine.

Publicités