remake


Salut les p’tits loups,

Profitant de la sortie quasi-simultanée des 2 nouvelles versions de « La Guerre des Boutons » (aberrant et commercialement suicidaire !), les 14 (celle de Yann Samuel) et 21 (celle de Christophe « les Choristes » Barratier) septembre 2011, tous deux, je précise, sans la célèbre réplique du p’tit Gibus (« si j’avais su, j’aurai pas v’nu ! ») car c’est la propriété de la veuve d’Yves Robert, Danièle Delorme, qui n’a pas cédé ses droits, elle, aux producteurs, retour, donc, sur « un genre » (?), une façon de produire (?), un moyen en tout cas de remplir les poches des studios, des  distributeurs et des producteurs (ça c’est sûr !), je veux parler du remake.

Spécialité typiquement américaine et parfois française, genre (si c’en est donc un) qui fait florès depuis une bonne trentaine d’années. Les ricains ont l’art et la volonté de convaincre les réticents, et n’hésitent pas à aligner beaucoup de talbins pour racheter les droits d’un film, dans le but de le « (re)faire à leurs sauces ».

C’est désespérant quand il s’attaque à « Garde à vue » de Claude Miller (« Suspicion » de Stephen Hopkins avec la Bellucci reprenant le rôle de Romy Schneider…), au film de Claude Sautet   « Les choses de la vie » (devenant « Intersection » de Mark Rydel), aux mythiques « A bout de souffle » de Godard (  » Breathless » avec encore Richard Gere !) et « Lolita » de Kubrick (« Lolita » d’Adrian Lyne). Osez « refaire », comme l’a fait feu Alain Corneau,  » Le Deuxième souffle » de Jean-Pierre Melville, ne manque pas d’air et il faut avoir un sacré toupet et une confiance en béton pour toucher à ce classique du cinéma français ( et pourquoi pas « Touchez pas au grisbi »; « Un singe en hiver » ou « Les Tontons Flingueurs » !?!). Auraient donc aussi pu s’abstenir, Georges Lautner et Pierre Jolivet, de refaire respectivement « Les Inconnus dans la maison » d’Henri Decoin et « En cas de malheur » de Claude Autant-Lara….aucun intérêt ! Et que dire de l’affligeante adaptation, par Daniel Auteuil (quel putain d’acteur au demeurant !), de « La fille du puisatier » d’après l’oeuvre de Marcel Pagnol. Même discours pour le remake des « Diaboliques » d’Henri-Georges Clouzot (« Diabolique » de Jeremiah Chechik avec Isabelle Adjani et Sharon Stone…pathétique !). En revanche, le remake de « La Jetée » de Chris Marker par Terry Gilliam, « L’Armée des 12 singes » vaut le détour. Tout comme celui de Scorsese , « Les Infiltrés », version américaine du premier opus de la trilogie hong-kongaise, « Infernal affairs » de Alan Mak (sachant que Marty avait déjà réalisé l’excellent remake de « Cape fear », avec Bob de Niro, comme me le rappelle perfidement mon p’tit Tétard). N’ai pas vu les remake du « Retour de Martin Guerre » de Daniel Vigne (« Sommersby » avec le toujours fringant Richard Gere !), du « Prix du danger » d’Yves Boisset ( « Running man » avec Schwarzie remplaçant Gérard Lanvin, pour le grand bonheur de mon boss ), du « Grand Chemin » (« Paradise »), de « Plein Soleil »de René Clément (« Le talentueux Monsieur Ripley ») , de « Cousins, cousines » de
Jean-Charles Tachella, de « Jules et Jim » («  Willie and Phil ») et « L’Homme qui aimait les femmes » de François Truffaut (« The man who loved women » de Blake Edwards avec Burt Reynolds) ou du film de Ckaude Berri, « Un moment d’égarement » (« Blame it on Rio »). Cas singulier: Alfred Hitchcock réalisa, en 1934 et en noir & blanc, « L’Homme qui en savait trop » (avec Peter Lorre et Pierre Fresnay), et plus de vingt plus tard (1956), une nouvelle version en couleurs avec James Stewart, Doris Day et Daniel Gelin.

C’est en revanche souvent réussi quand le remake touche à la comédie. Le jackpot revient à Francis Veber qui a vendu 6 de ses scénarios: « L’Emmerdeur » (« Buddy Buddy » réalisé par, excusez du peu, Billy Wilder avec Jack Lemmon et walter Matthau…hélas une catastrophe !); « Le Jouet » (« The Toy »); « La Chèvre » (« Pure luck »); « Les Compères » (« Father’s day ») et « Les Fugitifs » (« Three fugitifs » qu’il réalisa. N’oublions pas que le père Veber fut consultant chez Disney) et « Le Dîner de cons » (« Dinner for Schmucks »). N’oublions pas, non plus, que Francis a tourné , en 2008, l’affligeant remake français de « L’Emmerdeur » qu’il avait écrit pour Lino Ventura et Jacques Brel. Yves Robert céda les droits, avec son scénariste Jean-Loup Dabadie, du « Grand Blond avec une chaussure noire », d’ « Un Eléphant ça trompe énormément » (« The Woman in red ») et de « Jumeaux » (« Two much »). Claude Zidi, lui, céda le scénario de « La Totale » qui devint « True Lies » avec Schwarzie (plutôt réussi). Idem pour Coline Serreau et son « Trois hommes et un couffin » ( » Three men and a baby » avec Tom « Magnum » Selleck. Immense succès aux States et le studio en produit une suite: »Tels pères telle fille » ) et Patrick Braoudé et son « Neuf mois ». Gérard Depardieu joua dans « Mon père ce héros » de Gérard Lauzier (1991) et aussi dans le remake: « My father this hero ».

Tout n’est pas heureux. Par contre, le coup de téléfon d’un studio, d’un producteur ou d’un réalisateur américain doit l’être (à commencer par le pactole que l’on va toucher). Du coup, son « bébé » ne nous appartient plus et il ne faudra pas se plaindre ensuite si le résultat est catastrophique. A l’annonce , par exemple, du 3ème remake de « A star is born » (W.Wellman-1937; Georges Cukor-1954; Frank Pierson-1976), réalisé par Clint Eastwood  (certes !), avec Béyoncé, je sais pas pourquoi mais je crains déjà le pire.

Publicités

49 réflexions sur “remake

  1. Le remake n’est pas z’un genre et tant mieux !!
    Le remake est, dans la majorité des cas, une catastrophe cinématographique pour les cinéphiles…

    Running man réalisé par Paul Mickael « Starsky » Glazer, est une superbe croûte !!

    Il y eut le remake du film Le salaire de la peur de Clouzot par Friedkin en 1977, Le convoi de la peur (Sorcerer) plutôt pas mal dans mon souvenir…

    A Star is Born de George Cukor, 1954, est déjà le remake de A Star is Born, 1937, de William A. Wellman… Je dis ça comme ça, moi… Ce qui ne veut pas dire que le A star is born de Clint sera un bon remake…

    Scorsese a réalisé un autre remake et superbe en plus : Cape Fear

    La Weinstein Company va peut-être produire un nouveau remake des Sept Samouraïs, le chef-d’oeuvre d’Akira Kurosawa…
    Film qui a déjà été « remaker »…
    Le meilleur : Les sept mercenaires.
    Les pires : Les sept gladiateurs et l’incroyable Les mercenaires de l’espace !!

  2. Et James Bond… Là aussi, y a du remake…

    Jamais plus jamais (never say never again, 1983) est un Bond hors série officielle, remake de Opération Tonnerre (Thunderball, 1965)…

    Et Casino Royale !

    1953, premier roman avec James Bond dedans écrit par Ian Fleming…

    Tout commence en 1954, James Bond au cinéma n’existe pas z’encore. Cependant la téloche américaine produit un téléfilm de Casino Royale (un an après la parution du bouquin…), la toute première apparition de notre fringant espion joué par Barry Nelson, un acteur qui ne laissa pas z’un souvenir intarissable mais qui peut crier haut et fort, s’il est toujours de ce monde, qu’il a été LE premier, ZE first James Bond sur pellicule ! Juste comme ça, pour votre culture personnelle et pour frimer en soirée, le méchand n’était autre que le grand Peter Lorre !

    Puis z’il y eu Casino Royale de 1967 avec, entre autres, David Niven dans le rôle titre et le méchant n’était autre que l’immense, que dis-je, l’énorme Orson Welles !

    C’est deux versions ne font pas parties de la série officielle…

    Et, alors que la série officielle s’essoufflait gravement, voici qu’en 2006, on change tout et on réalise Casino Royale avec Daniel Graig en James Bond et le méchant Chiffre est Mads Mikkelsen, vous ne savez pas qui c’est mais vous z’avez forcement déjà vu sa gueule… Le tout réalisé par Martin Campbell sur une musique de David Arnold qui officie sur la série depuis 1997 et qui est, à mon sens, le digne successeur de John Barry… Ecoutez la version du thème sur ce film et vous pleurerez…

    Les James Bond sont des films d’espionnages, c’est leur genre !! Même si ce sont des remakes, cela reste des films d’espionnages !!

  3. oui oui oui… »James Bond » bien sûr !…suis-je bête ! Je suis « à donf »…je complète, enrichi, corrige et en rajoute au fur et à mesure mon p’tit Tétard…le sujet est vaste et infini ! Quant à « c’est pas un genre »…ça fait 3 fois que tu nous le dis..on a compris….j’ai mis des « ? » et surtout dit que c’était un truc de producteurs pour s’en mettre pleins les fouilles !…cesse d’être sectaire et borné Nain des Montagnes !

  4. … Et comme pour finir la boucle, en 1994, quelque part en Irlande, on a pu voir un remake de la guerre des boutons…

    WAR OF THE BUTTONS

    • Je ne le trouve pas dans le dico de Jean Tulard mais c’est peut-être le premier remake américain d’un film français mais ce n’est en aucun cas le premier remake franco-français car il y a eu « Les Misérables » de 1911-1912 réalisé par Albert Capellani puis ceux de 1925 réalisé par Henri Fescourt puis ceux de Raymond Bernanard de 1933 avec Harry Baur et Charles Vanel…un puit que c’est ce thème !…en tout cas, merci pour ton aide…je savais pas pour « Pépé le moko ».
      …et je ne te parle de « Fantomas »: version de 1912 par Louis Feuillade; 1932 (Fréjus); 1946 (Jean Sacha)…

  5. La semaine dernière j’ai vu Le Grand Alibi, rien à voir avec Muhammar, Allah encule sa famille, , non, non, ce que je croyais être ze french version d’un remake d’Hitchcok L’Alibi (1950), oui je sais, j’ai que ça à foutre, avec Miou-Miou en conne, Lambert W. pareil, Dussolier je me fais chier, et d’autres que j’ai zoublié, je me suis barré avant la fin… Cause que c’est pas le même scénario, et que c’est mou du genou.

    Je devais regarder l’original, qui l’est plus, si t’as suivi, du coup, j’ai plus trop z’envie. Que faire Docteur ?

    Puis-je porter plainte contre mon site de torrent préféré, http://www.torrent411.com pour ne pas les nommer, pour tromperie aggravée, dois-je consulter l’avocat de Nassifatou ou celui de Dodo ??? Merci de m’aider.

    Surtout ne pas confondre avec : <>
    ou
    <>
    voire
    <>

    A quand, un post sur les homonymies titresques, et les escroqueries qui en résultent ??

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s