en vrac 13

Salut les cakos,

Pour commencer cette rubrique fourre-tout qui est celle d’ « en vrac »:

« Laurent Baffie est un salle gosse« , le one-man de notre snipper cathodique, s’arrête à Paris au thèâtre du Palais-Royal, à partir du 7 mai. La tournée reprendra par la suite. C’est notre chouchou au sein de la rédaction (pour une fois que je suis d’accord avec Tétard volcanique !). Nous soutenons, depuis le début, son-film-de -merde !, « Les clefs de bagnole« . Ca fait pas plaisir à tout le monde mais on s’en fout. Na.

…et viva Elia Kazan ! Parce que c’est un putaindefuckermotherasonperetasoeursurtout de cinéaste ! Citons dans le désordre: « América,América »; « Un homme dans la foule« ; « Le dernier nabab » (son dernier film , en 1976,avec De Niro); « Un tramway nommé désir »; « Sur les quais » et Viva Zapatta » (tous les trois avec Marlon Brando) et, et, et surtout  « L’arrangement » (avec Kirk Douglas et Faye Dunaway) et mon préféré, à ce jour, « La fièvre dans le sang » (avec la sublime Nathalie Wood et le tout minot Warren Beatty). Immense auteur, co-fondateur de la méthode « Actor Studio »: pour interpréter un boucher dans un film ou une pièce de théâtre,un comédien se doit de passer 6 mois de formation dans une boucherie,

Elia Kazan entra, en 1934, au Parti Communiste américain où il en fut exclu 2 ans plus tard. Durant la comission Maccarthy qui avait pout tache de « traquer les gauchistes » au nom  » des intérêts et de la sécurité des USA », il se distingua par balancer les noms de certains de ses collègues adhérents ou compagnons de route du PC. Cela le poursuivra jusqu’à sa mort, en 2003, même s’il continua à mettre en scène, au cinéma ou au théâtre, jusqu’au milieu des années 70 et qu’il était considéré comme un « maître » (voir les livres de Michel Ciment).

Comme quoi, le passé nous rattrape toujours !

C’est vraisemblablement le film-ovni barjot de la semaine. Il nous vient du couple franco-belge Gustave Kervern et Benoît Delépine (« Avida »; « Louise Michel« …). Film tourné, très vite, en super 8 et en 16mm, avec Big Gégé, la Yolande Moreau, Isabelle Adjani, Benoit Poelvoorde, Bouli Lanners, Siné et tant d’autres. « Mammuth » sort le 21 avril.

…allez !…à plouche !

Une réflexion sur “en vrac 13

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s